S’ADAPTER AUX GLISSEMENTS DE TERRAIN

Ressources hydriques

Au Québec, les changements climatiques amèneront des hivers généralement plus doux, des pluies souvent plus abondantes et extrêmes, moins de neige au sol au Sud, et un pergélisol moins épais au Nord. Ces modifications vont favoriser l’instabilité des sols, ce qui conduirait à plus de glissements de terrain. En ajoutant à cela, le fait que les villes se développent aussi dans des zones sensibles aux glissements, on peut conclure que les risques de pertes de vies humaines et de dommages aux biens, aux équipements et infrastructures (p. ex., les routes) sont susceptibles d’augmenter. Il est donc important de s’adapter collectivement, mais aussi individuellement, qu’on soit propriétaire ou pas.

Les glissements de terrain

Les glissements de terrain sont des effondrements de pentes ou des écroulements de roches ou de sédiments. L’infiltration d’eau dans les sols lors des fortes pluies ou de la fonte de la neige et l’érosion progressive des berges par les cours d’eau constituent les principales causes naturelles de leur déclenchement. Certaines activités humaines peuvent aussi en être la cause, comme les pipelines qui franchissent plusieurs cours d’eau dans des secteurs à risque de glissements de terrain.

Chaque année, des centaines de glissements de terrain se produisent au Québec, surtout dans la vallée du Saint-Laurent et les régions de l’Outaouais et du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Au Canada, les dépenses associées aux glissements de terrain coûtent de 200 à 400 millions de dollars par année.

 

S’adapter collectivement

Les gouvernements du Canada et du Québec ont développé divers outils (p. ex, des guides, des cartes), afin de mieux faire connaître les risques de survenue des glissements de terrain et de venir en aide aux professionnels qui ont besoin d’information, de données et d’expertise à ce sujet.

Certaines initiatives de travaux de stabilisation le long du cours d’eau ont aussi été financées par le gouvernement du Québec dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, dans le but de soutenir les municipalités dans la prévention des glissements de terrain.

Le ministère des Transports du Québec a créé, en 2003, une équipe d’intervenants pour aider le ministère de la Sécurité publique et les municipalités lorsque surviennent des problèmes de stabilité de pente ou des glissements de terrain.

 

S’adater individuellement

Les citoyens ont des responsabilités, notamment celles de s’informer sur les caractéristiques géologiques de la région qu’ils habitent (p. ex., type de sol, probabilité de glissements de terrain), d’éviter les activités pouvant accroître l’instabilité du sol (p. ex., construction au sommet ou au pied d’une pente à pic) et de se protéger lors d’un glissement de terrain en suivant les consignes préventives de la sécurité civile.

La page Habiter dans les zones exposées aux glissements de terrain : précautions à prendre en matière d’utilisations du sol de la Sécurité civile du Québec et la page Préparez-vous – Risques et urgences – Les glissements de terrain du Gouvernement du Canada vous offrent notamment diverses précautions à prendre avant ou durant un glissement de terrain.

Principaux glissements de terrain causant des accidents mortels
Principaux glissements de terrain causant des
accidents mortels (Cliquez pour agrandir)

Informations complémentaires

Les liens et documents suivants vous permettent d'en apprendre davantage sur les populations de la sous-région sud et les changements climatiques.

Niveau régulierbouton avancé