Lutter contre les changements climatiques en améliorant la santé et la sécurité alimentaire

23 janvier 2012 12:40:00 Catégories : adaptation changements climatiques climat santé

Sécurité alimentaire
Source: Photos Libres

Une étude publiée récemment dans la revue scientifique Science décrit de nouvelles stratégies pour lutter contre les changements climatiques qui permettraient d’améliorer conjointement la santé humaine et la sécurité alimentaire (Simultaneously Mitigating Near-Term Climate Change and Improving Human Health and Food Security). En proposant une approche de réduction des polluants atmosphériques principaux, cet article expose de nouvelles façons et raisons d’agir pour préserver notre environnement en engendrant des bénéfices pour la société. Améliorer la qualité de l’air aura des répercussions positives sur la santé, notamment pour les personnes ayant des problèmes respiratoires et des problèmes cardiaques. Les auteurs indiquent aussi que la réduction de l’ozone troposphérique peut augmenter le rendement des cultures. Mais quels sont les liens entre les changements climatiques et la sécurité alimentaire?

Un milliard de personnes souffrent encore de la faim et de la malnutrition dans le monde actuellement. Les changements climatiques menacent d’accroître encore davantage le nombre de personnes exposées à ces fléaux. En 2011, la Corne de l’Afrique a été touchée par une famine sans précédent alors qu’elle connaissait la pire sécheresse depuis 60 ans dans cette région. Les famines résultent d’un ensemble de vulnérabilités, néanmoins la variabilité du climat joue un rôle de plus en plus important dans ces événements. Les sécheresses et les inondations qui détruisent les récoltes entrainent des famines et des migrations qui laissent des populations déjà fragiles dans des situations dramatiques, comme l’indique le rapport 2011 de la Croix Rouge sur les catastrophes dans le monde (World Disasters Report).

Or, il est avéré que le nombre et la fréquence des événements extrêmes vont s’accentuer dans les années à venir, comme l’atteste le rapport sur la gestion des risques d'événements extrêmes et les catastrophes du GIEC (Report on Managing the Risks of Extreme Events and Disasters to Advance Climate Change, 2011). De nombreux pays et régions connaissent déjà une variabilité beaucoup plus grande et des conditions météorologiques extrêmes - inondations, sécheresses, tempêtes, canicules et vagues de froid – qui affectent les saisons de croissance et la production alimentaire. Selon la FAO, ces événements devraient continuer à avoir des impacts négatifs sur la production agricole et la sécurité alimentaire dans les pays à faibles et moyens revenus. En tenant compte des aléas météorologiques et du changement climatique, on prévoit d’ici 2050 que 24 millions d’enfants de plus seront touchés par la faim. Près de la moitié d’entre eux vivront en Afrique subsaharienne (Source: Rapport ‘Climate Change and Hunger: Responding to the Challenge’, WFP, 2009).

Cependant, le Canada et les pays développés ne seront pas épargnés. Les États-Unis, par exemple, ont fait face à un nombre sans précédent d’événements climatiques extrêmes en 2011. Au Canada, la production agricole a été mise en péril lors des sécheresses et inondations dans les Prairies en 2010. Cette année-là, Statistique Canada a rapporté une baisse de 18 % de la récolte de blé par rapport à 2009 (20,1 millions de tonnes par rapport à 24,7 millions de tonnes). Le Québec a aussi connu de graves inondations en 2011 avec la crue de la rivière Richelieu qui est la pire catastrophe naturelle ayant touché le Québec depuis la crue de la rivière Saguenay en 1996.

De plus, la NASA indique que les changements climatiques risquent de bouleverser durablement les écosystèmes (Climate Change May Bring Big Ecosystem Changes). Selon ce rapport, le Canada se situe dans une zone sujette à de grandes variabilités, d'énormes changements écologiques sont donc à prévoir, notamment dans les Prairies du Canada et les régions boréales d’ici 2100.

Il y a tout à gagner à lutter activement contre les changements climatiques et à faciliter l’adaptation des populations. Il est grand temps d’agir, en s’attaquant au problème dès maintenant et en développant une approche intégrée. Des actions ambitieuses et concertées pourront bénéficier aux populations du monde entier, en améliorant sur le long terme, la santé et la sécurité alimentaire.

Sources :
Science: Simultaneously Mitigating Near-Term Climate Change and Improving Human Health and Food Security
GIEC: Report on Managing the Risks of Extreme Events and Disasters to Advance Climate Change, 2011
La Croix Rouge: World Disasters Report 2011
Environnement Canada : Les dix événements météorologiques les plus marquants au Canada en 2011
NASA : Climate Change May Bring Big Ecosystem Changes

Niveau avancébouton régulier