S’ADAPTER AUX VAGUES DE CHALEUR

Des adaptations variées

Vagues de chaleur

Les effets négatifs de la chaleur sur la santé coûteront cher à l’ensemble des Québécois!

Une étude récente a estimé les coûts associés à quelques impacts des changements climatiques au Québec, en dollars constants de 2012 et actualisés à 4 % sur toute la période 2012-2064. Seulement pour les problèmes de santé dus à la chaleur et pour les 50 prochaines années, il en coûtera au gouvernement de 246 à 515 millions de dollars, et plus de 20 000 décès additionnels seront causés par l’augmentation de la température.

S’adapter est donc très important. En plus, il est possible de le faire en adaptant nos façons de faire et nos comportements.

À l’échelle du Québec et de ses régions

Un système de surveillance et d’intervention a été mis sur pied afin d’émettre rapidement des conseils à la télévision, à la radio et sur Internet lorsque la population courte des risques dus à la chaleur. Divers outils d’information ont aussi été produits, comme les dépliants et affiches présentés au bas de cette page Internet.

À l’échelle des municipalités

Des initiatives de quartiers très inspirantes ont vu le jour ces dernières années afin de réduire la chaleur causée par la pollution de l’air due au trafic urbain, l’asphalte omniprésente et le peu d’espaces verts publics pour les besoins de populations si nombreuses. Certaines de ces initiatives sont présentées dans la lutte contre les îlots de chaleur et dans pratiques innovantes. La plantation d’arbres sur les grands stationnements en est un exemple.

À l’échelle des immeubles et des maisons, comme propriétaires

Une maison bien isolée et bien ventilée (pour évacuer le surplus d’humidité) est confortable et plus économique, même en été. Si des travaux s’imposent à ce sujet, vérifiez votre admissibilité à des programmes d’efficacité énergétique comme Rénoclimat ou d’Hydro-Québec pour vos bâtiments commerciaux.

La végétalisation (arbres, murs végétaux, toits verts, etc.) est une autre solution pour rafraîchir votre terrain et votre bâtiment. En fait, de 40 à 50 % de l’eau contenue dans la végétation s’évapore, ce qui rafraîchit l’air ambiant. Certaines initiatives vertes sont présentées dans la lutte contre les îlots de chaleur. Divers dépliants à ce sujet sont aussi offerts, notamment sur le site de la Fédération interdisciplinaire de l’horticulture ornementale du Québec, comme « Investir dans les végétaux, c’est payant! ».

À l’échelle du logement que vous habitez, comme propriétaire ou locataire

C’est surtout la climatisation traditionnelle qui a retenu notre attention jusqu’ici. La climatisation est utile pour les personnes dont l’état de santé complique l’adaptation à la chaleur, comme celles atteintes de certaines maladies cardiovasculaires ou respiratoires et celles incapables de prendre soin d’elles-mêmes. Le boom de la climatisation au Québec a toutefois des désavantages pour l’environnement, la pollution par le bruit, la consommation d’énergie, et votre facture d’électricité! Bien choisir son climatiseur est donc important. Pour vous aider, vous pouvez consulter le Répertoire ÉnerGuide des climatiseurs individuels 2012 de Ressources naturelles du Canada. L’outil de calcul de la consommation d’un climatiseur est aussi offert sur le site d’Hydro-Québec.

• Bien d’autres solutions que la climatisation existent pour garder sa maison fraîche, et ce, à faibles coûts. L’utilisation de ventilateurs, s’il ne fait pas très humide, et l’ouverture des fenêtres, lorsqu’il fait frais, en font partie. Vous pouvez aussi empêcher le rayonnement direct du soleil en fermant les rideaux et les stores, en faisant grimper des plantes sur votre balcon ou en y installant des bambous. Le contrôle de la production de chaleur à l’intérieur du logement est également important, notamment en faisant un meilleur usage de la lumière du jour, en diminuant l’utilisation des appareils électroménagers (par exemple, préférer la corde à linge à la sécheuse en été) et en fermant les appareils électroniques (téléviseur, ordinateur, etc.) si non utilisés. Cela inclut aussi votre climatiseur amovible : si vous vous absentez pour quelques heures et que votre état de santé vous le permet, éteignez-le.

À votre échelle

Il est important de s’hydrater en buvant (même si vous ne ressentez pas la soif) ou en mangeant des aliments gorgés d’eau, comme du melon et des concombres. Restreindre vos activités exigeantes lorsqu’il fait très chaud et humide en été est une autre solution, et il y en a bien d’autres! Consultez le matériel suivant pour en apprendre davantage à ce sujet.

Informations complémentaires

La climatisation traditionnelle

Au Québec, le pourcentage de ménages qui ont un climatiseur à domicile augmente sans cesse : il est passé de 4,7 % en 1972 à 40,4 % en 2009. Cette tendance à la hausse touche toutes les strates de revenu, même les plus faibles. Elle est observée aussi dans toutes les régions du Québec, mais surtout dans les régions où il fait en moyenne plus chaud en été.

L’air conditionné provient de systèmes centraux (qui couvrent toutes les pièces), d’appareils muraux (pour quelques pièces) et d’appareils sur roulettes ou insérés dans un mur, une porte ou une fenêtre (pour une seule pièce). Pour installer ces derniers, nul besoin de faire des travaux particuliers, comme percer un mur.

Désavantages de l’utilisation de la climatisation à grande échelle

La climatisation utilisée à grande échelle a des désavantages. Elle peut notamment avoir les conséquences suivantes :

  • Une grande consommation d’énergie, surtout aux heures de pointe;
  • La production de chaleur à l’extérieur du bâtiment : l’air chaud est évacué de l’intérieur vers l’extérieur. De plus, le processus de climatisation lui-même produit de la chaleur;
  • L’émission de gaz à effet de serre causée par la fuite des liquides utilisés dans les climatiseurs. Chaque année, les climatiseurs individuels ont un taux de fuite de 10 %, et ce taux grimpe à 15 % pour les climatisations centralisées;
  • L’augmentation de la pollution sonore (pollution par le bruit) : certains systèmes de climatisation font beaucoup de bruit.
Niveau régulierbouton avancé