Les murs végétalisés : le pont Max-Juvénal à Aix-En-Provence

pont Max-Juvénal

Source : Google Street View (Av. Max Juvénal)

Un mur végétalisé peut apporter autant de bénéfices que les toits verts en matière de rafraîchissement urbain et d’efficacité énergétique. L’œuvre artistique du botaniste Patrick Blanc conçue en 2008, soit le pont Max-Juvénal à Aix-en-Provence, illustre bien les avantages que peuvent apporter les murs végétalisés au sein de l’environnement, tels que la réduction des îlots de chaleur en milieu urbain et leur contribution à l’assainissement de l’air grâce à la production d’oxygène et la diminution du taux de CO2 par photosynthèse.

Particularités

pont Max-Juvénal

Source : Google Street View (Av. Max Juvénal)

  • À l’origine, un revêtement de brique devait recouvrir la façade du pont, or l’habillement végétal permet désormais de rompre avec l’aspect minéral du lieu;
  • Couvre 650 m2 sur 15 m de haut;
  • 30 à 35 plantes par m2 ont été installées, ce qui représente un total de 20 000 plantes.

Avantages économie/environnement/santé

pont Max-Juvénal

Source : Google Street View (Av. Max Juvénal)

  • Les murs végétaux permettent de réduire la demande de climatisation interne des bâtiments;
  • Offrent des îlots et des habitats naturels pour la petite faune urbaine;
  • Améliorent la qualité de l’air en filtrant les particules et aident à réduire l’effet d’îlots de chaleur par la création d’un microclimat.

Saviez-vous que…

Les modèles climatiques mondiaux prévoient que les températures moyennes augmenteront au Québec de 2 à 3°C supplémentaires en période estivale d’ici la fin du siècle. Celles-ci s’accompagneront d’ailleurs d’un accroissement de la fréquence et de l’intensité des vagues de chaleur. (Source : Jacinthe Séguin, Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d’adaptation au Canada, 2008)

Pour en savoir plus...

Fiches préparées par: