Le royaume des cyclistes : Copenhague

Copenhague

Source : Jayne Engel Warnick

Copenhague est une ville modèle sur le plan du cyclisme. On y a aménagé un vaste réseau de pistes et de voies cyclables qui relient facilement divers endroits d’intérêt. Des campagnes d’éducation et de sensibilisation du public sont le complément de l’infrastructure à l’intention des cyclistes. L’infrastructure est aussi soutenue par une politique de tarification routière qui décourage les automobilistes d’utiliser leur véhicule. Les voies cyclables de la ville proposent le trajet le plus direct jusqu’aux points de destination, là où les cyclistes peuvent attacher leur vélo à un support extérieur ou le garer dans un parc de stationnement couvert. Des supports spéciaux sont même mis à la disposition des usagers qui voyagent avec un vélo dans le métro et le train de banlieue.

Particularités

Copenhague

Source : Creative Commons | Photo : Pierre Phaneuf

  • En 2003, 36 % de la population utilisait le vélo pour se rendre à leur lieu de travail;
  • Réseau cyclable : 350 km;
  • Standard de largeur de la piste cyclable : 2,5 m;
  • Il est plus rapide de voyager en vélo qu’en voiture ou en autobus;
  • Un système gratuit d’emprunt de vélos est mis à disposition de la population à travers la ville.

Avantages économie/environnement/santé

Copenhague

Source : Jayne Engel Warnick

  • Encourage le transport actif de façon sécuritaire. Le réseau de pistes cyclables est complet et efficace;
  • 90 000 tonnes de C02 sont économisées par année, ce qui permet de réduire la pollution de l’air.

Saviez-vous que…

Au Québec, lors de la première saison d’instauration, le système BIXI a attiré 8 419 membres et a déployé 278 stations. Résultat : 909 053 kg de gaz à effet de serre ont été épargnés. (Source : BIXI Montréal, 2009)

Pour en savoir plus...

Fiches préparées par: