Objectifs et projets

La première phase des travaux de l’Observatoire s’échelonnera jusqu’en mars 2017.

Les études réalisées pendant cette première phase porteront spécifiquement sur les comportements adaptatifs lors de vagues de chaleur et d’inondations. Ces deux aléas ont été priorisés en raison de leurs impacts sanitaires déjà considérables au Québec.

À titre d’exemple, des excès significatifs dans le nombre de décès, de transports ambulanciers, d’admission aux urgences et du nombre d’appels en lien avec la chaleur à la ligne Info-Santé ont été constatés lors des fortes chaleurs de l’été 2010 (Lebel, Bustinza, & Gosselin, 2011). En ce qui a trait aux inondations, le nombre élevé d’interventions psychosociales (environ 7 000) lors des inondations 2011 en Montérégie illustre bien leurs impacts potentiels sur la santé psychologique et le bien-être en général. Ceci est sans compter les conséquences sur la santé physique, comme les risques de blessures et les maladies gastro-intestinales (Ahern, Kovats, Wilkinson, Few, & Matthies, 2005; Alderman, Turner, & Tong, 2012).

Les activités de l’Observatoire s’articulent autour de trois axes :

Axe 1 – Volet descriptif : Surveillance des comportements d’adaptation aux CC adoptés sur le plan individuel et organisationnel

L’objectif général du premier axe est de dresser un portrait exhaustif de l’adaptation à la chaleur accablante et aux inondations. Sur le plan individuel, des sous-groupes populationnels plus à risque seront ciblés. Quant au volet organisationnel, deux catégories d’instances publiques feront l’objet des études, soit les établissements de la santé qui reçoivent des patients et les municipalités, en raison du rôle central qu’elles jouent pour protéger les personnes face aux risques d’inondation et dans la réduction du phénomène des îlots de chaleur urbains.

En mesurant une série d’indicateurs diversifiés, les études du premier axe permettront de répondre à des questions telles que: est-ce que les individus, particulièrement les plus fragilisés, adoptent les comportements recommandés pour protéger leur santé ? Sur les plans sociodémographique, socioculturel et socioéconomique, quelles sont les caractéristiques des personnes qui s’adaptent davantage ? Est-ce que les organisations des secteurs de la santé et municipal s’adaptent ? Enfin, il sera également possible de répondre à des questions relatives aux tendances comportementales, car la surveillance à l’aide des mêmes groupes d’indicateurs année après année permettra d’observer une évolution spatiotemporelle dans le niveau d’adaptation au Québec.

Axe 2 – Volet explicatif : Étude des déterminants influençant l’adoption de comportements d’adaptation aux changements climatiques au niveau individuel et organisationnel

Un deuxième axe de recherche à portée explicative et prédictive vient se greffer aux objectifs de l’axe 1. Celui-ci a pour but de mettre en lumière les précurseurs de l’adaptation et vise principalement à répondre à cette question : pourquoi certaines personnes et organisations s’adaptent, alors que d’autres s’adaptent peu ou pas du tout ? Ces études s’appuieront sur les principales théories psychosociales (p.ex., théorie du comportement planifié, modèle des croyances en santé, théorie de la motivation à la protection) utilisées pour comprendre et prédire les comportements en santé. Dans une perspective de sensibilisation et d’intervention, il s’avère essentiel de cibler les interventions en identifiant les précurseurs qui offrent un levier de changement des comportements. Ce type d’études commence à faire son apparition dans la littérature sur l’adaptation aux changements climatiques, mais elles sont encore inexistantes au Québec.

Axe 3 – Diffusion et transfert des connaissances en santé et CC

Les travaux des axes 1 et 2 génèreront une quantité importante de connaissances sur l’adaptation aux changements climatiques au Québec. L’objectif du troisième axe est la mise en place de moyen de diffusion et de transfert des connaissances pour assurer une perméabilité entre la recherche et la pratique. En plus de la publication de rapports et de communications scientifiques, le recrutement d’étudiant boursier aux études supérieures est prévu afin de contribuer à la formation de la relève.

Exemple de projets prévus

Projets prévus sous l’axe 1 :
-       Étude 1.1 : Suivi et validation de l’indice d’adaptation individuelle à la chaleur accablante de Bélanger et al. (2015)
-       Étude 1.3 : Développement d’un indice d’adaptation individuelle aux inondations
-       Étude 1.4.1 : Évaluation des mesures d’adaptation à la chaleur accablante dans le secteur municipal
-       Étude 1.4.2 : Évaluation des mesures d’adaptation à la chaleur accablante dans le réseau de la santé
-       Étude 1.4.3 : Évaluation des mesures d’adaptation aux inondations dans le secteur municipal
-       Étude 1.4.4 : Évaluation des mesures d’adaptation aux inondations dans le réseau de la santé

Projets prévus sous l’axe 2 :
-       Étude 2.1 : Prédiction de l’adaptation individuelle à la chaleur accablante à l’aide de modèles psychosociaux
-       Étude 2.2 : Prédiction de l’adaptation individuelle aux inondations à l’aide de modèles psychosociaux