LES SÉCHERESSES

Sécheresse

Manquer d’eau au Québec ? Cela semble difficile à croire. Pourtant, les changements climatiques augmenteront le risque de sécheresse dans le monde et même au Québec.

Les sécheresses sont des périodes de temps où l’environnement est trop sec pour que l’humidité puisse y rester. Les ressources en eau s’épuisent donc en grande partie. La sécheresse a une date de début et une date de fin, contrairement à l’aridité, qui est permanente.

Les changements climatiques feront en sorte qu’il y aura globalement plus de pluie. Cependant, un autre facteur va intervenir : il y aura aussi une augmentation de la chaleur et des étés plus longs. Les pluies risquent de ne pas suffire à compenser pour la perte d’humidité par évaporation dans l’air. Il pourrait donc y avoir plus de sécheresses dans le monde. Les régions les plus habitées du Canada et du Québec vont aussi devoir faire face à ce type d’événement.

Il existe trois types de sécheresse. D’abord, il y a la sécheresse météorologique, où il pleut moins et il fait plus chaud. Ensuite, la sécheresse agricole, qui assèche le sol et nuit à l’agriculture. Enfin, la sécheresse hydrologique, qui affecte le débit des fleuves et les réserves naturelles d’eau.

Il y a déjà eu 48 sécheresses entre 1900 et 2010, dont 5 au Québec. L’une d’elles, majeure, a touché toute la partie sud du pays en 2001-2002.

Les conséquences des sécheresses sur la santé sont nombreuses. En plus du manque évident d’eau, d’autres événements peuvent survenir comme des feux de forêt et des problèmes respiratoires causés par les fumées et les poussières. Des troubles de santé mentale causés par les problèmes d’argent, surtout chez les agriculteurs qui perdent leurs productions, sont aussi à prévoir.

Êtes-vous vulnérable?

Vulnérabilité

Certaines caractéristiques vous rendent plus vulnérables aux sécheresses.

D’abord, vous serez plus sensibles si vous avez des problèmes respiratoires, et ce, à cause de la poussière accrue dans l’air et des fumées des incendies. L’âge avancé est aussi un facteur : la mauvaise qualité de l’eau peut causer une gastro-entérite, plus grave pour une personne âgée

Ensuite, vous serez plus exposés si vous êtes dépendants de l’eau pour votre travail, comme c’est le cas pour les agriculteurs. La baignade dans un cours d’eau dont le débit est faible augmente également le risque d’infection dans l’eau. Le manque de ressources constitue aussi un grand problème, en particulier chez les sans-abri.

Enfin, toute personne sensible à la chaleur sera plus vulnérable. Vous pouvez consulter la page en adaptation aux vagues de chaleur pour plus de détails.

Vous adapter

Adaptation

L’adaptation aux sécheresses et au manque d’eau passera par des stratégies individuelles, collectives et gouvernementales. La conservation de l’eau et des sols, l’amélioration de l’irrigation (arrosage des champs au goutte-à-goutte), la construction de puits, de réservoirs et de canalisations sont des exemples de mesures importantes.

La recherche et la surveillance des signes de sécheresses aideront également à la prévention.

La section Adaptation du site vous permet d’en apprendre plus sur les adaptations existantes et requises.

Informations complémentaires

Les liens et documents suivants vous permettent d'en apprendre davantage sur les sécheresses.

Cours d’eau dont le débit est faible

Le débit d’un cours d’eau est la quantité d’eau qui passe à un endroit donné en un temps donné. C’est en quelque sorte sa force. Dans un cours d’eau à maigre débit, le faible brassage de l’eau favorise le développement de bactéries et de maladies.

Niveau régulierbouton avancé