LES OURAGANS

Ouragans

Les ouragans sont aussi appelés cyclones tropicaux. Ils se forment lorsque de l’air chaud et humide se déplace au-dessus de l’océan. La vapeur d’eau monte et retombe sous forme de pluie. Cela libère beaucoup de chaleur. Le surplus d’énergie ainsi créé augmente la vitesse du vent.

C’est la naissance de l’ouragan, qui est souvent formé de plusieurs orages. Les vents violents dépassent 118 km/h pendant cet événement. Si le vent est moins fort, on parlera d’une tempête tropicale (entre 63 et 117 km/h) ou d’une dépression tropicale (entre 37 et 62 km/h).

 

Donner des noms aux ouragans?

Avant 1950, le nom des ouragans était constitué de leur année à laquelle on ajoutait une lettre. Par exemple : 1942A et 1942B. Par la suite, on leur a donné des noms humains. Cela réduisait les risques d’erreur dans les communications verbales ou écrites. Pour trouver les noms, 21 sont choisis qui commencent par une lettre de l’alphabet (sauf Q, U, X, Y et Z). Entre 1953 et 1979, seuls les noms de femmes ont été utilisés; les hommes se sont ajoutés ensuite, en alternance.

En 2005, pour la première fois, on a utilisé tous les noms de la liste durant une saison. Dans un tel cas, la règle prévoit qu’on utilise l’alphabet grec de 24 lettres. Ainsi, après le W, on utilise les noms Alpha, Beta, Gamma, Delta, etc.

Les ouragans qui touchent la côte peuvent créer des vagues hautes et puissantes ainsi que des tornades. Ils créent alors beaucoup de dégâts et des inondations ! Les changements climatiques vont augmenter la fréquence et l’intensité de ces ouragans.

Au Canada, 173 ouragans ont été observés entre 1901 et 2000 . Ils auraient tué plus de 600 personnes.

Les conséquences des ouragans sont d’abord directes. Ce sont les vents violents et les vagues qui créent les plus gros dégâts. Malgré cela, les conséquences indirectes sont tout aussi importantes. Les coupures d’électricité ainsi que les débris dans les rues et sur les routes ralentissent ou arrêtent les systèmes de santé et de transport. Les efforts des secours sont donc difficiles dans ces conditions.

Les décès sont le plus souvent causés par des noyades, des troubles cardiaques, des blessures, des électrocutions, des incendies et des intoxications au monoxyde de carbone.

 

Êtes-vous vulnérable ?

Maison mobile

Tout le monde n’est pas vulnérable de la même façon aux vents violents. Vous serez plus vulnérable si vous êtes âgé, handicapé ou malade.
Les agriculteurs sont aussi plus touchés par les ouragans. Les enfants, les femmes enceintes, les sans-abri et les populations nordiques sont aussi plus à risque. Il semble également que les familles nombreuses aient plus de mal à organiser leur évacuation dans ces cas de danger. Prévoyez un plan d’urgence le plus tôt possible.

Si vous vivez dans une maison mobile, vous êtes très vulnérable. Assurez-vous de prévoir des mesures pour diminuer le risque d’une tornade.

Plus vous habitez loin des côtes, moins vous êtes à risque. Les tempêtes ont tendance à perdre leur force en se déplaçant au-dessus de la terre. Au contraire, vivre sur la côte représente un facteur de risque supplémentaire.

Vous adapter

Adaptation

Pour s’adapter, les technologies de surveillance et d’avertissement sont les meilleurs moyens. Ici, c’est Environnement Canada qui surveille les orages, les ouragans et les tornades.

Selon certaines études faites aux États-Unis, les sirènes d’alerte, puis les annonces télévisées et radios sont les approches les plus populaires.

Informations complémentaires

Les liens et documents suivants vous permettent d'en apprendre davantage sur les ouragans.

Intoxications au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz inodore et incolore qui peut être mortel pour l’homme. Ses sources sont habituellement les véhicules à moteur, les appareils de chauffage à combustible (mazout, diesel, propane et gaz naturel), les appareils électroménagers qui fonctionnent au gaz ou au propane (cuisinière, barbecue, etc.) et les appareils qui ont aussi un moteur à combustion (tondeuse, souffleuse, etc.).

Il arrive parfois que ce gaz se répande dans les habitations. Comme il est inodore et incolore, il est très difficile de le détecter. Il tue de nombreuses personnes chaque année dans le monde. Pour s’en protéger, il faut installer un détecteur de monoxyde de carbone dans la maison ou l’appartement.

Niveau régulierbouton avancé