Un nouveau blogueur invité cette semaine : Olivier Niquet

Par Mélanie Beaudoin 15 février 2017 13:10:00

M. Niquet est chroniqueur dans les médias, particulièrement connu pour la place qu’il occupe à l’émission La soirée est (encore) jeune, sur les ondes d’ICI Première et ICI ARTV. Concepteur de l’émission, il a aussi créé Le sportnographe. Il écrit régulièrement des chroniques dans le journal Métro. Son humour mordant n’a d’égal que son intelligence à aborder les travers de la société par les médias… et sa générosité pour Mon climat, ma santé! Voici donc le texte qu’il a écrit pour nous!

***


J’ai étudié en urbanisme. Tout au long de mon parcours, dans presque toutes les matières, la préservation de l’environnement s’imposait en filigrane. Le développement durable est un concept qui est mis de l’avant chez les nouvelles générations d’urbanistes, à tel point qu’on écrivait « développement durable » à tous les deux mots dans nos travaux pour avoir de bonnes notes.

Les changements climatiques sont un phénomène dont il faut tenir compte lorsque l’on planifie nos villes. Mais il faut aussi réparer les erreurs du passé. Les îlots de chaleur, l’étalement urbain et la prédominance de l’automobile dans le transport urbain participent à la détérioration du climat. Ce sont là des enjeux auxquels les urbanistes de nos jours sont sensibilisés.

Si leur destinée est souvent liée à celle des élus qui promettent des aménagements qui ne sont pas toujours compatibles avec le développement durable, il reste qu’ils ont quand même une influence.

Malheureusement, je n’ai jamais pu pratiquer l’urbanisme. C’est d’une autre sorte de détérioration du climat auquel je fais face en couvrant les médias. Le climat médiatique se refroidit. Ceux qui gagnent leur vie à avoir une opinion sur tout en ont une sur les changements climatiques. Certains continuent de confondre météo et climat pour légitimer le fait qu’ils conduisent un pick-up et que la récupération, c’est trop forçant pour eux.

Le journalisme scientifique a encore beaucoup de travail à faire pour combattre le fast-food de l’opinion. Espérons que les étudiants en journalisme seront aussi bien sensibilisés que ceux en urbanisme. Ils seront nécessaires pour combattre les forces qui nient la vérité et qui influencent la population et nos décideurs.

Niveau avancébouton régulier