Un laboratoire de pointe pour étudier l'érosion au Québec

7 novembre 2011 10:44:00 Catégories : adaptation climat

Le 4 novembre 2011, l'Institut national de la recherche scientifique (INRS) à Québec a inauguré son nouveau laboratoire hydraulique environnemental.

Tempête dans le golfe du St Laurent, crue du Richelieu, débordement de rivières, ces événements extrêmes qui ont touché le Québec pourront maintenant être reproduits en laboratoire. Le nouveau laboratoire hydraulique environnemental permet de simuler houle, marées et courants de grand débit affectant la majorité des plans d'eau au Québec et au Canada. Il aide à mieux comprendre les phénomènes d'érosion en bordure des fleuves, des rivières et des lacs. Il servira à régler les problèmes d'érosions côtières et à stabiliser les côtes alors que les tempêtes sont de plus en plus fréquentes dans le contexte des changements climatiques. Il permettra aussi de tester les dispositifs de protection et les aménagements qui permettent de faire face à ces aléas.

Ce nouveau laboratoire de recherche, situé dans le Parc technologique du Québec métropolitain, comprend un canal mesurant 120 mètres de long, 5 mètres de large et 5 mètres de haut et muni d'un batteur à houle ainsi que d'un amortisseur de houle. C'est le quatrième laboratoire de ce type dans le monde. « Avec cette infrastructure de recherche de classe mondiale, notre université dispose d'un atout indéniable pour élaborer, entre autres, des approches durables de gestion pour contrer l'érosion du littoral, et former une relève hautement qualifiée dans ce domaine.», a déclaré M. Daniel Coderre, directeur général de l'INRS. En plus d'offrir un riche potentiel d'applications et de collaborations ici et ailleurs dans le monde, cette installation vient combler un vide existant entre la modélisation physique des processus hydrauliques et l'aménagement des milieux littoraux. Les résultats de ce laboratoire vont jouer un rôle crucial dans l'adaptation des zones côtières, comme les rives du golfe du Saint-Laurent, qui sont déjà sont très vulnérables aux changements climatiques avec l'intensification de l'érosion.

Plus d’informations :
L’article de l’INRS et des vidéos du laboratoire et le Laboratoire hydraulique environnemental.
L’article et le reportage de Radio Canada.

Mon climat ma santé : Comprendre les impacts régionaux des changements climatiques dans la sous-région maritime touchée par l’érosion et en savoir plus sur les risques pour la santé qu’engendrent les inondations.

Une vidéo du laboratoire hydraulique environnemental (source : INRS)
Niveau avancébouton régulier