Rayons ultraviolets

Une exposition accrue aux rayons ultraviolets

Vagues de chaleur

Les rayons ultraviolets (UV) font partie de la lumière naturelle du soleil. La couche d’ozone nous protège de ces rayons dangereux pour notre santé. Cependant, depuis plusieurs années, la couche d’ozone est endommagée par plusieurs produits chimiques qui sont rejetés dans l’environnement. Les responsables sont notamment les produits utilisés en réfrigération et en climatisation. Cette situation devrait s’améliorer peu à peu grâce au protocole de Montréal. Mais il demeure qu’une grande quantité de ces rayons atteignent la Terre. Nous serons donc vulnérables aux rayons UV pour encore 40 à 50 ans.

D’autre part, l’été est plus long à cause des changements climatiques. Il en découle que nous sommes encore davantage exposés aux rayons ultraviolets.

Ces rayons peuvent causer le cancer de la peau et d’autres problèmes de santé sérieux. Des précautions toutes simples permettent toutefois de se protéger des effets néfastes de l’exposition à ces rayons.

Des rayons dangereux?

Le soleil émet bien sûr de la lumière et de la chaleur. Il émet aussi la plus grande partie des rayons UV auxquels nous sommes exposés. Les rayons UV sont de trois types :

  • Les rayons UVA  : Ces rayons causent les rides et le vieillissement de la peau.
  • Les rayons UVB  : Une grande partie de ces rayons sont absorbés par l’ozone, la vapeur d’eau, l’oxygène et le dioxyde de carbone (CO2). Seulement 5 % des rayons UVB atteignent la Terre. Ces rayons rougissent la peau et la brûlent (c’est ce qu’on appelle les coups de soleil). Ce sont les principaux responsables des cancers de la peau.
  • Les rayons UVC  : Ces rayons n’atteignent pas la Terre, car ils sont complètement bloqués par l’ozone.

Notre degré d’exposition aux rayons UV dépend d’une multitude de facteurs. Nous y sommes exposés en tout temps, pas seulement en été lorsqu’il fait soleil.

Les rayons UV et les changements climatiques

Partout dans le monde, les humains sont de plus en plus exposés aux rayons UV du soleil. D’une part, la couche d’ozone qui nous protège de ces rayons s’amincit. D’autre part, nos habitudes changent à cause du réchauffement du climat. Au Québec et dans les autres régions nordiques, l’été est désormais plus long. Nous en profitons pour passer plus de temps à l’extérieur, ce qui nous expose davantage aux rayons UV.

On note par ailleurs une hausse des troubles de santé liés à cette exposition accrue aux rayons UV. Il y a davantage de coups de soleil et de cataractes. Il y a aussi plus de cas d’autres maladies associées aux effets néfastes des rayons UV sur notre système immunitaire. Enfin, on estime que les cas de cancer de la peau augmentent de 4 % à 6 % chaque année.

L’augmentation des cancers de la peau serait davantage liée aux températures plus chaudes qu’à l’amincissement de la couche d’ozone. Au Canada, il y aurait environ 80 000 nouveaux cas de cancer de la peau chaque année.

Les effets des rayons UV sur la santé

Notre exposition prolongée aux rayons UV du soleil peut avoir des effets aigus et chroniques sur notre santé. Elle est notamment susceptible d’affecter notre peau, nos yeux et notre système immunitaire.

Coups de soleil

Le coup de soleil est l’effet le plus évident et le mieux connu de l’exposition exagérée aux rayons UV. Il s’agit d’une brûlure. Les vaisseaux sanguins se dilatent, des rougeurs et des douleurs apparaissent.

Si les rayons UV ont touché des couches profondes de la peau, il s’agit d’une brûlure au deuxième degré. On observe alors la formation de cloques et il y a un risque d’infection.

Les coups de soleil augmentent le risque de souffrir plus tard d’un cancer de la peau. Ce serait d’ailleurs le principal facteur de risque, selon différentes études.

Qu'est-ce que le bronzage?

bronzage

Le bronzage est une réaction qui se produit dans la peau lorsqu’on l’expose au soleil. Les rayons UV stimulent la production de mélanine dans la peau. La mélanine est un pigment de couleur foncée présent de façon naturelle à divers endroits de notre corps. Il y en a dans les cheveux et les yeux, par exemple. Elle a pour fonction de nous protéger contre les rayons solaires. Donc, quand on reste trop longtemps au soleil, la peau bronze pour se protéger!

On a longtemps associé une peau bronzée à la santé et à la beauté. C’est même parfois encore le cas dans l’esprit de bien des gens. Pourtant, le bronzage est le moyen de défense de la peau contre les rayons UV. Il indique aussi que les cellules de la peau ont subi des dommages permanents. Malheureusement, contrairement au bronzage, ces dommages ne s’estomperont pas avec le temps.

Cancers de la peau

Les rayons UV peuvent provoquer une modification des cellules de la peau et entraîner le cancer chez les humains. Environ 90 % des cancers de la peau sont causés par une exposition répétée aux rayons UV. On estime à 80 000 le nombre de nouveaux cas de cancers de la peau chaque année au Canada. C’est la forme de cancer la plus fréquente.

Il y existe deux types de cancers de la peau : les mélanomes et les carcinomes.

Les carcinomes sont des tumeurs qui représentent de 90 % à 95 % des cancers de la peau. On les retrouve en général sur le visage, la tête, le cou ou les mains, c’est-à-dire les parties du corps les plus exposées au soleil. Les carcinomes progressent lentement et sont la plupart du temps peu envahissants. Ils peuvent être retirés par une intervention chirurgicale et leur taux de guérison est excellent.

Les mélanomes sont plus rares. Ils constituent de 3 à 5 % des cancers de la peau. Par contre, il s’agit de la forme la plus grave. Ils sont liés à une exposition périodique au soleil. On les associe, par exemple, aux coups de soleil, aux vacances dans le Sud ou à des emplois saisonniers à l’extérieur. Les gens qui ont subi de graves et fréquents coups de soleil pendant l’enfance seraient plus à risque de développer un mélanome.

Chaque année, on diagnostique environ 400 cas de mélanomes au Québec et 132 000 dans le monde. Ces mélanomes peuvent être mortels s’ils ne sont pas traités rapidement.

Dans certains cas, les rayons UV peuvent affaiblir le système immunitaire de la peau et du reste du corps. Ils risquent ainsi de causer indirectement un cancer de la peau.

Cataractes et affections des yeux

L’exposition aux rayons ultraviolets peut entraîner des dommages aux yeux, comme des cataractes. Chez plusieurs mammifères, les rayons UVB pourraient en effet entraîner l’opacité du cristallin (partie de l’œil, transparente à l’état normal, située derrière l’iris).

La cataracte peut rendre aveugle. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), jusqu’à 20 % de ces cas de cécité pourraient être provoqués ou aggravés par l’exposition au soleil. On le remarque en particulier en Inde et au Pakistan, et dans certains pays près de l’équateur. La cécité par cataracte frappe 16 millions de personnes chaque année dans le monde.

D’autres affections des yeux peuvent être causées par une exposition aux rayons ultraviolets. C’est le cas de la photokératite (inflammation de la cornée et de l’iris) et la photoconjonctivite (inflammation de la conjonctive). Ces réactions inflammatoires douloureuses mais non-permanentes se comparent à un coup de soleil sur les tissus très sensibles de l’œil et des paupières. Elles apparaissent en quelques heures après l’exposition aux rayons UV.

L’exposition prolongée aux rayons UV peut aussi causer l’apparition d’un ptérygion. Il s’agit d’un voile blanc ou crème qui se colle sur la cornée. Elle peut également entraîner un carcinome de la conjonctive.

Système immunitaire

Selon l’OMS, les rayons ultraviolets pourraient diminuer l’efficacité du système immunitaire. En fait, les rayons UV modifient l’activité et la répartition des cellules responsables des réactions immunitaires de notre corps.

Des études démontrent que l’exposition aux rayons ultraviolets est susceptible d’empêcher les réactions immunitaires chez les rongeurs et chez l’être humain. Chez les rongeurs, cela peut renforcer la sensibilité à certaines maladies infectieuses. Des recherches complémentaires pourraient conclure que l’exposition aux rayons UV provoque des conséquences semblables chez les humains. Les rayons UV pourraient aussi avoir une influence sur l’efficacité des vaccins.

Les effets bénéfiques des rayons UV

psoriasis

En petite quantité, les rayons UV ont des effets bénéfiques sur la santé humaine. Ils sont essentiels à la synthèse de la vitamine D. Ces rayons peuvent aussi servir à traiter diverses maladies, comme le rachitisme, le psoriasis et l’eczéma. Ces traitements doivent cependant être effectués sous contrôle médical.

Qu’est-ce que l’indice UV?

L’indice UV est un outil utile pour se protéger des effets néfastes du soleil. Cet indice a été développé par Environnement Canada. Il vise à informer les Canadiens sur l’intensité des rayons solaires. Plus l’indice est élevé, plus le soleil est intense et plus la peau brûle rapidement. L’indice UV est notamment disponible sur le site d'Environnement Canada et de Météomédia.

Le tableau suivant donne la signification des différents indices UV. Pour chacun, on indique la couleur qui le représente habituellement.

Indices UV
Indice Catégorie Couleur
0 à 2 Faible Vert
3 à 5 Modérée Jaune
6 à 7 Forte Orange
8 à 10 Très forte Rouge
11 et plus Extrême Violet

Santé Canada a créé une campagne annuelle qui vise à enseigner aux élèves canadiens à se servir de l'indice UV comme outil pour se protéger adéquatement des effets nocifs du soleil. Plus de détails sont disponibles sur la page web du Programme de l'indice UV de Santé Canada.

Qui est vulnérable?

Coups de chaleur

Tout le monde est à risque de développer des troubles de la santé liés à l’exposition aux rayons UV. Toutefois, certains groupes sont plus vulnérables :

  • Les enfants sont très sensibles aux rayons ultraviolets. Il faut les munir d’une protection spéciale;
  • Les personnes au teint clair sont plus susceptibles d’être affectées par le soleil. Cela est aussi vrai des personnes qui ont des taches de rousseur, les yeux bleus, les cheveux pâles ou roux.

D’autres facteurs peuvent aussi rendre certains individus plus vulnérables. Par exemple, le fait de voyager régulièrement vers des destinations soleil. L’hérédité a également une influence, de même que la prise de certains médicaments antibiotiques ou anti-inflammatoires.

Pour plus de détails, visitez la section Ma Région, qui identifie les risques pour chaque région du Québec.

S'adapter

Soleil

Les adaptations pour contrer les effets néfastes de l’exposition aux rayons ultraviolets sont nombreuses et variées. Parmi les solutions proposées, on retrouve :

  • Se protéger du soleil;
  • Limiter l’utilisation de produits chimiques reconnus pour endommager la couche d’ozone;
  • Sensibiliser la population;
  • Créer de l’ombre;
  • Faire de la recherche;

Pour plus de détails, visitez la section M'adapter. On y énumère différentes façons de s’adapter aux changements climatiques ou de les ralentir.

 

Informations complémentaires

Les liens et documents suivants vous permettent d'en apprendre davantage sur les rayons ultraviolets.

  • pdfOMS - Rayons ultraviolets
    Le site de l'Organisation Mondiale de la Santé comporte une section dédiée aux rayons ultraviolets et leurs effets sur la santé humaine.
  • pdfOMS - L’indice universel de rayonnement UV solaire
    Ce manuel pratique de l'OMS est destiné aux autorités nationales et locales et aux organisations non gouvernementales s’intéressant à la prévention du cancer cutané, ainsi qu’aux services météorologiques et aux médias chargés de la notification de cet indice. Cette publication peut servir de point de départ à l’élaboration et à la mise en oeuvre d’une stratégie de santé publique intégrée de protection solaire et de prévention des cancers cutanés.
  • webSanté Canada- Rayonnement ultraviolet
    Santé Canada présente sur son site Web des informations générales sur la prudence au soleil, le rayonnement ultraviolet, et ce que vous pouvez faire pour vous en protéger.

Facteurs qui influencent notre exposition aux rayons UV

Même lorsque le ciel est nuageux, les rayons UV peuvent nous atteindre. Plus de 90 % du rayonnement UV peut traverser les nuages peu épais. Les UVB, par exemple, peuvent pénétrer l’eau d’une piscine jusqu’à un mètre de profondeur. Ils sont aussi réfléchis par différentes surfaces, dont l’eau, le sable, le béton et la neige. La neige fraîche peut réfléchir jusqu’à 80 % du rayonnement UV! À l’ombre, la quantité d’UV reçue est au moins divisée par deux.

Plus le soleil est haut dans le ciel, plus le rayonnement UV est important. Ainsi, 60 % des rayons UV atteignent la Terre entre 10 et 14 heures. De plus, le rayonnement est plus fort pendant les mois d’été.

La pollution atmosphérique peut certes bloquer une partie des rayons UVB. Toutefois, elle comporte évidemment des risques importants pour la santé.

L’altitude joue également un rôle. La quantité de rayons UV augmente de 4 % chaque fois qu’on monte de 300 mètres en altitude.

Protocole de Montréal

Le Protocole de Montréal est un accord international visant à réduire de moitié des substances qui appauvrissent la couche d'ozone. Il a été signé par 24 pays et par la Communauté économique européenne en septembre 1987. Il impose la suppression de l’utilisation de CFC (chlorofluorocarbones), de halons et de tout autre ODC synthétique.

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le texte de l'entente sur le site du Programme des Nations Unies pour l'environnement.

Niveau régulierbouton avancé