Pourquoi créer un observatoire sur l’adaptation aux changements climatiques au Québec ?

Dans une perspective de santé publique et de promotion de la santé, il s’avère essentiel de documenter davantage les efforts d’adaptation aux changements climatiques aux niveaux individuel et organisationnel. Actuellement, ceux-ci ne font pas l’objet d’une surveillance au Québec. Il est donc difficile de dresser un portrait de la situation et de parvenir à une meilleure compréhension des facteurs qui facilitent ou inhibent cette adaptation.

Les conclusions présentées dans le cinquième rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) nous rappellent l’importance des changements climatiques. La modification de notre climat soulève des enjeux sanitaires importants.

Deux types de mesures complémentaires doivent être mises en place pour relever les défis sanitaires associés aux changements climatiques. D’une part, les mesures d’atténuation s’attaquent à la source du problème en visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), comme l’utilisation de sources d’énergie renouvelables et le développement d’une économie qui limite la pression exercée sur l’environnement. Toutefois, les changements climatiques causés par les activités humaines du passé sont en partie irréversibles et leurs effets se feront ressentir sur plusieurs siècles en raison de la durée de vie des GES dans l’atmosphère. Ainsi, les mesures d’atténuation ne seront pas suffisantes à elles seules pour protéger la santé des populations. La modification des comportements individuels et des pratiques et politiques organisationnelles se révèle un incontournable dans un contexte de changements climatiques.  

L’Observatoire québécois de l’adaptation aux changements climatiques

Développé en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec dans le cadre du volet santé du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques du Gouvernement du Québec (PACC 2020), l’OQACQ poursuivra ces objectifs, de façon à outiller les autorités de santé publique dans leurs efforts de surveillance de l’adaptation aux changements climatiques. Cette initiative s’inscrit à l’intérieur de la priorité 6 du PACC 2020 (action 6.6) et vise à soutenir la recherche en adaptation. Les projets de recherche menés à l’OQACC sont financés par le Fonds Vert.