Les arbres contribuent à la santé humaine : des preuves fournies par la propagation de l'agrile du frêne

28 janvier 2013 16:18:00 Catégories : santé

Arbres et santé humaine, les liens entre les deux ne paraissent pas forcément évidents. Pourtant, plusieurs études récentes ont identifié des relations entre l'environnement naturel et l’amélioration de la santé. La nouvelle étude du Service des Forêts des États-Unis fait un lien direct entre la présence d’arbres et la santé humaine. Elle a été diffusée dans une publication scientifique renommée le American Journal of Preventive Medicine.

La perte de 100 millions d'arbres causée par l'agrile du frêne, un ravageur forestier envahissant d’origine asiatique, est une catastrophe écologique qui se produit progressivement depuis une dizaine d’années, autour des Grands Lacs du côté américain et en Ontario et qui continue à s’étendre. Cependant, elle a donné l’opportunité aux chercheurs américains de trouver des liens plus solides entre la disparition des arbres et la dégradation de la santé humaine. Les chercheurs souhaitaient savoir si un changement majeur de l'environnement naturel pouvait influencer la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et aux maladies des voies respiratoires inférieures.

La relation entre la santé forestière (selon la présence de l’agrile du frêne) et le niveau de mortalité a été étudiée de 1990 à 2007 dans les comtés de 15 États américains, tout en contrôlant pour un large éventail de variables démographiques. Les données ont été recueillies de 1990 à 2007, et les analyses ont été effectuées en 2011 et 2012.

Il y a eu une augmentation de la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires et aux maladies des voies respiratoires inférieures dans les comtés infestés par l'agrile du frêne. L'ampleur de l’augmentation fut plus importante au fur et à mesure que l'infestation progressait et que les arbres mouraient. Dans les 15 États de la zone d'étude, la disparition des arbres était associée à 6113 décès supplémentaires liés aux maladies du système respiratoire inférieur et 15 080 décès supplémentaires d’origine cardio-vasculaires. Bien que l'étude montre un lien entre la perte d'arbres et la mortalité humaine, le mécanisme de causalité exact reste encore à découvrir.

Le fait que la perte d'arbres ait augmenté la mortalité ajoute aux preuves que l'environnement naturel offre des avantages majeurs en matière de santé publique.  Malheureusement, l’insecte se rapproche du Québec puisqu’il a traversé nos frontières en 2011 et que sa présence est confirmée dans toute la région montréalaise depuis.  Comme les frênes constituent environ 20 % des arbres à Montréal, la lutte s’organise.

Article de référence:
Geoffrey H. Donovan, David T. Butry, Yvonne L. Michael, Jeffrey P. Prestemon, Andrew M. Liebhold, Demetrios Gatziolis, Megan Y. Mao. The Relationship Between Trees and Human Health. American Journal of Preventive Medicine, 2013.

En savoir plus :
L’article de Science Daily (en anglais)
L’agrile du frêne par Ressources Naturelles Canada
L’agrile du frêne par la Ville de Montréal

Niveau avancébouton régulier