Document sans nom

VOUS ADAPTER AUX ORAGES, À LA FOUDRE ET AUX FEUX DE FORÊT

Adaptation

Partout au Québec, on s’attend à une augmentation de la fréquence des orages en raison des changements climatiques. Ces orages représentent le milieu idéal pour favoriser le déplacement de charges électriques dans les nuages, ce qui crée la foudre, qui est responsable de milliers de feux de forêt chaque année au Québec et ailleurs au Canada.

La foudre et les feux de forêt

Au Canada, chaque année, en moyenne, la foudre cause 8 000 feux de forêt, qui brûlent 2,3 millions d'hectares et coûtent de 500 millions à 1 milliard de dollars juste pour les supprimer.

Au Québec, de 2005 à 2014, 2 177 incendies dus à la foudre ont été répertoriés en zone de protection intensive et 871 747 hectares ont ainsi été brûlés. Au Canada, certains scientifiques prévoient que le réchauffement climatique aussi pourrait entraîner une augmentation du nombre et de la gravité des feux de forêt. Cela serait dû notamment à l’effet combiné de températures élevées en été et d’un faible taux d’humidité dans l’air et dans le sol.

Il est donc important de s’adapter aux feux de forêt et à la foudre. Diverses adaptations sont en place afin de prévenir ou d’atténuer leurs conséquences. Certaines d’entre elles visent les collectivités, alors que d’autres touchent les individus et les ménages.

 

S’adapter collectivement

Afin de mieux s’adapter collectivement, diverses stratégies pour contrer les conséquences de la foudre et les feux de forêt ont été implantées au fil du temps; en voici quelques exemples :

  • Le Réseau canadien de détection de la foudre, qui compte plus de 80 capteurs de foudre répartis dans tout le Canada et fait partie du réseau élargi de détection de la foudre d’Amérique du Nord. La Carte canadienne du risque de foudre (CCRF), qui indique les secteurs les plus susceptibles d’être frappés par la foudre au cours des 10 prochaines minutes.
  • Le Système canadien d'information sur les feux de végétation (SCIFV ), qui génère des cartes de forêt météo et de comportement du feu à l'année, ainsi que des cartes des points chauds durant toute la saison des incendies de forêt s'étalant généralement de mai à septembre.
  • Le bilan hebdomadaire des feux en saison au Québec, qui est un outil simple et très visuel de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU); la SOPFEU est chargée d'organiser la protection des forêts contre les incendies en conformité avec les orientations et les directives du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) du Québec.
  • Diverses mesures préventives, si le danger d'incendie de forêt le requiert, soit la suspension de la délivrance des permis de brûlage et l’annulation de ceux en cours, l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité de celle-ci, l’arrêt complet ou à la restriction, à certaines périodes de la journée, des travaux en forêt ou des activités d'aménagement forestier, et la prohibition d’accès et de circulation en forêt.

 

Le Canada : un leader dans la lutte contre les incendies de forêt

Comme rapporté dans les archives de Radio-Canada , lorsque des forêts s'embrasent sous l'effet de la foudre ou de la négligence humaine, l'équilibre de tout un monde se voit bouleversé. Au fil des ans, les incendies de forêt ont forcé la recherche de moyens efficaces pour les circonscrire . En particulier au Canada, où l'on a acquis une expertise mondialement reconnue dans ce domaine, allant du premier vol de détection aérienne en 1919 jusqu'au développement de technologies de pointe. La dizaine de clips réalisés à ce sujet par Radio-Canada, de 1959 à 2003, en témoignent.

 

S’adapter à la maison

  • Différents dispositifs de protection contre la foudre permettent de protéger les habitations ou autres types de constructions (p. ex., bâtiments agricoles), comme des paratonnerres, des parafoudres et des parasurtenseurs, ainsi que plusieurs autres techniques simples, efficaces et peu coûteuses sur les façons de câbler l'installation électrique pour protéger les résidences et autres structures matérielles[69], comme les clôtures électriques utilisées à la ferme.

 

S’adapter individuellement

  • Au Canada, chaque année la foudre tue environ 10 personnes et en blesse sérieusement 164 autres. Il faut donc rester vigilant. Le site Internet d’Environnement Canada, à la page Mesures de sécurité en cas de foudre, donne diverses précautions à déployer à l’intérieur comme à l’extérieur lors d’orages et en cas de foudre.
  • Les feux de forêt menacent directement la sécurité des personnes et des propriétés s’y trouvant à proximité. Le site de la SOPFEU, à la page Mesures préventives, et le site de la Sécurité publique du Québec, à la page Incendie de forêt, donnent plusieurs conseils à ce sujet.
  • La fumée des feux de forêt est nocive pour la santé de nombreuses personnes, car la fumée se déplace sur de très longues distances. À titre d’exemple, à l’été 2015, les feux de forêt qui ont sévi dans l’Ouest du Canada se sont fait sentir jusqu’en Abitibi-Témiscamingue!. Il est donc important de suivre les mesures préventives de Santé Canada, fournies à la page Changements climatiques, feux de forêt et votre santé, en particulier pour les enfants, les gens âgées et les personnes atteintes de problèmes cardiaques ou respiratoires. Les personnes qui pratiquent des sports en plein air ou qui travaillent à l’extérieur de façon régulière, surtout si les niveaux de contaminants sont élevés à un moment précis ou dans leur milieu de vie, sont aussi à risque.

 
Îlots de chaleur Îlots de chaleur

Informations complémentaires

Les liens et documents suivants vous permettent d'en apprendre davantage sur la foudre et les incendies de forêt :

Laissez 5 m entre vos arbres et enlevez les branches les plus près du sol

http://www.mrn.gouv.qc.ca/publications/enligne/forets/parefeu/proprietaires.asp#controler :

Les arbres résineux conservés dans cette zone seront élagués à une hauteur minimale de 2 mètres du sol. Les branches coupées devront être enlevées de même que les arbres morts, qu'ils soient debout ou au sol. Ainsi, on réduit les risques de propagation d'un feu de surface à l'ensemble de la forêt.

Niveau régulierbouton avancé