La CMQ s’habille en vert!

Par Mélanie Beaudoin 22 avril 2016 14:18:00

22 avril… Depuis plus de 40 ans, cette date est synonyme de Jour de la Terre. C’est donc un moment tout désigné pour promouvoir le projet Milieux de vie en santé, lancé hier par Nature-Québec. Plusieurs intervenants ont pris la parole pour appuyer cette initiative, qui vise particulièrement à réduire la pollution atmosphérique et à lutter contre les îlots de chaleur urbains sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec.

« Il faut agir dans les villes, où habitent 50 % de la population mondiale », affirme M. Christian Simard, directeur général de Nature-Québec. « Les villes doivent avoir des poumons, des îlots de fraîcheur pour contrer la pression grandissante qu’elles supportent. Nous devons changer les paradigmes dans les villes et faire de Québec et Lévis des leaders dans la lutte contre les îlots de chaleur urbains. » Nature-Québec était donc heureux de pouvoir annoncer l’appui de ces deux villes dans le cadre de Milieux de vie en santé. Pour M. Steve Verret, conseiller municipal Lac-Saint-Charles-Saint-Émile et membre du comité exécutif responsable de l’environnement de la ville de Québec, Milieux de vie en santé est complémentaire aux projets de revitalisation de la ville et s’inscrit aussi en harmonie avec la Vision de l’arbre de la ville de Québec, dont l’objectif est de faire passer la canopée de 32 à 35 % d’ici 2025. « Nous devons trouver des solutions permettant d’améliorer la qualité de vie des citoyens et d’avoir des bénéfices sur leur santé », a pour sa part déclaré M. Guy Dumoulin, conseiller municipal Saint-Jean et président du comité consultatif sur l’environnement de la ville de Lévis. « On souhaite créer un effet d’entraînement pour que les citoyens et les entreprises sur notre territoire participent au verdissement. »

Si Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique, a parlé des méfaits de la chaleur sur la santé humaine, il a aussi souligné les cobénéfices en matière sociale lorsque des initiatives citoyennes donnent naissance à des projets comme Milieux de vie en santé. « On brise l’isolement, on redonne vie à des quartiers et l’on permet aux gens d’adopter de meilleures habitudes de vie. Il faut redonner le territoire aux citoyens! », a-t-il souligné. Dr Arruda a également mentionné que le milieu de la santé participera au projet.

Jean Soulard, chef et auteur, est l’ambassadeur-citoyen du projet. Il y a 25 ans déjà, l’ancien chef du Château Frontenac avait convaincu ses supérieurs de le laisser planter des fines herbes sur le toit du Château. Si l’objectif premier du chef était de rester près du produit, comme son grand-père le lui avait appris, il n’en demeure pas moins que ses efforts d’agriculture urbaine, auxquels se sont ajoutés des ruches et un poulailler, contribuent à verdir la ville.

Un concours citoyen est organisé, dont tous les détails se trouvent sur la page web du projet http://milieuxdevieensante.org/concours/.

Niveau avancébouton régulier