PRÉCIPITATIONS NON HIVERNALES

LA PLUIE ET LA GRÊLE

Hiver

Savez-vous quelle sera une des conséquences les plus importantes des changements climatiques? Les saisons des orages seront plus longues. Elles seront aussi plus intenses. Cela veut dire deux choses : il y aura plus de pluie et aussi plus de grêle.

La pluie se forme quand l’humidité dans l’air se transforme en eau dans les nuages. Elle tombe ensuite sur la terre. C’est le cycle de l’eau.

Au Canada, la côte ouest est la région la plus pluvieuse, avec plus de 30 00 mm de pluie annuellement sur de grandes zones. Dans les Prairies, les précipitations annuelles varient entre 350 et 500 mm. À Winnipeg, les accumulations de pluie s’élèvent à 500 mmm et atteignent 1 500 mm à Halifax. En été, dans les années 1980, la sous-région sud du Québec a reçu 280 à 350 mm de précipitations.

Les conséquences de la pluie peuvent être nombreuses. D’abord, elle augmente le risque d’accidents sur la route. Ensuite, des maladies particulières peuvent apparaître, surtout s’il fait chaud. La pluie fait parfois déborder des eaux contaminées et pollue l’eau des lacs et des rivières. La légionellose est l’une de ces maladies graves. Enfin, des pluies fortes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain .

La grêle se forme plutôt quand l’humidité est transportée dans des régions très froides, au dessus des nuages. Elle gèle alors et peut tomber à des vitesses rapides (jusqu’à 130 km/h). En général, elle arrive par temps orageux, surtout entre mai et juillet. La grêle est très dangereuse et peut causer des graves dégâts et des blessures. Pour un agriculteur, c’est souvent une catastrophe : ses champs sont détruits et ses animaux peuvent être blessés ou tués.

De 1900 à 2004, 36 tempêtes de grêle ont frappé le pays, dont 3 à Montréal en 1979, 1986 et 1987. Sept personnes sont mortes et la glace a causé des dégâts de plusieurs millions de dollars.

Précipitations moyennes actuelles au Québec
Les chiffres des précipitations sont très différents du nord au sud du Québec. En été, il tombe en moyenne 120 mm au nord et 450 mm au sud. L’hiver, ces chiffres deviennent 50 mm et 350 mm.

Précipitations moyennes projetées au Québec en 2050
Grâce aux études et aux simulations, il est possible de prévoir qu’il tombera en moyenne 150 mm dans le Nord et 450 mm dans les régions montagneuses les plus humides au Sud. En hiver, le nord du Québec recevra environ 65 mm d’équivalent en eau de la neige, et plutôt 380 mm au sud.

Êtes-vous vulnérable ?

Vulnérabilité

Si elles arrivent avec des vents violents, les conséquences de la pluie peuvent être plus graves.

Vous y serez plus sensibles si vous souffrez de problèmes de santé ou si vous avez un système immunitaire faible, si vous êtes jeunes (moins d’expérience sur la route) ou si vous êtes plus âgés (moins résistants aux maladies). Vous serez aussi plus vulnérables selon votre travail et vos activités (souvent à l’extérieur).

Vous adapter

Adaptation

D’abord, renseignez-vous sur le temps qu’il fera avant toute activité extérieure. N’oubliez pas d’être prudent sur la route s’il pleut.

Il faudra aussi améliorer les systèmes de transport et les routes. Ensuite, la surveillance, la recherche, la formation et l’éducation aideront les gouvernements et les citoyens à s’adapter. Une meilleure gestion des eaux fait aussi partie de la solution.

La section Adaptation du site vous permet d’en apprendre plus sur ces stratégies d'adaptation.

Informations complémentaires

Les liens et documents suivants vous permettent d'en apprendre davantage sur les populations de la sous-région sud et les changements climatiques.

Le cycle de l’eau

Le cycle de l’eau est un terme qui désigne le voyage que peut faire une molécule d’eau sur la terre grâce aux phénomènes naturels et tous les stades par lesquelles elle passe.

Ce cycle assez complexe est habituellement simplifié aux étapes suivantes : la chaleur fait évaporer l’eau des océans et sur la terre (par la transpiration des humains et des animaux et par la respiration des végétaux) ; la vapeur d’eau monte ensuite et redevient liquide avec le froid ; elle retombe enfin en pluie. Le cycle peut recommencer.

Niveau régulierbouton avancé