Froid intense

Les dangers de l'hiver

Hiver

L’hiver québécois est souvent associé à de beaux paysages enneigés, au carnaval et aux activités sportives. Cependant, cette belle saison vient aussi avec de basses températures! Le froid intense peut constituer un danger. Des journées froides (à partir de 15 °C sous zéro) peuvent être accompagnées de vents violents et de chutes de neige parfois soudaines. Or, au Canada, les vagues de froid (incluant des indices élevés de refroidissement éolien) et les fortes tempêtes hivernales fauchent annuellement la vie de plus de 100 personnes, une incidence plus élevée que le nombre total de décès attribuables à d’autres aléas, incluant les tornades, les orages, la foudre, les inondations, les ouragans, et les vagues de chaleur402.

À titre d’exemple, relevons :

  • les chutes de neige importantes de décembre 1969 à Montréal, et de février 1982 à Terre-Neuve qui ont provoqué 15 et 117 décès respectivement403;
  • les blizzards, qui ont causé la mort à 77 personnes en avril 1914 au Labrador, à 76 personnes en mars 1941 dans les provinces des Prairies, et à 8 personnes (400 blessés) en janvier 1978, au sud-ouest de l’Ontario403;
  • le verglas, dont la tempête de 1998 allant des Maritimes jusqu’aux vallées de l’Outaouais et du Saint-Laurent – le désastre naturel le plus coûteux de toute l’histoire canadienne404 – et au cours de laquelle les 100 mm de verglas tombés de façon intermittente en six jours405 ont occasionné 28 décès, 945 blessures, 600 000 évacués403, sans compter la coupure d’électricité chez plus de 3 millions de foyers (soit 4,7 millions de personnes ou encore 16 % de la population canadienne)404;
  • les avalanches, avec 32 morts et 27 blessés depuis le début des années 1970, et ce, seulement au Québec406.

L’exposition au froid intense ou aux autres aléas de l’hiver peut aussi influer sur la santé des individus, sans aller toutefois jusqu’au décès. À titre d’exemple, le froid peut perturber la dynamique du cœur et provoquer des problèmes de santé cardiovasculaires407, troubler le système de défense de l’appareil respiratoire408, ou causer des blessures, particulièrement si le froid se conjugue avec des vents violents, lesquels accélèrent la baisse de la température du corps401.

Heureusement, diverses mesures d’adaptation peuvent contribuer à réduire les impacts sanitaires des aléas l’hiver. Certaines de ces mesures touchent les collectivités, d’autres les ménages, d’autres encore, les individus.

Conséquences sanitaires

Hiver

Le froid peut affecter tout le monde jusqu’à un certain point, en particulier si l’on n’est pas vêtu adéquatement, et/ou que le froid est intense et accompagné de vents violents, ou que l’exposition dure plusieurs heures. Certaines personnes s’avèrent toutefois plus à risque que d’autres, du fait qu’elles remplissent des conditions les rendant encore plus vulnérables, comme l’âge avancé ou la présence de problèmes de santé chroniques.

Les conséquences sanitaires liées au froid apparaissent si le stress du froid sur le corps humain est trop important ou si le système thermorégulateur est déficient409. En outre, le froid peut engendrer un processus morbide en provoquant des lésions avec ou sans congélation des tissus (engelures, pied d’immersion, pied des tranchées), ou encore en causant l’hypothermie, un problème de santé beaucoup plus sérieux et pouvant même être fatal.

Le froid peut aussi contribuer à faire apparaître certains symptômes ou problèmes de santé, ou à aggraver l’état d’une personne atteinte de l’un d’eux de façon chronique, en particulier si ce problème touche le système cardio-vasculaire ou le système respiratoire. Comme rapporté par l’InVS410:

« À l'approche de masses d'air froid, notre organisme se réveille et mobilise tous les moyens de lutte dont il dispose : le glycogène du foie se transforme en sucre, la tension artérielle augmente, la tonicité des muscles se renforce, le métabolisme général s'accélère. Après le passage du front, l'organisme, cherchant à retrouver son équilibre, est entraîné dans la direction opposée : on assiste alors à une baisse de tension, à un relâchement musculaire, à un afflux du sang vers la surface du corps, etc., et le cycle est révolu. Ce va-et-vient ne sera peut-être pas trop ressenti par un organisme sain, mais il en va tout autrement pour un sujet affaibli ou malade ».

Enfin, les périodes de froid intense peuvent agir encore plus indirectement sur la santé, notamment en augmentant le risque d’intoxication au monoxyde de carbone en raison du dysfonctionnement d’appareils de chauffage (au gaz, au fioul, au charbon), de l’utilisation inappropriée d’un moyen de chauffage (comme un chauffage d’appoint utilisé en continu), ou encore lorsque les aérations du logement ont été obstruées411.

Fort heureusement, diverses stratégies peuvent être déployées pour réduire les impacts du froid durant cette période de l’année. Certains contextes touchant plusieurs ménages à la fois peuvent également y contribuer.

Risque de décès lié au froid

Le risque de décès, toutes causes confondues, lié au froid est bien documenté dans la littérature scientifique, de même que le risque de décès par certaines causes spécifiques, tout spécialement par hypothermie, par causes cardiovasculaires ou cérébrovasculaires, et par causes respiratoires.

Mortalité hivernale liée au froid et toutes causes confondues

Selon plusieurs études, il existe une association significative entre l’exposition au froid et l’augmentation de la mortalité toutes causes confondues (par causes cardiovasculaires, respiratoires, etc.). À titre d’exemple, une recherche réalisée aux États-Unis montre que les aléas naturels survenus de 1979 à 2004 ont provoqué 21 491 décès, dont 50 % étaient liés au froid412. Une autre étude américaine, effectuée dans 11 villes situées à l’est du pays, rapporte que le risque de décès augmente lorsque la température diminue413, tendance également mise en évidence en Europe, où toute baisse de la température de 1 °C est associée à une augmentation de la mortalité par causes non accidentelles414,415,416.

Une seule étude documente la relation de la mortalité toutes causes en fonction des températures froides au Canada, et plus particulièrement au Québec, pour la période 1981 à 1999417. Contrairement aux études précédentes, aucune tendance claire d’une augmentation de la mortalité n’est observée pour des températures au-dessous de 18 °C lorsqu’on ajuste pour la saisonnalité et les épidémies d’influenza. Certaines raisons peuvent expliquer les différences entre cette étude et les précédentes, notamment l’utilisation de diverses sources de données418, des couvertures géographiques distinctes, de même que les frais encourus pour le chauffage relativement moins élevés au Québec comparativement à d’autres régions industrialisées419.

Mortalité hivernale liée au froid et par hypothermie

Lorsque le corps est exposé à un froid intense sans vêtements adéquats, il est incapable de compenser la perte de chaleur420. Conséquemment, la température centrale du corps commence à chuter – on parle alors d’hypothermie. Dans une ambiance froide, l’hypothermie est une complication courante pour une personne victime d’un accident ou d’un malaise421. Dans les cas graves, elle peut entraîner la mort.

Aux États-Unis, plus de 16 000 décès ont été attribuables à l’hypothermie, de 1979 à 2000422. À Montréal (Québec), le nombre de décès attribuables à cette cause, consignés dans les rapports du coroner de 1994 à 1997 et sur les certificats de décès de 1994 à 1997, s’élevait respectivement à 12 et 13 décès423.

Mortalité hivernale liée au froid et par causes cardiovasculaires ou cérébrovasculaires

La littérature montre que la mortalité hivernale correspond essentiellement aux pathologies cardio-vasculaires et respiratoires421. Différents mécanismes peuvent expliquer cet impact du froid sur les pathologies cardiovasculaires : la pression artérielle est plus élevée en hiver424,425, l’exposition au froid peut augmenter le taux de cholestérol plasmatique, et le fibrinogène plasmatique426,427,428, entraînant à son tour une hémoconcentration et par la suite thrombose et spasme coronaire, et donc une augmentation des affections de type thromboembolique. Au niveau cérébral, ces mêmes mécanismes (hypertension artérielle, hyperviscosité et thrombose) peuvent être à l’origine d’accidents vasculaires cérébraux, en particulier de type ischémique409.

En Europe, le froid est associé à une augmentation de la mortalité par maladies cardiovasculaires414,415,429,430,431,432. Aux États-Unis, l’excès de mortalité dû à ces maladies est plus élevé en hiver que pendant les autres saisons433,434,435. Un tel excès, mais léger, a également été observé au Canada pour la mortalité par infarctus aigu du myocarde en hiver, comparé à la période où la mortalité est la moins élevée436. Enfin, au Québec (Canada), on a noté une augmentation significative de la mortalité par insuffisance cardiaque en janvier, mais une diminution progressive de la mortalité mensuelle jusqu’à septembre, où elle commence à croître de façon constante437.

La relation entre le froid et la mortalité par causes cérébrovasculaires semble un peu moins constante que pour les causes cardiovasculaires. Alors qu’une étude menée dans quinze villes européennes ne montre pas de lien significatif entre ces deux composantes414, plusieurs autres recherchent en observent un, notamment :

  • en Russie429,438 et en Grande-Bretagne439, où toute baisse de la température de 1 °C est associée à une augmentation de la mortalité par maladies cérébrovasculaires;
  • aux États-Unis, où une température inférieure ou égale à -7 °C et une chute de neige de plus de 3 cm sont associées à un risque élevé de mortalité pour ces maladies440;
  • au Canada, où l’on rapporte que le risque de mortalité par accident cérébrovasculaire est de 7 % plus élevé en hiver que la mortalité annuelle436.

Mortalité hivernale liée au froid et par causes respiratoires

La littérature montre que la mortalité hivernale correspond essentiellement aux pathologies respiratoires et cardio-vasculaires421. L’effet du froid est toutefois plus indirect pour les premières que pour les secondes408,421. Bien que leur étiopathogénie (recherche des causes d’une maladie et de ses processus d’apparition et de développement) ne soit toujours pas complètement élucidée, il semble que l’inhalation d’air froid entraîne un refroidissement de la muqueuse des voies respiratoires supérieures. Or, ce refroidissement tend à inhiber les mécanismes de lutte contre les infections et à permettre ainsi le développement d’infections broncho-pulmonaires442, infections qui peuvent s’avérer fatales dans certains cas.

D’ailleurs, plusieurs études européennes414,415,429430,431432443 montrent que toute baisse de la température de 1 °C est associée à une augmentation des décès par maladies respiratoires variant de 1,7 à 5,2 %. Une association significative entre le froid et le risque de mourir de ces problèmes de santé a également été observée aux États-Unis400, mais pas au Canada, où la relation froid‑mortalité par causes respiratoires ne semble pas avoir été étudiée418 sauf récemment953.

Risque de maladies de l’appareil circulatoire lié au froid

Comme rapporté en France par l’Institut de veille sanitaire, « La vasoconstriction et les phénomènes associés peuvent aboutir à une rupture des plaques d’athérome, et ainsi favoriser la thrombose artérielle. Au niveau des artères coronaires, le spasme lié au froid associé à une éventuelle thrombose et à l’augmentation des besoins en oxygène du myocarde favorise, chez le sujet à risque, la survenue ou l’aggravation d’une angine de poitrine, voire d’un infarctus du myocarde en cas de sténose complète de la lumière artérielle […]. Au niveau cérébral, ces mêmes mécanismes (hypertension artérielle, hyperviscosité et thrombose) peuvent être à l’origine d’accidents vasculaires cérébraux, en particulier de type ischémique».

Risque de maladie coronarienne lié au froid

Le risque de maladies coronariennes est lié au refroidissement de la température. À titre d’exemple, dans une étude ayant impliqué plusieurs pays d’Amérique, d’Asie et d’Europe, chaque diminution de la température à partir de 10 °C est associée à une augmentation des événements coronaires444 ] (tous types d’affections qui touchent l’irrigation du cœur). Ce risque sanitaire n’est pas sans conséquence sur les systèmes de soins. En 2004, à Athènes (Grèce), chaque diminution de 1 °C (température moyenne journalière sur deux ans) correspondait à une hausse de 5 % des admissions hospitalières pour syndromes coronariens aigus445. Une situation qui prévaut également dans la plupart des régions québécoises, du moins en ce qui concerne l’augmentation des hospitalisations pour cause de maladie ischémique cardiaque, en particulier en début de saison hivernale pour les 65 ans ou plus, et dans les régions où la prévalence de fumeurs ou l’indice de défavorisation est plus élevé446.

Risque de maladie cérébrovasculaire lié au froid

Plusieurs études ont mis en lumière un risque élevé de maladie cérébrovasculaire lorsqu’il fait froid447,448,449,450, en particulier chez les femmes447,450. Selon l’une de ces recherches, les personnes non obèses, les 65 ans ou plus, les personnes ayant un antécédent d’hypertension et celles ayant un antécédent d’hypercholestérolémie pourraient aussi être plus à risque447.

Risque d’insuffisance cardiaque lié au froid

Les hospitalisations pour insuffisance cardiaque seraient plus nombreuses en hiver qu’au cours des autres saisons451,452,453,454, notamment chez les aînés :

  • en Écosse, où le taux d’hospitalisation pour cette cause augmente l’hiver de 15 à 18 % au-dessus de la moyenne chez les 75 ans et plus453;
  • en France, où il a été observé un excès des hospitalisations pour insuffisance cardiaque aiguë de 16 % en janvier, chez les 85 ans et plus454.

Risque de symptômes respiratoires lié au froid

Le froid est associé significativement à des symptômes respiratoires comme l’essoufflement, la toux et une respiration sifflante455,456,457,458. Il est également corrélé à une dégradation de la fonction pulmonaire et à une aggravation des symptômes de maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) parmi les personnes qui en sont atteintes459. Les symptômes respiratoires dus au froid semblent davantage se présenter chez les femmes que chez les hommes455,456,457, de même que chez les fumeurs et les ex-fumeurs lorsqu’ils font de l’exercice à moins de 0°C456,457.

Qui est vulnérable?

Vulnérabilité

Tout le monde peut être vulnérable lors d’une exposition au froid, en particulier si l’on n’est pas vêtu adéquatement, que le froid est intense et accompagné de vents violents, ou que l’exposition dure plusieurs heures.

Cependant, certaines personnes demeurent toutefois plus à risque que d’autres du fait qu’elles remplissent certaines conditions les rendant encore plus vulnérables409,401, dont :

  • les personnes avec des habitudes de vie qui les prédisposent aux troubles de la santé dus au froid :
    • notamment la consommation d’alcool dont la sensation de chaleur peut masquer un abaissement de température et ainsi prédisposer aux engelures, gelures, etc.;
  • celles avec des caractéristiques qui augmentent la sensibilité au froid, comme :
    • la présence de problèmes de santé chroniques tels que l’insuffisance cardiaque et respiratoire, le diabète, certains troubles neurologiques affectant la perception du froid ou la conscience du danger;
    • les personnes d'un très jeune âge ou d'un âge avancé, même en santé, car la faible masse musculaire et l’incapacité à exprimer qu’elles ont froid, ou la mauvaise perception de la température peuvent contribuer au risque d’hypothermie chez ces groupes d’âge;
  • celles avec des caractéristiques qui peuvent concourir à l’exposition au froid, par exemple :
    • le manque de ressources personnelles (notamment les sans-abri);
    • le type de travail;
    • les activités de loisirs à l’extérieur, de même que certaines activités sportives (ski, course à pied);
    • le milieu de vie, dont un logement mal isolé contre le froid;
  • celles avec des caractéristiques qui peuvent restreindre le soutien lors de froid intense, comme :
    • une mobilité réduite;
    • le fait d’être originaire d‘un pays chaud, dû au manque d’acclimatation physiologique et socioculturelle.

Si chacune de ces conditions peut concourir au risque de troubles de la santé liés au froid, seulement certaines d’entre elles expliqueraient la surmortalité hivernale de façon significative dans les recherches publiées jusqu’à aujourd’hui.

Facteurs associés significativement à l’augmentation de la mortalité hivernale liée au froid
La littérature scientifique relève clairement une augmentation de la mortalité hivernale liée au froid selon l’avancement en âge, certaines minorités ethniques, certaines maladies préexistantes, le fait d’habiter dans un milieu urbain où les hivers sont généralement cléments, ou encore dans un logement mal isolé contre le froid. Une récente revue fait état d’une quarantaine d’études à cet effet, mondialement.

Facteurs dont la relation avec le froid est ambiguë
Dans la littérature scientifique, certains facteurs varient beaucoup selon la ville ou le pays étudié, ou encore ne sont pas associés de façon significative à la mortalité hivernale liée au froid, en particulier la défavorisation économique et les décès inévitables, mais survenant prématurément en raison du froid (dit effet de moisson ou, en anglais, harvesting effect). En raison de résultats de recherche contradictoires, la relation entre certains facteurs et la mortalité hivernale liée au froid demeure ambiguë, notamment sa relation selon le genre et dans un autre ordre d’idées, selon l’humidité relative ou selon la pollution de l’air.

Visitez également la section Ma Région, qui identifie les risques pour chaque région du Québec.

S'adapter

Calfeutrage

L’adoption de comportements individuels sécuritaires, comme la diminution des sorties à l’extérieur lorsque la météo est peu clémente, réduit l’exposition au froid intense438 et, conséquemment, certains impacts santé l’hiver439,460.

Dans le cadre d’un sondage réalisé par téléphone en 2005 au Québec méridional, diverses stratégies d’adaptation au froid ont été documentées parmi 2 545 personnes âgées de 18 ans ou plus461. Parmi ses résultats, dont plusieurs sont corroborés par d’autres enquêtes canadiennes ou publications gouvernementales, on retrouve des adaptations pour :

  • réchauffer le logement;
  • réchauffer l’automobile;
  • se réchauffer personnellement à la maison;
  • se réchauffer lors des sorties.

La section Adaptation du site vous permet d’en apprendre plus sur les adaptations existantes et requises.

 

Informations complémentaires

Les liens et documents suivants vous permettent d'en apprendre davantage sur le froid intense et les autres aléas d'hiver.

Vagues de froid

Les vagues de froid sont des baisses anormalement importantes et rapides de la température durant trois jours consécutifs, avec une température journalière minimale au-dessous du 10e percentile1 ou du 20e percentile2 (calculé selon les températures pendant la période d’hiver)2 selon la source de renseignements. Ces baisses de température peuvent être accompagnées de vents violents et de chutes de neige considérables habituellement suivies de périodes prolongées de temps très froid3.

Pour connaître les sept étapes de la sécurité par temps froid, consultez la page Indice de refroidissement éolien au Canada sur le site d'Environnement Canada.

Références :

Refroidissement éolien

Le refroidissement éolien, parfois aussi appelé "facteur vent" dans le langage populaire, est la sensation de froid ressentie sur la peau, causée par l’effet combiné de la température et du vent. Il est mesuré à l’aide d’un indice qui s’exprime par un nombre ressemblant à la température, mais sans le symbole de degré, afin d’éviter la confusion avec la température réelle1. Il existe plusieurs méthodes pour le calculer2,3. La formule standard utilisée par Environnement Canada est la suivante :

W = 13,12 + 0,6215 + 0,3965 x Tair - V10m + 0,3965 x Tair - V10m;

où W = l'indice de refroidissement éolien basé sur l'échelle Celsius des températures; Tair = la température de l'air en degrés Celsius (°C) et V10m = la vitesse du vent à 10 mètres (hauteur standard de l'anémomètre), en kilomètres à l'heure (km/h)4.

Au Canada, un avertissement de refroidissement éolien est émis lorsqu’une engelure peut se produire en quelques minutes, c’est-à-dire quand l’indice atteint environ – 455. Pour déterminer le temps d’exposition nécessaire à l’apparition d’engelures pour un refroidissement éolien donné (pour des vents de plus de 25 km h-1 et des temps de moins de 15 minutes), Environnement Canada utilise cette équation :

tf = {(-24.5 • [(0.667• V10) + 4.8]) + 2111} • (-4.8 - Tair) - 1.668

où tf = temps avant l'engelure, en minutes, pour les 5% de la population les plus susceptibles; V10 = vitesse du vent à la hauteur standard de 10 mètres en km.h-1; Tair = température réelle de l'air en degrés Celsius2.

Pour en savoir davantage sur le refroidissement éolien, consultez la page Indice de refroidissement éolien au Canada d'Environnement Canada.

Références :

Chutes de neige

La neige est une vapeur atmosphérique gelée en cristaux de glace qui tombent en flocons légers sur la terre1. On parle de tempête lorsqu’une masse d’air très froid s’éloigne des régions polaires2 et qu’elle cause d’abondantes chutes de neige, surtout si ces chutes sont accompagnées de vents violents1. Environnement Canada émet un avertissement de neige lorsque de très importantes quantités sont prévues sur une période de 12 à 24 heures3. Pour le Québec, cela signifie jusqu’à 15 centimètres (cm), 20 cm et même 25 cm de précipitations sur une période d’une journée. Pour de plus petites quantités de neige, un bulletin météorologique spécial peut toutefois être émis dans des circonstances particulières (par exemple, lors de la première chute de neige).

Références :

Blizzards

Les blizzards, de violentes tempêtes d’hiver, se caractérisent par la neige ou la poudrerie (neige soulevée par le vent) accompagnée de vents d’au moins 40 kilomètres à l’heure (km/h), d’une visibilité réduite à moins d’un kilomètre en raison de la poudrerie, et d’un indice de refroidissement éolien de -25 ou plus froid1. De façon générale, un blizzard dure, au plus, de six à douze heures2. Cette durée est toutefois suffisamment longue pour que la réduction de la visibilité associée à la poudrerie ou au phénomène de voile blanc rende les déplacements hasardeux, en particulier sur la route : lorsqu’un blizzard tire à sa fin, le phénomène du voile blanc, caractérisé par une neige d’une intensité telle qu’il est difficile de distinguer le sol du ciel, peut se développer3.

L’intense refroidissement éolien n’est également pas à sous-estimer pour les personnes qui se trouvent à l’extérieur. Environnement Canada émet un avertissement de blizzard, de 12 à 24 heures à l’avance, quand les forts vents (≥ 40 km/h) et la faible visibilité (< 1 km) durent au moins de quatre à six heures.

Références :

Verglas

Par précipitations verglaçantes, on entend la bruine verglaçante et la pluie verglaçante.

La bruine verglaçante est une bruine (brouillard en voie de condensation, formant une petite pluie très fine) qui gèle au contact d’un objet froid ou du sol quand les températures sont sous le point de congélation (0 °C). Elle s’accumule moins rapidement que la pluie, mais elle peut rendre les trottoirs glissants et les conditions routières dangereuses, d’où l’émission d’avertissements par Environnement Canada lorsqu’une accumulation importante de glace est prévue1.

La pluie verglaçante se définit comme une pluie dont les gouttelettes se congèlent au moment de leur impact2. Sa gravité dépend de l’accumulation de glace, de la durée de la pluie, de son étendue et de l’endroit touché3. Les tempêtes de verglas sont souvent la principale source de danger en hiver. De fait, de grosses accumulations de pluie verglaçante peuvent faire tomber jusqu’à des arbres et couper les lignes électriques et téléphoniques4. Voilà pourquoi Environnement Canada émet des avertissements au plus 24 heures à l’avance, quand on prévoit de la pluie verglaçante pendant une période d’une à quatre heures ou une quantité d’au moins deux millimètres (mm) de pluie5. En hiver, ces avertissements peuvent être précédés d’une veille de tempête de neige.

Références :

Partie méridionale du Québec

La partie méridionale du Québec est située sous le 50e parallèle. Elle inclut toutes les régions sociosanitaires (RSS) de la province, excepté le Nord-du-Québec (RSS-10), le Nunavik (RSS-17) et les Terres-Cries-de-la-Baie-James (RSS-18).

Avalanches

Une avalanche est une masse de neige et de glace qui dévale soudainement les pentes d’une montagne en emportant de la terre, des pierres et des débris1. Il en existe deux types. Le premier type regroupe les avalanches de neige poudreuse, non cohésive. Le deuxième type concerne les avalanches de plaques, habituellement sèches et dévalant des pentes d’une inclinaison de 25 à 40 degrés. Les avalanches de plaques sont les plus fréquentes et les plus dangereuses.

Outre le degré de la pente, divers facteurs environnementaux et humains peuvent influencer la probabilité d’avalanches. Les facteurs environnementaux comprennent l’épaisseur et la densité de la plaque de neige, le type de terrain, la quantité d’arbres sur la pente, mais aussi le niveau d’exposition au soleil, la température, le degré d’humidité, la vitesse et la direction du vent1. Une nouvelle chute de neige constitue également une cause importante d’avalanches, surtout lorsque cette chute s’accompagne de vents violents et d’un changement rapide de température. Enfin, les activités humaines ne sont pas à sous-estimer, au point que la plupart des avalanches mortelles seraient déclenchées par la personne qui en meurt ou par un autre membre de son groupe1. Parmi ces déclencheurs, on retrouve des activités sportives tel le ski, des activités récréatives comme la randonnée pédestre ou en motoneige, de même que des activités liées au travail, dont l’usage de diverses machines occasionnant des vibrations, en particulier sur les chantiers de construction.

Chaque année, de nombreuses avalanches se produisent dans toutes les régions du Canada, mais plus souvent dans les montagnes de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et du Yukon2. Bien qu’elles soient moins fréquentes dans les collines et les montagnes arrondies de l’Est, on y compte malgré tout des avalanches mortelles en Ontario et au Québec – ce qui démontre que tout endroit recouvert de neige et accusant une certaine pente peut être à risque d’un tel aléa3. De fait, dans neuf cas sur dix, on observe le même scénario, soit : un plateau déboisé surplombant un dénivelé, une chute de neige abondante, une période de redoux suivie d’un blizzard4.

Références :

Système thermorégulateur

L’être humain dispose de plusieurs mécanismes de régulation des échanges thermiques en ambiance froide1. Outre l’adoption de comportements visant à se protéger activement du froid (comme l’augmentation de l’épaisseur des vêtements, l’accroissement de l’aire couverte par les vêtements), il dispose de mécanismes physiologiques endogènes thermorégulateurs, qui mettent en jeu les systèmes nerveux, endocrinien, cardiaque et respiratoire. Comme rapporté en France par l’Institut de veille sanitaire1 :

« Quand la température ambiante est suffisamment basse pour entraîner une diminution de la température centrale en dessous de 37 °C, on observe une vasoconstriction cutanée qui permet d’isoler les tissus périphériques du compartiment central en créant un gradient thermique entre la peau et les viscères profonds (coeur, cerveau, rein). La vasoconstriction s’accompagne d’une hypertension artérielle et d’une augmentation du tonus sympathique (système nerveux autonome) qui se traduit en particulier par une accélération du rythme cardiaque. La redistribution du sang circulant vers les organes est à l’origine d’une augmentation du secteur intravasculaire, ce qui aboutit à une hémoconcentration2. On observe une augmentation de la concentration plasmatique de 10 % des globules rouges, des leucocytes, des plaquettes, du cholestérol et du fibrinogène, et une augmentation de la viscosité sanguine de 20 % environ2.

De plus, sous l’effet du froid, l’organisme augmente sa thermogenèse. L’activité cardiaque augmente ainsi que les besoins du coeur en oxygène3. La production de chaleur peut dépendre soit de l’augmentation de l’activité musculaire squelettique (frisson thermique ou activité physique volontaire), soit d’un accroissement du métabolisme. Le tissu adipeux brun et certaines hormones participent à l’augmentation du métabolisme énergétique : les hormones thyroïdiennes, les catécholamines (adrénaline), les glucocorticoïdes, le glucagon. Les hormones thyroïdiennes en particulier interviennent plus dans l’acclimatation au froid que dans la réponse de thermorégulation immédiate. On observe également une diminution de la thermolyse et en particulier de la transpiration.

Des effets néfastes pour la santé apparaissent si le système thermorégulateur est déficient ou si le stress thermique est trop important. En général, les individus sains s’adaptent rapidement à la nouvelle température, ce qui n’empêche pas une augmentation de la morbidité, voire de la mortalité, en relation avec les faibles températures. Néanmoins, même une faible baisse de la température corporelle interne peut induire des effets très néfastes chez les personnes fragilisées».

Références :

Gelures et engelures

La gelure est une brûlure causée par le froid intense qui apparaît, normalement, lors de l'exposition durable du corps à une température de moins de 0 °C1. L'engelure est moins grave et provient d'une exposition durable à une température aux alentours de 10 °C. La perte de sensibilité est moindre par rapport à la gelure qui anesthésie la zone atteinte.

Les gelures peuvent être superficielles ou profondes1. Les gelures superficielles surviennent quand les lobes d’oreilles, le nez, les joues, les doigts ou les orteils sont exposés au froid et que les couches superficielles de la peau gèlent. La peau de la région touchée blanchit et peut paraître engourdie; elle semble dure, mais les couches profondes de la peau paraissent normales (molles). Les gelures profondes sont, quant à elles, des cas plus sévères de brûlure par le froid pouvant endommager les tissus de façon grave ou permanente. La personne n'éprouve aucune douleur ou ressentira une sensation de brûlure ou de picotements qui sera suivie de l'apparition de cloques. Enfin, les gelures peuvent être éventuellement associées à une hypothermie générale.

Les engelures sont des rougeurs violacées douloureuses se développant sur les mains, les pieds et le visage pendant la saison froide et humide2. Il s’agit d’un érythème par stase, avec tuméfaction des téguments, qui sont luisants, indurés et froids3. À un stade plus avancé, ces rougeurs peuvent se compliquer d’ulcérations et de crevasses, avec suppurations et formation de croûtes. Les régions qui présentent des engelures sont plus exposées aux infections et à l'apparition de la gangrène (nécrose des tissus mous attribuable au manque d'irrigation sanguine)1.

Pour prévenir ou soigner les gelures et engelures, consultez :

Références :
  • 1. Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (2008). Exposition au froid – Effets sur la santé et premiers soins. Consulté le 07/02/2011.
  • 2. Flammarion (1994). Dictionaire de médecine Flammarion. Médecine-Sciences Flammarion, 75006, Paris, 1 010 pages.
  • 3. Manuila, A. et collab. (1971). Dictionaire français de médecine et de biologie. Masson & Cie, Paris.

Pied d’immersion, pied des tranchées

Le pied d'immersion survient généralement à des températures plus élevées et après une exposition plus longue que le pied des tranchées, lequel risque davantage de se produire à basse température1.

Le pied d'immersion survient chez des personnes dont les pieds sont humides, mais non gelés, pendant plusieurs jours ou semaines1. Ce trouble, qui peut se produire à des températures aussi élevées que 10 °C (50 °F), touche surtout les muscles et les nerfs. Ses symptômes sont variés, allant de la sensation de picotement à la gangrène, dans les cas extrêmes.

Le pied des tranchées est un trouble associé à une exposition prolongée à un environnement humide ou mouillé où la température varie entre 0 °C (32 °F) et 10 °C (50 °F), environ1. Selon la température ambiante, l'apparition des symptômes peut survenir entre quelques heures et plusieurs jours (moyenne de trois jours). Un trouble semblable peut également être observé aux mains lorsqu’une personne porte des gants mouillés dans les mêmes conditions.

Références :

Hypothermie

Dans des environnements moyennement froids, la température centrale du corps humain ne chute habituellement pas plus de 1 ou 2 °C au-dessous de 37 °C en raison de la capacité d'adaptation1. Cependant, si le corps est exposé à un froid intense sans vêtements adéquats, il est incapable de compenser la perte de chaleur. Conséquemment, la température centrale du corps commence à chuter. La sensation de froid suivie de douleur dans les parties exposées du corps est l'un des premiers signes d'une légère hypothermie. On compte aussi les tremblements, la confusion et la perte du contrôle musculaire2. Si la situation se détériore, la personne cesse de trembler, perd connaissance et risque de faire un arrêt respiratoire et cardiaque. L’issue de l’hypothermie peut donc être mortelle.

Pour connaître les premiers soins à donner à une personne en état d’hypothermie, consultez la page Exposition au froid – Effets sur la santé et premiers soins sur le site du Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail.

Pour prévenir ou soigner l’hypothermie, consultez Travail au froid. Gelures et hypothermie : des maux qui donnent froid dans le dos! et Contrainte thermique : Le froid. 3e édition revue et corrigée sur le site de la CSST.

Références :

Mortalité hivernale liée au froid selon l’avancement en âge

Le risque de décès dû au froid l’hiver est plus élevé chez les personnes âgées que chez leurs cadettes, vraisemblablement attribuable à :

  • la réduction naturelle de leur sensibilité au froid1;
  • du fait d’une diminution du métabolisme de base;
  • d’une mauvaise perception de la température ou de la présence de pathologies sous-jacentes (telles que l’hypothyroïdie, l’insuffisance surrénalienne, le diabète sucré et les maladies cardiaques) plus fréquente chez ce groupe d’âge2,3.

Ceci étant, il n’existe pas de seuil d’âge proprement dit, à partir duquel le risque de décès dû au froid augmente chez les aînés, comme l’âge de 65 ans ou celui de 70 ans. Sur la base de la littérature, il apparaît que ce seuil se situerait toutefois sur un intervalle d’âge allant de 65 à 75 ans pour la mortalité toutes causes4,5,6,7,8,9,10. Bien qu’étendu, cet intervalle est tout de même plus précis que celui observé pour les décès liés au froid par causes cardiovasculaires1,2,5,7,9,10,11,12,13,14,15 et cérébrovasculaires4,7,9,10,13,15,16 (50-85 ans), ou pour les décès par causes respiratoires pour lesquels le consensus sur la contribution de l’avancement en âge ne serait pas encore établi17.

Références :
  • 1. Carder, M. et collab. (2005). The lagged effect of cold temperature and wind chill on cardiorespiratory mortality in Scotland. Occupational and Environmental Medicine, vol. 62, n° 10, p. 702-710.
  • 2. Barnett, A.G., de Looper, M., Fraser, J.F. (2008). The seasonality in heart failure deaths and total cardiovascular deaths. Australian and New Zealand Journal of Public Health, vol. 32, n° 5, p. 408-413.
  • 3. Keim, S.M., Guisto, J.A., Sullivan, J.B.Jr. (2002). Dans Institut de veille sanitaire (2004). Froid et santé : éléments de synthèse bibliographique et perspectives. InVS, Saint-Maurice, France, 48 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 4. Analitis, A. et collab. (2008). Effects of cold weather on mortality: results from 15 European cities within the PHEWE project. American Journal of Epidemiology, vol. 168, n° 12, p. 1397-1408.
  • 5. Ballester, F. et collab. (1997). Mortality as a function of temperature. A study in Valencia, Spain, 1991-1993. International Journal of Epidemiology, vol. 26, n° 3, p. 551-561.
  • 6. Curriero, F.C. et collab. (2002). Temperature and mortality in 11 cities of the eastern United States. American Journal of Epidemiology, vol. 155, n° 1, p. 80-87.
  • 7. Gorjanc, M.L. et collab. (1999). Effects of temperature and snowfall on mortality in Pennsylvania. American Journal of Epidemiology, vol. 149, n° 12, p. 1152-1160.
  • 8. Keatinge, W.R. et collab. (1997). Cold exposure and winter mortality from ischaemic heart disease, cerebrovascular disease, respiratory disease, and all causes in warm and cold regions of Europa. Lancet, vol. 349, n° 9062, p. 1341-1346.
  • 9. Revich, B., Shaposhnikov, D. (2008a). Excess mortality during heat waves and cold spells in Moscow, Russia. Occupational and Environmental Medicine, vol. 65, n° 10, p. 691-696.
  • 10. Revich, B., Shaposhnikov, D. (2008b). Temperature-induced excess mortality in Moscow, Russia. International Journal of Biometereology, vol. 52, n° 5, p. 367-374.
  • 11. Danet,S. et collab. (1999). Unhealthy effects of atmospheric temperature and pressure on the occurrence of myocardial infarction and coronary deaths. A 10-year survey: the Lille-World Health Organization MONICA project (Monitoring trends and determinants in cardiovascular disease). Circulation, vol. 100, n° 1, p. E1-E7.
  • 12. Díaz, García, R., López, C. (2005). Mortality impact of extreme winter temperature. International Journal of Biometereology, vol. 49, n° 3, p. 179-183.
  • 13. McKee, M. et collab. (1998). Seasonal variation in mortality in Moscow. Journal of Public Health Medicine, vol. 20, n° 3, p. 268-274.
  • 14. Morabito, M. et collab. (2005). Relationships between weather and myocardial infarction: a biometeoreological approach. International Journal of Cardiology, vol. 105, n° 3, p. 288-293.
  • 15. Sheth, T. et collab. (1999). Increased winter mortality from acute myocardial infarction and stroke: the effect of age. Journal of the American College of Cardiology, vol. 39, n° 5, p. 760-766.
  • 16. Hong, Y.C. et collab. (2003). Ischemic stroke associated with decrease in temperature. Epidemiology, vol. 14, n° 4, p. 473-478.
  • 17. Bustinza, R. et collab. (2011). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés au froid. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 104 pages.

Mortalité hivernale liée au froid selon certaines minorités ethniques

Aux États-Unis, il semble que les personnes d’ethnies non blanches soient plus à risque de décéder lorsqu’il fait froid que les personnes d’ethnies blanches (risque relatif, RR : 1,25; intervalle de confiance à 95 %, IC 95 % : 1,12 - 1,40)1. Une observation qui touche plus spécifiquement les personnes d’ethnies noires (par rapport aux blanches) dans d’autres études américaines2,3.

De fait, les immigrants (surtout ceux provenant de régions tropicales) doivent grandement s’acclimater aux températures extrêmement basses, contrairement aux habitants des régions plus froides qui sont mieux adaptés physiologiquement et socioculturellement4. De plus, être noir aux États-Unis peut être associé à une variété de circonstances socialement désavantageuses; par exemple, les Noirs y vivraient plus souvent que les Blancs dans des environnements défavorisés, même lorsqu’ils ont des revenus similaires2,5. Enfin, également importante est l’incapacité de parler et de lire la langue officielle du pays d’accueil chez plusieurs immigrants récents – ce qui peut influencer l’accès aux consignes préventives – un constat observé dans divers contextes météorologiques extrêmes survenant l’hiver comme l’été, dont le verglas de 1998 au Québec6, les tornades7 et les vagues de chaleur8 aux États-Unis.

Références :
  • 1. Schwartz, J. (2005). Who is sensitive to extremes of temperature? A case-only analysis. Epidemiology, vol. 16, n° 1, p. 67-72.
  • 2. O'Neill, M.S., Zanobetti, A., Schwartz, J. (2003). Modifiers of the temperature and mortality association in seven US cities. American Journal of Epidemiology, vol. 157, n° 12, p. 1074-1082.
  • 3. Thacker, M.T. et collab. (2008). Overview of deaths associated with natural events, United States, 1979-2004. Disasters, vol. 32, n° 2, p. 303-315.
  • 4. Institut de veille sanitaire (2004). Froid et santé : éléments de synthèse bibliographique et perspectives. InVS, Saint-Maurice, France, 48 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 5. Krieger, N., Williams, D.R., Moss, N.E. (1997). Dans O'Neill, M.S., Zanobetti, A., Schwartz, J. (2003). Modifiers of the temperature and mortality association in seven US cities. American Journal of Epidemiology, vol. 157, n° 12, p. 1074-1082.
  • 6. Bélanger, D., Gosselin, P., Poitras, P. (2006). Changements climatiques au Québec méridional : perceptions des gestionnaires municipaux et de la santé publique. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 155 pages.
  • 7. Hall, S.G., Ashley, W.S. (2008). Effects of urban sprawl on the vulnerability to a significant tornado impact in Northeastern Illinois. Natural Hazards Review, vol. 9, n° 4, p. 209-219.
  • 8. McGeehin, M.A., Mirabelli, M. (2001). The potential impacts of climate variability and change of temperature-related morbidity and mortality in the United States. Environmental Health Perspectives, vol. 109 (supplement 2), p. 185-189.

Mortalité hivernale liée au froid selon certaines maladies préexistantes

L’hiver, certaines maladies préexistantes pourraient fragiliser l’état de santé d’une personne et contribuer à son décès, de façon inattendue. Parmi ces maladies, relevons principalement les antécédents de maladies respiratoires1 et plus spécifiquement la maladie pulmonaire obstructive chronique chez les personnes âgées de 55 ans et plus2.

La relation entre les antécédents de maladies cardiovasculaires et le nombre de décès en hiver est toutefois mitigée, car si certains chercheurs abondent dans le sens d’une relation positive entre ces deux composantes (en Russie)3, notamment en ce qui concerne les antécédents d’hypertension artérielle ou d’hypercholestérolémie (en Irlande)4, d’autres chercheurs n’en observent aucune (au Royaume-Uni)1. Leurs recherches sont toutefois difficilement comparables, ne serait-ce qu’en raison des différences socioculturelles entre les populations étudiées (p. ex., tabagisme, comportements alimentaires).

Références :
  • 1. Wilkinson, P. et collab. (2004). Vulnerability to winter mortality in elderly people in Britain: population based study. BMJ, vol. 329, n° 7467, p. 647.
  • 2. Schwartz, J. (2005). Who is sensitive to extremes of temperature? A case-only analysis. Epidemiology, vol. 16, n° 1, p. 67-72.
  • 3. Revich, B., Shaposhnikov, D. (2008). Excess mortality during heat waves and cold spells in Moscow, Russia. Occupational and Environmental Medicine, vol. 65, n° 10, p. 691-696.
  • 4. Ulmer, H. et collab. (2004). Estimation of seasonal variation in risk factor profiles and mortality from coronary heart disease. Wiener Klinische Wochenschrifft, vol. 116, n° 19-20, p. 662-668.

Mortalité hivernale liée au froid selon le fait d’habiter dans un milieu urbain où les hivers sont généralement cléments

Le risque de décéder en milieu urbain lors de froid intense toucherait davantage les communautés où les hivers sont généralement cléments, par rapport aux communautés où les hivers sont plus froids1,2,3,4. Des études menées dans des villes avec des hivers très froids ont même montré une absence de lien entre le froid et la mortalité par maladies respiratoires5, cardiaques ischémiques6 ou cérébrovasculaires5,6,7. Une moins grande habitude au froid et l’adoption de stratégies d’adaptation inadéquates (p. ex., port de vêtements ne protégeant pas du froid et du vent) contribueraient à expliquer la différence observée4,5,6,7,8.

Également importante pour les décès liés aux basses températures est la présence d’îlots de froid qui se forment en milieu urbain dans des zones bien dégagées et pouvant être venteuses, ou dans des zones moins exposées au soleil. La température moyenne y est de 2 à 3 °C de moins que dans le reste de la ville. À titre d’exemples, relevons les terrains de stationnements et certaines zones vertes, comme le mont Royal à Montréal – soit des logements à ciel ouvert pour sans-abri, même en hiver.

Références :
  • 1. Analitis, A. et collab. (2008). Effects of cold weather on mortality: results from 15 European cities within the PHEWE project. American Journal of Epidemiology, vol. 168, n° 12, p. 1397-1408.
  • 2. Curriero, F.C. et collab. (2002). Temperature and mortality in 11 cities of the eastern United States. American Journal of Epidemiology, vol. 155, n° 1, p. 80-87.
  • 3. Healy, J.D. (2003). Excess winter mortality in Europe: a cross country analysis identifying key risk factors. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 10, p. 784-789.
  • 4. Keatinge, W.R. et collab. (1997). Cold exposure and winter mortality from ischaemic heart disease, cerebrovascular disease, respiratory disease, and all causes in warm and cold regions of Europa. Lancet, vol. 349, n° 9062, p. 1341-1346.
  • 5. Revich, B., Shaposhnikov, D. (2008a). Excess mortality during heat waves and cold spells in Moscow, Russia. Occupational and Environmental Medicine, vol. 65, n° 10, p. 691-696.
  • 6. Donaldson, G.C. et collab. (1998). Winter mortality and cold stress in Yekaterinburg, Russia: interview survey. Br Med J, vol. 316, n° 7130, p. 514-518.
  • 7. McKee, M. et collab. (1998). Seasonal variation in mortality in Moscow. Journal of Public Health Medicine, vol. 20, n° 3, p. 268-274.
  • 8. Clinch, J.P., Healy, J.D. (2000). Housing standards and excess winter mortality. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 54, n° 9, p. 719-720.

Mortalité hivernale liée au froid selon le fait d’habiter dans un logement mal isolé

Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), les signes d’une mauvaise isolation en hiver regroupent des murs ou planchers froids au toucher, des frais de chauffage élevés, une répartition non uniforme de la chaleur dans toute la maison, ainsi que des moisissures qui prolifèrent sur les murs1. Des signes importants à connaître, puisque les personnes vivant dans un logement mal isolé sont plus à risque de décéder quand il fait froid que les personnes habitant un logement dont l’efficience thermique est jugée bonne2.

Au Québec, la Loi sur l’économie de l’énergie dans le bâtiment vise à assurer une performance minimale de l‘isolation thermique des murs et des plafonds depuis 19833. Ce qui ne semble pas suffisant pour la majorité des participants d’un sondage téléphonique réalisé en 2005 parmi 2 543 personnes âgées de 18 ans ou plus résidant au Québec (partie méridionale), majorité en accord avec l’amélioration des exigences sur l’isolation du parc résidentiel dans une perspective de changements climatiques (tout à fait d’accord : 63,1 %; plutôt d’accord : 30,6 %; en désaccord : 5,9 %)4. Il faut dire que le pourcentage de logements nécessitant des réparations majeures, comme des réparations à la charpente des murs, des planchers ou des plafonds5, demeure élevé. Au Québec, ce pourcentage s’élève, en moyenne, à 8 % des logements pour les périodes de rencensement de 1981 à 20066,7. De même, au Canada, près de 1,5 million de ménages en 2006, ou 12,7 % des ménages canadiens, vivaient dans des logements insalubres et avaient des besoins impérieux en matière de logement8.

Références :

Mortalité hivernale liée au froid selon la défavorisation économique

La défavorisation économique (il s’agit, ici, de l’indice de Townsend) n’est généralement pas corrélée à la mortalité liée au froid1,2,3,4,5, ni la proportion de chômeurs pouvant être incluse à sa mesure2 ou la faible scolarité pouvant lui être associée6. De fait, il est possible que les personnes défavorisées économiquement ne soient pas plus exposées au froid que les plus favorisées7, notamment au Québec où il est peu probable que les changements climatiques influencent, en moyenne, la mortalité en hiver8. Au fil des ans, les Québécois ont développé diverses stratégies pour s'acclimater aux températures anormalement basses, tels que le calfeutrage préventif des ouvrants dès l’automne et l’utilisation de coupe-froid de fortune lors d’un refroidissement intense (comme l’ajout d’un tapis roulé au seuil de la porte)9. La Loi sur l'économie de l'énergie dans le bâtiment (1983), visant à assurer une performance minimale de l'isolation thermique des murs et des plafonds, en est un autre exemple qui date depuis près de 30 ans10. Enfin, les ressources naturelles du Québec permettent d'assurer un chauffage hydroélectrique pour une somme relativement peu élevée et qui s’avère l’une des plus avantageuses par rapport à plusieurs pays industrialisés11.

L’absence d’une corrélation significative entre la défavorisation économique et la mortalité liée au froid ne signifie pas l’absence de contribution de la pauvreté aux troubles de la santé ou aux décès dans de telles conditions météorologiques. Des facteurs autres que le revenu familial ont aussi une influence sur les conditions de vie des individus en âge de travailler tels que l'accès à des services de qualité et à des assurances12. La diminution des dépenses publiques en santé ou du produit intérieur brut a d’ailleurs été associée à une mortalité accrue en hiver dans plusieurs pays européens13.

Le logement joue également un rôle clé, car de bonnes conditions de logement peuvent amoindrir les effets pervers associés à la faiblesse du revenu chez les familles, alors que de mauvaises conditions de logement peuvent les exacerber12. Or, les personnes très défavorisées économiquement habitent généralement un logis dont le prix est le plus abordable possible, ce qui signifie souvent un logement mal isolé – un facteur de risque de la mortalité liée au froid13.

Enfin, la pauvreté de certaines minorités ethniques n’est pas à sous-estimer. La relation entre la mortalité liée au froid et les minorités noires aux États-Unis en est d’ailleurs un exemple 6,14. Une pauvreté qui est aussi présente au Canada, où le taux de faible revenu relatif chez les immigrants (comparativement aux Canadiens de naissance) a augmenté au cours des dernières décennies15.

Références :
  • 1. Aylin, P. et collab. (2001). Temperature housing, deprivation and their relationship to excess winter mortality in Great Britain, 1986-1996. International Journal of Epidemiology, vol. 30, n° 5, p. 1100-1108.
  • 2. Braga, A.L., Zanobetti, A., Schwartz, J. (2002). The effect of weather on respiratory and cardiovascular deaths in 12 U.S. cities. Environmental Health Perspectives, vol. 110, n° 9, p. 859-863.
  • 3. Lawlor, D.A., MAxwell, R., Wheeler, B.W. (2002). Rurality, deprivation, and excess winter mortality: an ecological study. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 56, n° 5, p. 373-374.
  • 4. Shah, S., Peacock, J. (1999). Deprivation and excess winter mortality. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 53, n° 8, p. 499-502.
  • 5. Wilkinson, P. et collab. (2004). Vulnerability to winter mortality in elderly people in Britain: population based study. BMJ, vol. 329, n° 7467, p. 647.
  • 6. O'Neill, M.S., Zanobetti, A., Schwartz, J. (2003). Modifiers of the temperature and mortality association in seven US cities. American Journal of Epidemiology, vol. 157, n° 12, p. 1074-1082.
  • 7. Wilkinson, P. et collab. (2001). Cold comfort: the social and environmental determinants of excess winter death in England, 1986 − 96. The Policy Press.
  • 8. Doyon, B., Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). The potential impact of climate change on annual and seasonal mortality fot three cities in Quebec, Canada. International Journal of Health Geographics, vol. 7, n° 23.
  • 9. Bélanger, D. et collab. (2008). Vagues de froid au Québec méridional : adaptations actuelles et suggestions d'adaptations futures. Résumé. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 12 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 10. Régie du bâtiment du Québec (2006). Loi sur l’économie de l’énergie dans le bâtiment. Consulté le 07/02/2011.
  • 11. Filion, P., Lauzier, J.J. (2002). L’énergie au Québec, Édition 2002. Ministère des Ressources naturelles du Québec, Canada, 130 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 12. Ressources humaines et Développement des compétences au Canada (2007). Étude de la pauvreté et de la pauvreté au travail chez les immigrants récents au Canada. Consulté le 07/02/2011.
  • 13. Healy, J.D. (2003). Excess winter mortality in Europe: a cross country analysis identifying key risk factors. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 10, p. 784-789.
  • 14. Thacker, M.T. et collab. (2008). Overview of deaths associated with natural events, United States, 1979-2004. Disasters, vol. 32, n° 2, p. 303-315.
  • 15. Garnett Picot, G., Hou, F. (2003). La hausse du taux de faible revenu chez les immigrants au Canada. Statistique Canada, 57 pages. Consulté le 07/02/2011.

Mondialement

Xiaofang Y et al. (2012), Ambient Temperature and Morbidity: A Review of Epidemiological Evidence. Environ Health Perspect 120:19-28 (2012).

Mortalité hivernale liée au froid et effet de moisson

Il arrive que la fin de vie de certaines personnes gravement malades et dont les jours sont comptés survienne prématurément en raison de la température. Nommé « effet de moisson » (ou harvesting effect, en anglais), ce déplacement de la mortalité est généralement suivi d’une sous-mortalité dès que les températures reviennent à la normale1. Or, contrairement au contexte des vagues de chaleur1, l’augmentation de la mortalité lors de températures hivernales anormalement basses ne semble pas suivie d’une sous-mortalité2. La contribution absolue de ce déplacement des décès sur un court horizon en termes de mortalité prématurée serait, toutefois, très difficile à estimer3.

Références :

Mortalité hivernale liée au froid selon le genre

La relation entre le genre et la mortalité liée au froid est loin de faire consensus. Alors que certaines études n’observent aucune différence significative selon le genre1,2,3, d’autres rapportent une plus forte augmentation des décès l’hiver (par rapport aux autres saisons) chez les femmes d’au moins 65 ans4,5; d’autres encore, une plus forte augmentation chez les hommes, indépendamment de l’âge6. De plus, tout dépend du type de mortalité. Par exemple, en Pennsylvanie (États-Unis), les risques relatifs de mortalité par maladies cérébrovasculaires et respiratoires ont été significativement plus élevés chez les femmes de 65 ans et plus, alors que celui de mortalité par maladie ischémique cardiaque était plus important chez les hommes de 50 à 64 ans7.

Des effets contradictoires selon le genre ont également été observés dans le contexte des vagues de chaleur, pour lesquelles la surmortalité, en termes relatifs et absolus8, était masculine aux États-Unis9 et féminine en Europe10. Des effets qui pourraient être attribuables, en partie, aux différences méthodologiques importantes entre les études et rendant difficile leur comparaison, comme la prise en compte, ou non, des épidémies de grippe ou d’autres pathologies et l’évolution démographique pour les périodes longues11.

Références :
  • 1. Barnett, A.G., de Looper, M., Fraser, J.F. (2008). The seasonality in heart failure deaths and total cardiovascular deaths. Australian and New Zealand Journal of Public Health, vol. 32, n° 5, p. 408-413.
  • 2. Donaldson, G.C. et collab. (1998). Winter mortality and cold stress in Yekaterinburg, Russia: interview survey. Br Med J, vol. 316, n° 7130, p. 514-518.
  • 3. Eng, H., Mercer, J.B. (1998). Seasonal variations in mortality caused by cardiovascular diseases in Norway and Ireland. Journal of Cardiovascular Risk, vol. 5, n° 2, p. 89-95.
  • 4. Wilkinson, P. et collab. (2004). Vulnerability to winter mortality in elderly people in Britain: population based study. BMJ, vol. 329, n° 7467, p. 647.
  • 5. Schwartz, J. (2005). Who is sensitive to extremes of temperature? A case-only analysis. Epidemiology, vol. 16, n° 1, p. 67-72.
  • 6. Thacker, M.T. et collab. (2008). Overview of deaths associated with natural events, United States, 1979-2004. Disasters, vol. 32, n° 2, p. 303-315.
  • 7. Gorjanc, M.L. et collab. (1999). Effects of temperature and snowfall on mortality in Pennsylvania. American Journal of Epidemiology, vol. 149, n° 12, p. 1152-1160.
  • 8. Kovats, R.S., Hajat, S. (2008). Heat stress and oublic health: a critical review. Annual Review of Public Health, vol. 29, p. 41-55.
  • 9. Benbow, N. (1997). Dans Ledrans, M., Isnard, H. (2003). Impact sanitaire de la vague de chaleur d'août 2003 en France : bilan et perspectives, octobre 2003. Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France, 120 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 10. Rooney, C. et collab. (1998). Dans Ledrans, M., Isnard, H. (2003). Impact sanitaire de la vague de chaleur d'août 2003 en France : bilan et perspectives, octobre 2003. Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France, 120 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 11. Institut de veille sanitaire (2004). Froid et santé : éléments de synthèse bibliographique et perspectives. InVS, Saint-Maurice, France, 48 pages. Consulté le 07/02/2011.

Mortalité hivernale liée au froid selon l’humidité relative

L’effet de l’humidité sur l’excès de mortalité en hiver demeure à préciser. Les résultats contraires de ces deux études en témoignent : dans la première, réalisée dans une dizaine de pays européens (incluant notamment l’Angleterre, mais pas la Norvège), l’augmentation des décès varie en fonction de l’accroissement de l’humidité relative1, alors que dans la deuxième, effectuée en Norvège, cette relation s’avère non significative2. Une opposition qui pourrait toutefois être associée, en partie, à des pratiques de chauffage différentes. À titre d’exemple, rapportons que l’excès de mortalité hivernale en Angleterre de 1986 à 1996 a été attribué, entre autres choses, à l’absence de chauffage central et au coût élevé du chauffage – une situation qui ne prévaut peut-être pas en Norvège3.

Références :
  • 1. Healy, J.D. (2003). Excess winter mortality in Europe: a cross country analysis identifying key risk factors. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 10, p. 784-789.
  • 2. Nafstad, P., Skrondal, A., Bjertness, E. (2001). Mortality and temperature in Oslo, Norway, 1990-1995. European Journal of Epidemiology, vol. 17, n° 7, p. 621-627.
  • 3. Wilkinson, P. et collab. (2001). Cold comfort: the social and environmental determinants of excess winter death in England, 1986 − 96. The Policy Press.

Étiopathogénie

Dictionnaire médical en ligne (2010). Étiopathogénie. Consulté le 07/02/2011

Chauffage au bois–smog hivernal vont de paire, de même que véhicules moteurs–marche au ralenti–smog hivernal

Le chauffage résidentiel au bois1 et les gaz d'échappement des véhicules2, notamment lors de la marche au ralenti3, sont les deux principales causes de la pollution de l’air, l’hiver. Cette pollution n’est pas sans conséquences sur la santé humaine. Les jeunes enfants, les gens âgés et les personnes atteintes de problèmes respiratoires (p. ex. asthmatiques) ou cardiaques leur sont des plus vulnérables, tout comme les personnes en bonne santé subissant des expositions répétées1,4,5. À titre d’exemple, au Québec, pour l’ensemble des régions où ont été mesurées les concentrations de contaminants atmosphériques en 2002 (soit globalement la moitié de la population québécoise), l’exposition aux particules fines, à l’ozone et aux oxydes d’azote a été associée (de façon prudente) à 1 974 décès prématurés, à 414 visites à l’urgence pour des problèmes respiratoires, à 38 visites à l’urgence pour des problèmes cardiaques et à 246 705 journées avec symptômes d’asthme6.

Ceci étant, on se serait attendu à ce que certaines études sur les impacts du froid montrent un lien entre la mortalité hivernale et la pollution de l’air, mais cela ne fut pas le cas. La mortalité hivernale toutes causes ne semble pas associée significativement aux matières particulaires7,8,9, ni la morbidité hivernale par ischémie cérébrale à divers polluants atmosphériques, soit dit en passant10.

Il est possible que la pollution de l’air agisse plutôt comme un facteur pouvant créer de la distorsion sur la relation mortalité-température, ce qui expliquerait que certaines études tiennent compte des particules fines au moment de l’analyse, aux fins d’ajustement11. À l’instar de la chaleur dans un contexte de canicule12, il est aussi vraisemblable que la surmortalité hivernale soit en très grande partie attribuable à l’effet propre du froid plutôt qu’à celui de la pollution atmosphérique. Cette observation a d’ailleurs été suggérée par une étude montrant que les facteurs météorologiques avaient plus d’importance que certains polluants de l’air pour expliquer la variance de la mortalité par maladies cardiovasculaires, à l’aide d’une analyse factorielle par composantes principales13. Autrement dit, le bénéfice de la chaleur grâce au chauffage l’hiver14,15,16,17 pourrait surpasser les risques liés à la pollution. Enfin, il est possible que la réduction des activités extérieures lors de froid intense suffise à atténuer le risque sanitaire associé à la pollution de l’air18.

Références :
  • 1. Ministère du Developpement durable, de l'Environnement et des Parcs (2002). Le chaufage au bois. Consulté le 07/02/2011.
  • 2. Institut national de santé publique du Québec (2006). Portrait de santé du Québec et de ses régions 2006 : les analyses. INSPQ, Canada, 131 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 4. Lévesque, B. et collab. (2003). Qualité de l’air intérieur. Chapitre 12 dans Environnement et santé publique : fondements et pratiques. Éditions Tec & Doc, Paris, 1023 pages.
  • 5. Auger, P.L. et collab. (2003). Sinistres naturels et accidents technologiques. Chapitre 20 dans Environnement et santé publique : fondements et pratiques. Éditions Tec & Doc, Paris, 1023 pages.
  • 6. Bouchard, M., Smargiassi, A. (2008). Estimation des impacts sanitaires de la pollution atmosphérique au Québec : essai d’utilisation du Air Quality Benefits Assessment Tool (AQBAT). INSPQ, Canada, 59 pages. Consulté le 07/02/2011.
  • 7. Carson, C. et collab. (2006). Declining vulnerability to temperature-related mortality in London over the 20th century. American Journal of Epidemiology, vol. 164, n° 1, p. 77-84.
  • 8. Díaz, García, R., López, C. (2005). Mortality impact of extreme winter temperature. International Journal of Biometereology, vol. 49, n° 3, p. 179-183.
  • 9. Pattenden, S., Nikiforov, B., Armstrong, B.G. (2003). Mortality and temperature in Sofia and London. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 8, p. 628-633.
  • 10. Hong, Y.C. et collab. (2003). Ischemic stroke associated with decrease in temperature. Epidemiology, vol. 14, n° 4, p. 473-478.
  • 11. O'Neill, M.S., Zanobetti, A., Schwartz, J. (2003). Modifiers of the temperature and mortality association in seven US cities. American Journal of Epidemiology, vol. 157, n° 12, p. 1074-1082.
  • 12. Ledrans, M. (2006). Impact sanitaire de la vague de chaleur de l'été 2003 : synthèse des études disponibles en août 2005. BEH, vol. 19/20, p. 130-137.
  • 13. Gonçalves, F.L.T. et collab. (2007). Influences of the weather and air polluants on cardiovascular disease in the metropolitan area of Sao Paulo. Ennvironmental Research, vol. 104, n° 2, p. 275-281.
  • 14. Aylin, P. et collab. (2001). Temperature housing, deprivation and their relationship to excess winter mortality in Great Britain, 1986-1996. International Journal of Epidemiology, vol. 30, n° 5, p. 1100-1108.
  • 15. Clinch, J.P., Healy, J.D. (2000). Housing standards and excess winter mortality. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 54, n° 9, p. 719-720.
  • 16. Healy, J.D. (2003). Excess winter mortality in Europe: a cross country analysis identifying key risk factors. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 10, p. 784-789.
  • 17. Keatinge, W.R. et collab. (1997). Cold exposure and winter mortality from ischaemic heart disease, cerebrovascular disease, respiratory disease, and all causes in warm and cold regions of Europa. Lancet, vol. 349, n° 9062, p. 1341-1346.
  • 18. Donaldson, G.C. et collab. (1998). Winter mortality and cold stress in Yekaterinburg, Russia: interview survey. Br Med J, vol. 316, n° 7130, p. 514-518.
1. Pascal, M. et collab. (2010). Impacts sanitaires du changement climatique en France. Quels enjeux pour l'InVs? Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France, 54 pages. Consulté le 19/08/2015.
2. Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). Changements climatiques au Québec méridional : perceptions de la population générale et suggestions d'adaptations futures - Résumé. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 14 pages. Consulté le 19/08/2015.
3. Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (2007). Bilan 2007 des changements climatiques : rapport de synthèse. GIEC, Genève, Suisse, 103 pages. Consulté le 19/08/2015.
4. Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). La santé publique et les changements climatiques. Dans L'état du Québec 2009. Institut du Nouveau Monde et Éditions Fides. Montréal. p. 229-236.
5. Villeneuve, C., Richard, F. (2001). Vivre les changements climatiques, l'effet de serre expliqué. Sainte-Foy, Éditions MultiMondes, 274 pages.
6. Environnement Canada (2008). Questions fréquemment posées au sujet de la science du changement climatique. Consulté le 19/08/2015.
7. Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (2001). Résumé à l’intention des décideurs. Dans Bilan 2001 des changements climatiques : les éléments scientifiques. Contribution du Groupe de travail 1 au Troisième rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, Houghton JT, Ding Y, Griggs DJ, Noguer N, van der Linden PJ, Dai X, Maskell K, Johnson CA (éd.), Cambridge University Press, Cambridge, Royaume-Uni et New York (New York), 2001, 92 pages. Consulté le 19/08/2015.
8. Doyon, B., Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). The potential impact of climate change on annual and seasonal mortality for three cities in Québec, Canada. International Journal of Health Geographics, vol. 7, n° 23. Consulté le 19/08/2015.
9. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
10. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
11. MacCracken, M. et collab. (2001). Scenarios for climate variability and change. Dans Climate change impacts on the United States: the potential consequences of climate variability and change. Cambridge: Cambridge University Press.
12. Villeneuve, C., Richard, F. (2001). Vivre les changements climatiques, l'effet de serre expliqué. Sainte-Foy, Éditions MultiMondes, 274 pages.
13. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J. (2007). Synthèse. Dans http://www.rncan.gc.ca/environnement/ressources/publications/impacts-adaptation/rapports/evaluations/2008/10254. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Gouvernement du Canada, Ottawa (Ontario), p. 1-20. Consulté le 19/08/2015.
14. Ministère de la Sécurité publique du Québec (2006). Lois et règlements sur la sécurité civile. Consulté le 19/08/2015.
15. Bourque, A., Simonet, G. (2007). Québec. Dans Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Gouvernement du Canada, Ottawa (Ontario), chapitre 5, p. 171-226. Consulté le 19/08/2015.
16. Martin, D. et collab. (2007). Drinking water and potential threats to human health in Nunavik: adaptation strategies under climate change conditions. Arctic, vol. 60, n° 2, p. 195-202. Consulté le 19/08/2015.
17. Furgal, C. et collab. (2002). Climate change and health in Nunavik and Labrador: What we know from science and Inuit knowledge. Final scientific report. Unité de Recherche en Santé Publique, Québec, 139 pages.
19. Gosselin, P., Bélanger, D., Doyon, B. (2008). Les effets des changements climatiques sur la santé au Québec. Dans Santé humaine et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada. Santé Canada, Ottawa (Ontario), 102 pages. Consulté le 19/08/2015.
20. Centre régional de l'environnement de l’Abitibi-Témiscamingue (2006). Les berges une richesse à protéger. Consulté le 19/08/2015.
21. Cazelais, S. et collab. (2008). Diagnostic et solutions des problèmes d’érosion des berges de cours d’eau. Agri-Réseau, 14 pages. Consulté le 19/08/2015.
22. Radio-Canada (2010). Inondations et grandes marées dans l’est du Québec. Consulté le 19/08/2015.
23. Radio-Canada (2010). L’heure est au bilan dans l'Est. Consulté le 19/08/2015.
24. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
25. Allard, M. et collab. (2008). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
26. Allard, M. et collab. (2002a). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
27. Lawrence, D.M. et Slater, A.G. (2005). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
28. Séguin, M.K. et Allard, M. (1984). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
30. Payette, S. et collab. (2004). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
10. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
31. Statistique Canada (2005). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
32. Savard, J.-P. et collab. (2008). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
33. Daigle, R. et collab. (2005). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
34. Tarasov, L., Peltier, W.R. (2004). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
35. Bernatchez, P., Dubois, J.-M.M. (2004). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
36. Bernatchez, P. et collab. (2008). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
37. Dubois, J.-M.M. et collab. (2006). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
38. Environnement Canada (2007b). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
39. Senneville, S., Saucier, F.J. (2007). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
40. Statistique Canada (2002). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
41. Mailhot, A. (2007a). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
101. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
102. Pascal, M. et collab. (2010). Impacts sanitaires du changement climatique en France. Quels enjeux pour l'InVs? Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France, 54 pages. Consulté le 19/08/2015.
103. Bourque, A., Simonet, G. (2008). Québec. Dans Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Gouvernement du Canada, Ottawa (Ontario), chapitre 5, p. 171-226. Consulté le 19/08/2015.
104. Giguère, M., Gosselin, P. (2006). Vagues de chaleur, îlot thermique urbain et santé. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 16 pages. Consulté le 19/08/2015.
105. Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
106. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (2011). Chaleur accablante. Consulté le 19/08/2015.
107. Environnement Canada (2011).Foire aux questions.
108. Comité chaleur accablante de la TNCSE (2006). Plan chaleur accablante : volet santé publique. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, Canada, 6 pages. Consulté le 19/08/2015.
109. Martel, B. et collab. (2010). Indicateurs et seuils météorologiques pour les systèmes de veille-avertissement lors de vagues de chaleur au Québec. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 119 pages. Consulté le 19/08/2015.
110. Doyon, B., Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). The potential impact of climate change on annual and seasonal mortality for three cities in Québec, Canada. International Journal of Health Geographics, vol. 7, n° 23. Consulté le 19/08/2015.
111. Gosselin, P., Bélanger, D. (2010). Recherche, impacts et adaptations de santé publique au nouveau climat du Québec. Santé publique, vol. 22, n° 3, p. 291-302.
112. Ledrans, M., Isnard, H. (2003). Impact sanitaire de la vague de chaleur d'août 2003 en France : bilan et perspectives - Octobre 2003. Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France, 117 pages. Consulté le 19/08/2015.
113. Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (2009). Médicaments susceptibles d’altérer l’adaptation de l’organisme à la chaleur. AFSSAPS, 1 page. Consulté le 19/08/2015.
114. Blachère, J.-C. et collab. (2011). Médicaments du système nerveux central et canicules : rapport et recommandations. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 157 pages. Consulté le 19/08/2015.
115. Rey, G. et collab. (2008). Impact des vagues de chaleur sur les différentes causes de mortalité
116. Organisation mondiale de la Santé (2009). Changement climatique et santé : rapport du secrétariat. OMS, soixante-deuxième assemblée mondiale de la santé, point 12.7 de l'ordre du jour provisoire, 7 pages. Consulté le 19/08/2015.
117. Auger, N., Kosatsky, T. (2002).Chaleur accablante : mise à jour de la littérature concernant les impacts de santé publique et proposition de mesures d'adaptation. Santé au travail et environnementale, Direction de la santé publique de Montréal, 35 pages.
118. Organisation mondiale de la Santé (2008) Heat-health action plans. OMS, Bureau régional de l'Europe, Copenhague, Danemark, 46 pages. Consulté le 19/08/2015.
119. Molinié, É. (2005). L'hôpital public en France : bilan et perspectives. Conseil économique, social et environnemental, France, 263 pages. Consulté le 19/08/2015.
120. Knowlton, K. et collab. (2009). The 2006 California heat wave: impacts on hospitalisations and emergency department visits. Environmental Health Perspectives, vol. 117, n° 1, p. 61-67.
121. McGeehin, M.A., Mirabelli, M. (2001). The potential impact of climate change on temperature-related morbidity and mortality in the United States. Environmental Health Perspectives, vol. 109 (supplement 2), p. 185-189.
122. Argaud, L. et collab. (2007). Short- and long-term outcomes of heatstroke following the 2003 heat wave in Lyon, France. Arch Intern Med, vol. 167, n° 20, p. 2177-2183.
123. Albert, C., Proulx, R., Richard, P. (2006). Chaleur accablante et usage de médicaments : étude exploratoire en Estrie. Bise, vol. 17, n° 3, p. 5-8.
124. Blachère, J.-C. et collab. (2012).Médicaments des systèmes cardiovasculaire et rénal et canicule : rapport et recommandations. Institut national de santé publique du Québec, Canada.
125. Blachère, J.-C. et collab. (2012).Médicaments du système hormonal et canicule : rapport et recommandations. Institut national de santé publique du Québec, Canada.
128. Cho, M.K. et collab. (1994). Instruments for assessing the quality of drug studies published in the medical literature. JAMA, vol 272, n° 2, p. 101-104.
129. American College of Cardiology Foundation and American Heart Association (2010). Methodology manual and policies from the ACCF/AHA task force on practice guidelines. American Heart Association, Dallas (Texas), États-Unis, 88 pages.
201. Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
202. Oke, T.R. (1982). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
203. Voogt, J.A. (2002). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
204. Akbari, H., Pomerantz, M. Taha, H. (2001). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
205. Salomon, T., Aubert, C. (2004). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
206. Balling, R.C., Gober, Jr.P., Jones, N. (2008). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
207. Besancenot, J.-P. (2007). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
208. Luber, G., McGeehin, M. (2008). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
209. Bourque, A., Simonet, G. (2007). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
210. Environmental Prediction in Canadian Cities (2008). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
211. Organisation mondiale de la Santé (2007). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
212. Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec (2004). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
213. Institut de la statistique du Québec (2004). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
214. Dixsaut (2005). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
42. Organisation mondiale de la Santé (2002). Indice universel de rayonnement UV solaire : guide pratique. OMS, Genève, Suisse, 32 pages. Consulté le 19/08/2015.
43. Hill, D. et collab. (1992). Melanoma prevention: behavioral and nonbehavioral factors in sunburn among an Australian urban population. Preventive Medicine, vol. 21, no 5, p. 654-669.
44. Diffey, B. (2004). Climate change, ozone depletion and the impact on ultraviolet exposure of human skin. Physics in Medecine and Biology, vol. 49, n° 1, p. R1-11.
45. Organisation mondiale de la Santé (2003). Climate change and human health: risks and responses. OMS, Genève, Suisse, 322 pages. Consulté le 19/08/2015.
46. Société canadienne du cancer (2009). Statistiques canadiennes sur le cancer 2009. Consulté le 19/08/2015.
47. Paquette, C. (2005). Prévention des effets de la chaleur accablante et des rayons ultraviolets chez les enfants. Direction régionale de santé publique de l’ASSS de la Capitale-Nationale, Québec, Canada, 7 pages. Consulté le 19/08/2015.
48. Organisation mondiale de la Santé (2004). Changement climatique et santé humaine – Risques et mesures à prendre : résumé. OMS, Genève, Suisse, 37 pages. Consulté le 19/08/2015.
49. Organisation mondiale de la Santé (2010). Quels sont les effets des UV sur l’oeil? Consulté le 19/08/2015.
50. Ponsonby, A.L., McMichael, A.J., van der Mei, I. (2002). Ultraviolet radiation and autoimmune disease: insights from epidemiological research. Toxicology, vol. 181-182, p. 71-78.
51. Temorshuizen, F. et collab. (2000). Influence of season on antibody response to high dose recombinant Hepatitis B vaccine: effect of exposure to solar UVR? Hepatology, vol. 32, n° 4, p. 1657.
53. Ministère des Transports du Québec (2007). Transport et changements climatiques.
54. Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). Changements climatiques au Québec méridional : perceptions de la population générale et suggestions d'adaptations futures. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 295 pages. Consulté le 19/08/2015.
55. Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). La santé publique et les changements climatiques. Dans L’état du Québec 2009. Institut du Nouveau Monde et Éditions Fides. Montréal. p. 229-236.
56. Bouchard, M., Smargiassi, A. (2008). Estimation des impacts sanitaires de la pollution atmosphérique au Québec : essai d’utilisation du Air Quality Benefits Assessment Tool (AQBAT). Institut national de santé publique du Québec, Canada, 70 pages.
57. Table des transports et du changement climatique (1999). Dans Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). La santé publique et les changements climatiques. Dans L’état du Québec 2009. Institut du Nouveau Monde et Éditions Fides. Montréal. p. 229-236.
301. Organisation mondiale de la Santé (2003). Climate change and human health: risks and responses. OMS, Genève, Suisse, 322 pages. Consulté le 19/08/2015.
302. Comtois, P. (1995). Aérobiologie de l'herbe à poux. Université de Montréal, département de géographie, Canada.
303. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (2010). Herbe à poux. Consulté le 19/08/2015.
305. Tardif, I., Masson, É. (2008). Prévalence et coûts de santé de l’allergie au pollen de l’herbe à poux. Consulté le 19/08/2015.
306. D'Amato, G. et collab. (2002). Outdoor air pollution, climatic changes and allergic bronchial asthma. European Respiratory Journal, vol. 20, n° 3, p. 763-776.
307. Frenguelli, G. (2002). Interactions between climatic changes and allergenic plants. Monaldi Archives for Chest Disease, vol. 57, n° 2, p. 141-143.
308. Huynen, M., Menne, B. (2003). Phenology and human health: allergic disorder. Organisation mondiale de la Santé, Bureau régional de l'Europe, Copenhague, Danemark, 64 pages. Consulté le 19/08/2015.
309. Malaspina, T.T. et collab. (2007). A phenological model to evaluate the impact of the expected climate change on Cupressaceae main pollen season in Central Italy. Italian Journal of Agrometeorology, vol. 12, n° 3, p. 45-51. Consulté le 19/08/2015.
310. Stach, A. et collab.(2007). Prevalence of Artemisia species pollinosis in Western Poland: impact of climate change on aerobiological trends 1995-2004. Journal of Investigational Allergology and Clinical Immunology, vol. 17, n° 1, p. 39-47.
311. Ziska, L.H., Epstein, P.R., Schlesinger, W.H. (2009). Rising CO2, climate change and public health: exploring the links to plant biology. Environmental Health Perspectives, vol. 117, n° 2, p. 155-158.
312. Ziska, L.H., et collab.(2003). Cities as harbingers of climate change: common ragweed, urbanization and public health. Journal of Investigational Allergology and Clinical Immunology, vol. 111, n° 2, p. 290-295.
313. United States Environmental Protection Agency (2008). A review of the impacts of climate variability and change on aeroallergens and their associated effects. USEPA, National Center for Environmental Assessment, Washington, États-Unis, 125 pages. Consulté le 19/08/2015.
314. Breton, M.C. et collab. (2006). Relationship between climate, pollen concentrations of Ambrosia and medical consultations for allergic rhinitis in Montreal, 1994-2002. Science of the Total Environment, vol. 370, n° 1, p. 39-50.
315. Gosselin, P., Bélanger, D., Doyon, B. (2008). Les effets des changements climatiques sur la santé au Québec. Dans Santé humaine et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada. Santé Canada, Ottawa (Ontario), 102 pages. Consulté le 19/08/2015.
316. Canuel, M., Bélanger, D. (2010). Évolution de la prévalence des allergies non alimentaires et de leur traitement par médication : données québécoises issues d’enquêtes populationnelles (1994-2005). Institut national de santé publique du Québec, Canada, 19 pages. Consulté le 19/08/2015.
317. Asthma Society of Canada (2011). About allergies. Consulté le 19/08/2015.
151. Ouranos (2010). Savoir s'adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
152. Giguère, M., & Gosselin, P. (2006). Maladies zoonotiques et à transmission vectorielle : examen des initiatives actuelles d’adaptation aux changements climatiques au Québec. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 24 pages. Consulté le 19/08/2015.
153. Gouvernement du Canada (2007). Vivre avec les changements climatiques : édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (Éds.), Ottawa (Ontario), Canada, 452 pages. Consulté le 19/08/2015.
154. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (2011). Virus du Nil occidental (VNO). Consulté le 19/08/2015.
155. Institut national de santé publique du Québec (2011). Zoonoses. Consulté le 19/08/2015.
156. Santé Canada (2008). Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada. Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages.
157. Santé Canada (2009). Hantavirus. Santé Canada, 2 pages. Consulté le 19/08/2015.
158. Agence de la santé publique du Canada (2009). Rage. Consulté le 19/08/2015.
159. Trudel, L., Serhir, B. (2009). Maladie de Lyme. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 4 pages. Consulté le 19/08/2015.
160. Barker, I.K., Lindsay, L.R. (2000). Lyme borreliosis in Ontario: determining the risks. Canadian Medical Association Journal, vol. 162, n° 11, p. 1573-1574. Consulté le 19/08/2015.
161. Brownstein, J.S., Holford, T.R., Fish, D. (2002). Delineating the spatial patterns of current and future Ixodes scapularis populations in the United States using environmental data. Fourth International Conference on Ticks and Tick-borne Pathogens, Banff (Alberta), Canada.
162. Dolan, M.C., Lacombe, E.H., Piesman, J. (2000). Vector competence of Ixodes muris (Acari: Ixodidae) for Borrelia burgdorferi. Journal of Medical Entomology, vol. 37, n° 5, p. 766-768.
163. Githeko, A.K. et collab. (2001). Changement climatique et maladies à transmission vectorielle : une analyse régionale. Bulletin de l'Organisation mondiale de la Santé, recueil d'articles n° 4, p. 62-72. Consulté le 19/08/2015.
164. Koné, P., Lambert, L., Milord, F. (2006). Épidémiologie du virus du Nil occidental en zone rurale au Québec. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 208 pages. Consulté le 19/08/2015.
165. Meier-Stephenson, V., et collab. (2007). Encéphalite sévissant durant l'été: Un cas d'infection par le virus snowshoe hare (sérogroupe Californie) en Nouvelle Écosse. Relevé des maladies transmissibles au Canada, vol. 33, n° 11. Consulté le 19/08/2015.
166. Agence de la santé publique du Canada (1999). Virus du sérogroupe Californie - Fiches techniques santé/sécurité (FTSS). Consulté le 19/08/2015.
167. Agence de la santé publique du Canada (2001). Virus de l'encéphalite équine de l'Est - Fiches techniques santé/sécurité (FTSS). Consulté le 19/08/2015.
168. Agence de la santé publique du Canada (2010). Encéphalite de Saint-Louis - Fiches techniques santé/sécurité (FTSS). Consulté le 19/08/2015.
58. Ministère de la Sécurité publique du Canada (2007). Base de données canadienne sur les catastrophes. Consulté le 19/08/2015.
59. Berry, P., McBean, G., Séguin, J. (2008). Vulnérabilités aux dangers naturels et aux conditions météorologiques extrêmes. Dans Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages.
61. Ministère des Ressources naturelles du Canada (2009). Feux de forêt. Consulté le 19/08/2015.
62. Environnement Canada (2010). La foudre au Canada. Consulté le 19/08/2015.
63. Environnement Canada (2010). La foudre dans les principales villes canadiennes. Consulté le 19/08/2015.
64. Flannigan, M.D. et collab. (2005). Future area burned in Canada. Climatic Change, vol. 72, n° 1-2, p. 1-16.
65. Lewis, A.M.E. (1997). Understanding the principles of lightning injuries. Journal of Emergency Nursing, vol. 23, n° 6, p. 535-541.
66. Bustinza, R. et collab. (2011). Proposition d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés à la foudre et aux incendies de forêt. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 74 pages. Consulté le 19/08/2015.
67. ISPC (2008). Dans Bustinza, R. et collab. (2011). Proposition d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés à la foudre et aux incendies de forêt. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 74 pages. Consulté le 19/08/2015.
68. Bélanger, D. et collab. (2010). Proposition d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux vents violents. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 85 pages. Consulté le 19/08/2015.
401. Berry, P., McBean, G., Séguin, J. (2008). Vulnérabilités aux dangers naturels et aux conditions météorologiques extrêmes. Dans Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada. Santé Canada, chapitre 3, 80 pages. Consulté le 19/08/2015.
402. Institut de Prévention des Sinistres Catastrophiques (2008). Dans Bustinza, R. et collab. (2011). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés au froid. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 104 pages.
403. Sécurité publique Canada (2007). Base de données canadienne sur les désastres. Consulté le 19/08/2015.
404. Lecomte, E.L., Pang, A.W., Russell, J.W. (1998). La tempête de verglas de 1998. Institut de prévention des sinistres catastrophiques, Toronto, Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
405. Institut for catastrophic loss reduction (2010). Understanding winter storms. Consulté le 19/08/2015.
406. Hétu, B., Bergeron, A. (2006). Les avalanches au Québec : analyse des conditions météorologiques et des facteurs de terrain au déclenchement des avalanches. Programme conjoint de sécurité-avalanche au Québec (PCSAQ), 87 pages.
407. Kawahara, J. et collab. (1989). Acute effects of exposure to cold on blood presure, platelet function, and sympathetic nervous activity in humans. American Journal of Hypertension, vol. 2, n° 9, p. 724-726.
408. Patz, J.A. et collab. (2000). The potential health impacts of climate variability and change for the United States: executive summary of the report of the health sector of the U.S. national assessment. Environmental Health Perspectives, vol. 108, n° 4, p. 367-376.
409. Institut de veille sanitaire (2004). Froid et santé : éléments de synthèse bibliographique et perspectives. InVS, Saint-Maurice, France, 48 pages. Consulté le 19/08/2015.
410. Attali, F. (1981). Dans Institut de veille sanitaire (2004). Froid et santé : éléments de synthèse bibliographique et perspectives. InVS, Saint-Maurice, France, 48 pages. Consulté le 19/08/2015.
411. Institut de veille sanitaire (2009). Grand froid - Risques sanitaires liés au froid. Consulté le 19/08/2015.
412. Thacker, M.T. et collab. (2008). Overview of deaths associated with natural events, United States, 1979-2004. Disasters, vol. 32, n° 2, p. 303-315.
413. Curriero, F.C. et collab. (2002). Temperature and mortality in 11 cities of the eastern United States. American Journal of Epidemiology, vol. 155, n° 1, p. 80-87.
414. Analitis, A. et collab. (2008). Effects of cold weather on mortality: results from 15 European cities within the PHEWE project. American Journal of Epidemiology, vol. 168, n° 12, p. 1397-1408.
415. Carder, M. et collab. (2005). The lagged effect of cold temperature and wind chill on cardiorespiratory mortality in Scotland. Occupational and Environmental Medicine, vol. 62, n° 10, p. 702-710.
416. Pattenden, S., Nikiforov, B., Armstrong, B.G. (2003). Mortality and temperature in Sofia and London. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 8, p. 628-633.
417. Doyon, B., Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). The potential impact of climate change on annual and seasonal mortality fot three cities in Quebec, Canada. International Journal of Health Geographics, vol. 7, n° 23.
418. Bustinza, R. et collab. (2011). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés au froid. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 104 pages.
419. Filion, P., Lauzier, J.J. (2002). L'énergie au Québec. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, Canada, 131 pages. Consulté le 19/08/2015.
420. Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (2008). Exposition au froid – Effets sur la santé et premiers soins. Consulté le 19/08/2015.
421. Laaidi, K. et collab. (2009). Vagues de froid et santé en France métropolitaine : impact, prévention, opportunité d’un système d’alerte. Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France, 50 pages. Consulté le 19/08/2015.
422. Centers for Disease Control and Prevention (2005). Hypothermia-related deaths-United States, 2003-2004. Morbidity and Mortality Weekly Report, vol. 54, n° 7, p. 173-175.
423. Koutsavlis, A.T., Kosatsky, T. (2003). Environmental-temperature injury in a Canadian metropolis. Journal of Environmental Health, vol. 66, n° 5, p. 40-45.
424. Imai, Y. et collab. (1996) Seasonal variation in blood presure in normotensive women studied by home measurements. Clinical Science, vol. 90, n° 1, p. 55-60.
425. Woodhouse, P.R., Khaw, K.T., Plummer, M. (1993). Seasonal variation of blood pressure and its relationship to ambient temperature in an elderly population. J Hypertens, vol. 11, n° 11, p. 1267-1274.
426. Neild, P.J. et collab. (1994). Cold-induced increases in erythrocyte count, plasma cholesterol, and plasma fibrinogen of elderly people without a comparable rise in protein C or factor X. Clinical Science, vol. 86, n° 1, p. 43-48.
427. Stout, R.W., Crawford, V. (1991). Seasonal variation in fibrinogen concentrations among elderly people. Lancet, vol. 338, n° 8758, p. 9-13.
428. Keatinge, W.R. et collab. (1984). Increases in platelet and red cells counts, blood viscosity, and arterial pressure during mild surface cooling: factors in mortality from coronary and cerebral thrombosis in winter. Br Med J (Clin Res Ed), vol. 289, n° 6456, p. 1405-1408.
429. Revich, B., Shaposhnikov, D. (2008). Temperature-induced excess mortality in Moscow, Russia. International Journal of Biometeorology, vol. 25, n° 5, p. 367-374.
430. Carson, C. et collab. (2006). Declining vulnerability to temperature-related mortality in London over the 20th century. American Journal of Epidemiology, vol. 164, n° 1, p. 77-84.
431. Nafstad, P., Skrondal, A., Bjertness, E. (2001). Mortality and temperature in Oslo, Norway, 1990-1995. European Journal of Epidemiology, vol. 17, n° 7, p. 621-627.
432. Ballester, F. et collab. (1997). Mortality as a function of temperature. A study in Valencia, Spain, 1991-1993. International Journal of Epidemiology, vol. 26, n° 3, p. 551-561.
433. Cagle, A., Hubbard, R. (2005). Cold-related cardiac mortality in King County, Washington, USA 1980-2001. Annals of Human Biology, vol. 32, n° 4, p. 525-537.
434. Braga, A.L., Zanobetti, A., Schwartz, J. (2002). The effect of weather on respiratory and cardiovascular deaths in 12 U.S. cities. Environmental Health Perspectives, vol. 110, n° 9, p. 859-863.
435. Kloner, R.A., Poole, W.K., Perritt, R.L. (1999). When throughout the year is coronary death most likely to occur? A 12-year population-based analysis of more than 220 000 cases. Circulation, vol. 100, n° 15, p. 1630-1634.
436. Sheth, T., et collab. (1999). Increased winter mortality from acute myocardial infarction and stroke: the effect of age. Journal of the Amercian College of Cardiology, vol. 33, n° 7, p. 1916-1919.
437. Feldman, D.E. et collab. (2004). Seasonal congestive heart failure mortality and hospitalisations trends, Quebec 1990-1998. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 58, n° 2, p. 129-130.
438. Donaldson, G.C. et collab. (1998). Winter mortality and cold stress in Yekaterinburg, Russia: interview survey. Br Med J, vol. 316, n° 7130, p. 514-518.
439. Aylin, P. et collab. (2001). Temperature housing, deprivation and their relationship to excess winter mortality in Great Britain, 1986-1996. International Journal of Epidemiology, vol. 30, n° 5, p. 1100-1108.
440. Gorjanc, M.L. et collab. (1999). Effects of temperature and snowfall on mortality in Pennsylvania. American Journal of Epidemiology, vol. 149, n° 12, p. 1152-1160.
441. Dictionnaire médical en ligne (2010). Étiopathogénie. Consulté le 19/08/2015.
442. Centers for Disease Control and Prevention (2003). Hypothermia-related deaths - Philadelphia, 2001, and United States, 1999. Morbidity and Mortality Weekly Report, vol. 55, n° 5, p. 86-87. Consulté le 19/08/2015.
443. Huynen, M.M. et collab. (2001). The impact of heat waves and cold spells on mortality rates in the Dutch population. Environmental Health Perspectives, vol. 109, n° 5, p. 463-470.
444. Barnett, et collab. (2005). Cold periods and coronary events: an analysis of population worldwide. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 59, n° 5, p. 551-557.
445. Panagiotakos, D.B. et collab. (2004). Climatological variations in daily hospital admissions for acute coronary syndromes. International Journal of Cardiology, vol. 49, n° 2-3, p. 229-233.
446. Bayentin, L. et collab. (2010). Spatial variability of climate effects on ischemic heart disease hospitalisation rates for the period 1989-2006 in Quebec, Canada. International Journal of Health Geographics, vol. 9, n° 5.
447. Hong, Y.C. et collab. (2003). Ischemic stroke associated with decrease in temperature. Epidemiology, vol. 14, n° 4, p. 473-478.
448. Feigin, V.L. et collab. (2000). A population-based study of the association of stroke occurrence with weather parameters in Siberia, Russia (1982-92). European Journal of Neurology, vol. 7, n° 2, p. 171-178.
449. Azevedo, E. et collab. (1995). Cold: a risk factor for stroke? Journal of Neurology, vol. 242, n° 4, p. 217-221.
450. Kelly-Hayes, M. et collab. (1995). Temporal patterns of stroke onset. The Framingham Study. Stroke, vol. 26, n° 8, p. 1343-1347.
451. Ogawa, M. et collab. (2007). A community based epidemiological and clinical study of hospitalization of patients with congestive heart failure in Northern Iwate, Japan. Circulation Journal, vol. 71, n° 4, p. 455-459.
452. Martinez-Selles, M. et collab. (2002). Annual rates of admission and seasonal variations in hospitalizations for heart failure. European Journal of Heart Failure, vol. 4, n° 4, p. 779-786.
453. Stewart, S. et collab. (2002). Heart failure in a cold climate. Seasonal variation in heart failure-morbidity and mortality. Journal of the American College of Cardiology, vol. 39, n° 5, p. 760-766.
454. Boulay, F. et collab. (1999). Seasonal variation in chronic heart failure hospitalizations and mortality in France. Circulation, vol. 100, n° 3, p. 280-286.
455. Raatikka, V.P., et collab. (2007). Prevalence of cold-related complaints, symptoms and injuries in the general population: the FINRISK 2002 cold substudy. International Journal of Biometeorology, vol. 51, n° 5, p. 441-448.
456. Kotaniemi, J.T. et collab. (2003). Does living in a cold climate or recreational skiing increase the risk for obstructive respiratory diseases or symptoms? International Journal of Circumpolar Health, vol. 62, n° 2, p. 142-157.
457. Kotaniemi, J.T. et collab. (2002). Respiratory symptoms and asthma in relation to cold climate, inhaled allergens, and irritants: a comparison between northern and southern Finland. Journal of Asthma, vol. 39, n° 7, p. 649-658.
458. Hassi, J. et collab. (2000). Dependence of cold-related coronary and respiratory symptoms on age and exposure to cold. International Journal of Circumpolar Health, vol. 59, n° 3-4, p. 210-215.
459. Donaldson, G.C. et collab. (1999). Effect of temperature on lung function and symptoms in chronic obstructive pulmonary disease. European Respiratory Journal, vol. 13, n° 4, p. 844-849.
460. Healy, J.D. (2003). Excess winter mortality in Europe: a cross country analysis identifying key risk factors. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 10, p. 784-789.
461. Bélanger, D. et collab. (2008). Vagues de froid au Québec méridional : adaptations actuelles et suggestions d'adaptations futures. Résumé. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 12 pages. Consulté le 19/08/2015.
71. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques. Guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal, Québec, Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
72. Roy, I. (1998). Dans Bourque, A., Simonet, G. (2008). Québec. Dans Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007, Couvernement du Canada, chapitre 5, 56 pages. Consulté le 19/08/2015.
73. Tremblay, C. et collab. (1998). Dans Bourque, A., Simonet, G. (2008). Québec dans Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007, Couvernement du Canada, chapitre 5, 56 pages. Consulté le 19/08/2015.
74. Sécurité publique Canada (2006). Dans Bourque, A., Simonet, G. (2008). Québec dans Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007, Couvernement du Canada, chapitre 5, 56 pages. Consulté le 19/08/2015.
75. Tairou, F. et collab. (2010). Proposition d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux précipitations hivernales et aux avalanches. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 85 pages. Consulté le 19/08/2015.
76. Environnement Canada (2009). Les dix principaux événements météorologiques canadiens de 1998. Consulté le 19/08/2015.
77. Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (1998). Communiqué : attention au comportement des cerfs suite au verglas. Consulté le 19/08/2015.
78. Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (2001). Phégoptère à hexagones. Consulté le 19/08/2015.
79. Ministère du Développement du durable, de l’Environnement et des Parcs (2001). Aplectrelle d'hiver. Consulté le 19/08/2015.
81. Martel C. (2005) Les grands dérangements et la perspective du soutien aux sentiments humains. Ministère de la Santé et des Services sociaux, Québec, Canada, 60 pages. Consulté le 19/08/2015.
82. Boucher, D., Hétu, B. (2009). La "mort blanche" au Québec (Canada) depuis 1825 : de la prise de conscience du problème à la gestion du risque. Internationl Snow Science Workshop, Davos 2009, Proceedings, 701 pages. Consulté le 19/08/2015.
83. Hétu, B. Brown, K. (2008). L'inventaire des avalanches mortelles au Québec depuis 1825 et ses enseignements. 4e Conférence canadienne sur les géorisques, Université Laval, 20-24 mai 2008, Québec, 8 pages.
131. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques. Guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal, Québec, Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
132. Ressources naturelles Canada (2007). L'Atlas du Canada: inondations. Consulté le 19/08/2015.
133. Sécurité publique Canada (2009). Dans Tairou, F. et collab. (2011). Proposition d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux précipitations non hivernales, aux inondations, aux glissements de terrain et à la sécheresse. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 91 pages. Consulté le 20/05/2011.
134. Berry, P., et collab. (2008). Vulnérabilités, adaptation et capacité d’adaptation au Canada Dans Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages. Consulté le 19/08/2015.
135. Ressources naturelles du Canada (2006). Dans Bélanger, D., Gosselin, P., Poitras, P. (2008). Changements climatiques au Québec méridional : perceptions des gestionnaires municipaux et de la santé publique. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 155 pages. Consulté le 19/08/2015.
136. Warren, F.J. et collab. (2004). Impacts et adaptations liés aux changements climatiques : perspectives canadiennes. Ottawa, Gouvernement du Canada.
137. Maltais, D., Robichaud, S., Simard, A. (2001). Désastres et Sinistrés. Chicoutimi, Québec, Canada, éditions JCL inc., 407 pages.
138. Maltais, D., Robichaud, S., Simard, A. (2001). Sinistrés et Intervenants. Chicoutimi, Québec, Canada, éditions JCL inc., 205 pages.
139. Bélanger, D., Gosselin, P., Poitras, P. (2008). Changements climatiques au Québec méridional : perceptions des gestionnaires municipaux et de la santé publique. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 155 pages. Consulté le 19/08/2015.
140. Brooks, G.R., Evans, S.G., Claque, J.J. (2001). Floods. Dans A synthesis of geological hazards in Canada, geological survey of Canada, Bulletin 548, p. 101-143.
142. Patz, J.A. et collab. (2000). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal, Québec, Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
143. Benson, K., Kocagil, P., Shortle, J. (2000). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal, Québec, Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
144. Huntingford, C.D. et collab. (2007). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal, Québec, Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
145. Greenough, G. et collab. (2001). Potential impacts of climate variability and change on health impacts of extreme weather events in the United States. Environmental Health Perspectives, vol. 109, n° s2, p. 191-198.
146. Ohl, C.A., Tapsell, S. (2000). Flooding and human health. BMJ, vol. 321, n° 7270, p. 1167-1168.
147. Malilay, J. (1997). Floods. Dans The Public Health Consequences of Disasters, Nodi, EK, ed., New York: Oxford University Press, p. 287-301.
148. Duchesne, L.D. et collab. (2005). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal, Québec, Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
149. D'Halewyn, M.-A. et collab. (2002). Les risques à la santé associés à la présence de moisissures en milieu intérieur. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 166 pages. Consulté le 20/08/2015.
171. Conseil canadien des ministres de l’Environnement (2003). Le climat, la nature, les gens : indicateurs d’évolution du climat. CCME, Canada, 51 pages. Consulté le 19/08/2015.
172. Bonsal, B. et collab. (2008). Menaces pour la disponibilité de l'eau au Canada : Sécheresses. Consulté le 19/08/2015.
173. Dai, A. (2010). Drought under global warming: a review. Consulté le 19/08/2015.
174. Institut de Prévention des sinistres Catastrophiques (2008). Dans Tairou, F. et collab. (2011). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux précipitations non hivernales, aux inondations, aux glissements de terrain et à la sécheresse. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 91 pages. Consulté le 20/05/2011.
175. Environnement Canada (2010). Sécheresses. Consulté le 19/08/2015.
176. Sécurité publique Canada (2009). Dans Tairou, F. et collab. (2011). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux précipitations non hivernales, aux inondations, aux glissements de terrain et à la sécheresse. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 91 pages. Consulté le 20/05/2011.
177. Smoyer-Tomic, K.E. et collab. (2004). Health consequences of drought on the Canadian Prairies. EcoHealth, vol. 1, n° suppl. 2, p. 144-154.
179. Shaman, J., Day, J.F., Stieglitz, M. (2004). The spatial-temporal distribution of drought, wetting, and human cases of St. Louis encephalitis in southcentral Florida. Am J Trop Med Hyg, vol. 71, n° 3, p. 251-261.
180. Lloyd, S.J., Kovats, R.S., Armstrong, B.G. (2007). Global diarrhoea morbidity, weather and climate. Climate Research, vol. 34, p. 119-127.
181. Rose, J.B. et collab. (2001). Climate variability and change in the United States: potential impacts on waterborne and foodborne diseases caused by microbiological agents. Environmental Health Perspectives, vol. 109, n° supplement 2, p. 211-220.
182. Febriani, Y. et collab. (2010). The association between farming activities, precipitation, and the risk of acute gastrointestinal illness in rural municipalities of Quebec, Canada: a cross sectional study. BMC Public Health, vol. 10, p. 48.
183. Nichols, G. et collab. (2009). Rainfall and outbreaks of drinking water related disease in England and Wales. Journal of Water and Health, vol. 7, n° 1, p. 1-8.
184. Agriculture et Agroalimentaire Canada (2010). Guetter la sécheresse. Consulté le 19/08/2015.
185. Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois (2008). Agriculture et agroalimentaire : assurer et bâtir l’avenir. Propositions pour une agriculture durable et en santé. Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, Canada. Consulté le 19/08/2015.
251. Ouranos (2004). S’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal, Québec, Canada, 83 pages. Consulté le 19/08/2015.
252. Environnement Canada (2005). Centre canadien des prévisions d’ouragans. Consulté le 19/08/2015.
253. Bélanger, D. et collab. (2010). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux vents violents. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 85 pages. Consulté le 19/08/2015.
254. Berry, P., et collab. (2008). Vulnérabilités, adaptation et capacité d’adaptation au Canada. Dans Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (éd.), Ottawa, Canada, 558 pages. Consulté le 19/08/2015.
255. Environnement Canada (2009). Comment et où se forment les ouragans. Consulté le 19/08/2015.
256. Environnement Canada (2009). À propos des ouragans. Consulté le 19/08/2015.
257. Environnement Canada (2009). Classification des cyclones tropicaux (stades de développement). Consulté le 19/08/2015.
258. Environnement Canada (2009). Conditions atmosphériques et météorologie. Consulté le 19/08/2015.
259. Environnement Canada (2009). Utilité de ces données. Consulté le 19/08/2015.
260. Environnement Canada (2009). Transition extratropicale. Consulté le 19/08/2015.
261. Jani, A.A. et collab. (2006). Hurricane Isabel-related mortality – Virginia, 2003. Journal of Public Health Management Practice, vol. 12, n° 1, p. 97-102.
262. Environnement Canada (2009). Dangers et impacts. Consulté le 19/08/2015.
263. Ragan, P. et collab. (2008). Mortality surveillance 2004 to 2005 Florida hurricane-Related deaths. American of Forensic Medecine and Pathology, vol. 29, n° 2, p. 148-153.
264. Yale, J.D. et collab. (2003). Motor vehicle-related drowning deaths associated with inland flooding after hurricane Floyd: a field investigation Traffic Injury Prevention, vol. 4, p. 279-284.
265. Brunkard, J., Namulanda, G., Ratard, R. (2008). Hurricane Katrina deaths, Louisiana, 2005. Disaster Med Public Health Prep, vol. 2, n° 4, p. 215-223.
266. Lew, E.O., Wetli, C.V. (1996). Mortality from hurricane Andrew. Journal of Forensic Sciences, vol. 41, n° 3, p. 449-452.
267. Centers for Disease Control and Prevention (2006). Morbidity surveillance after hurricane Katrina-Arkansas, Louisiana, Mississippi, and Texas, September 2005. MMWR, vol. 55, n° 26, p. 727-731.
268. Centers for Disease Control and Prevention (2006). Illness surveillance and rapid needs assessment among hurricane Katrina evacuees-Colorado, September 1-23, 2005. MMWR, vol. 55, n° 9, p. 244-247.
269. Centers for Disease Control and Prevention (2006). Injury and illness surveillance in hospitals and acute-care facilities after hurricanes Katrina and Rita-New Orleans area, Louisiana, September 25-October 15, 2005. MMWR, vol. 55, n° 2, p. 35-38.
270. Lehman, J.A. et collab. (2007). Effect of hurricane Katrina on arboviral disease transmission. Emerging Infectious Diseases, vol. 13, n° 8, p. 1273-1275.
271. Centers for Disease Control and Prevention (2005). Surveillance for illness and injury after hurricane Katrina-New Orleans, Louisiana, September 8-25, 2005. MMWR, vol. 54, n° 40, p. 1018-1021.
272. Centers for Disease Control and Prevention (2006). Surveillance in hurricane evacuation centers-Louisiana, September-October 2005. MMWR, vol. 55, n° 2, p. 32-35.
273. Centers for Disease Control and Prevention (2000). Morbidity and mortality associated with hurricane Floyd- North Carolina, September-October 1999. MMWR, vol. 49, n° 17, p. 369-372.
274. Auger, P. et collab. (2003). Sinistres naturels et accidents technologiques. Dans Environnement et santé publique : fondements et pratiques. M. Gérin et al. (ed.), Éditions Tec et Doc, Québec, p. 517-535.
321. Wikipédia (2006). Tornade. Consulté le 19/08/2015.
322. Environnement Canada (2007). Risques d'été : tornades. Consulté le 19/08/2015.
323. Gouvernement du Canada (2008). Les tornades au Canada
324. SPPCC (2005a). Dans Berry, P., et collab. (2008). Vulnérabilités, adaptation et capacité d’adaptation au Canada dans Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages. Consulté le 19/08/2015.
325. Environnement Canada (2007). Échelle Fujita: outil de mesure de la gravité des tornades.
326. Centre de Ressources en impacts et Adaptation au Climat et à ses Changements (2008). Les tornades au Québec de 1985 à 2010. Consulté le 19/08/2015.
327. Ashley, W.S. (2007). Spatial and temporal analysis of tornado fatalities in the United States: 1880-2005. Weather and Forecasting, vol. 22, n° 6, p. 1214-1228.
329. Berry, P., et collab. (2008). Vulnérabilités, adaptation et capacité d’adaptation au Canada. Dans Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages. Consulté le 19/08/2015.
330. Simmons, K.M., Sutter, D. (2008). Tornado warnings, lead times, and tornado casualties: an empirical investigation. Weather and Forecasting, vol. 23, n° 2, p. 246-258.
331. Ashley, W.S., Krmenec, A.J., Schwantes, R. (2008). Vulnerability due to nocturnal tornadoes. Weather and Forecasting, vol. 23, n° 5, p. 795-807.
332. Monk, T.H. et collab. (2000). Ashley, W.S., Krmenec, A.J., Schwantes, R. (2008). Vulnerability due to nocturnal tornadoes. Weather and Forecasting, vol. 23, n° 5, p. 795-807.
333. Donner, W.R. (2007). The political ecology of disaster: an analysis of factors influencing U.S. tornado fatalities and injuries, 1998-2000. Demography, vol. 44, n° 3, p. 669-685.
334. Daley, W.R. (2005). Risk of tornado-related death and injury in Oklahoma, May 3, 1999. American Journal of Epidemiology, vol. 161, p. 1144-1150.
335. Ashley, S.T., Ashley, W.S. (2008). Flood fatalities in the United States. Journal of Applied Meteorology and Climatotlogy, vol. 47, n° 3, p. 805-817.
336. Brooks, H.E., Doswell, C.A. (2002). Dans Ashley, W.S. (2007). Spatial and Temporal Analysis of Tornado Fatalities in the United States: 1880-2005, American Meteorological Society, vol. 22, p. 1214-1228.
337. Schmidlin, T.W., King, P.S. (1995). Risks factors for death in the 27 March 1994 Georgia and Alabama tornadoes. Disasters, vol. 19, n° 2, p. 170-177.
338. Simmons, K.M., Sutter, D. (2008). Manufactured home building regulations and the February 2, 2007 Florida tornadoes. Natural Hazards, vol. 46, p. 415-425.
339. Schmidlin, T.W. et collab. (2009). Tornado shelter-seeking behavior and tornado shelter options among mobile home residents in the United Sates. Natural Hazards, vol. 48, p. 191-201.
340. Black, A.W., Ashley, W.S. (2009). Nontornadic convective wind fatalities in the United States. Natural Hazards, publication en ligne du 27 octobre 2009.
341. Ashley, W.S., Mote, T.L. (2005). Derecho hazards in the United States. Bulletin of the American Meteorological Society, vol. 86, n° 11, p. 1577-1592.
342. Ashley, W.S., Black, A. (2008). Fatalities associated with Nonconvective High-Winds Events in the United States. Journal of Applied Meteorology and Climatology, vol. 47, n° 2, p. 717-725.
343. Environnement Canada (2009). Utilité de ces données. Consulté le 19/08/2015.
344. Environnement Canada (2009). Conditions atmosphériques et météorologie. Québec : sommaire statistique. Consulté le 9/08/2011.
345. May, B.M., Hogan, D.E., Feighner, K.R. (2002). Impact of tornado on a community hospital. J Am Osteopath Assoc, vol. 102, n° 4, p. 225-306.
281. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 08/03/2011.
282. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages.
283. MTQ (2000). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages.
284. Ressources naturelles Canada (2009). Glissements de terrain. Consulté le 19/08/2015.
285. Bourque, A., Simonet, G. (2008). Québec. Dans Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007, Couvernement du Canada, chapitre 5, 56 pages. Consulté le 19/08/2015.
286. Sanchez, C. et collab. (2003). Mortality during landslides, Chuuk, Federated States of Micronesia, 2002. Technical Memorandum of Public Works Research Institute, vol. 3906, p. 254-260.
287. Gouvernement du Canada (2010). Les glissements de terrain au Canada.
288. Evans, S.G. (2001). Landslides. Dans A systhesis of geological hazards in Canada. G.R. Brooks, ed., Geological Survey of Canada, Bulletin 548, p. 43-79.
289. Sécurité publique Canada (2009). Base de données canadienne sur les catastrophes. Consulté le 19/08/2015.
290. Evans, S.G. (2002). Dans Tairou, F.O. et collab. (2010). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux précipitations non hivernales, aux glissements de terrain et à la sécheresse. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 91 pages.
291. Ressources naturelles Canada (2010). Le glissement de terrain du 10 mai 2010 à Saint-Jude, au Québec. Consulté le 19/08/2015.
293. Evans, S.G. (1997). Fatal landslides and landslide risk in Canada. Dans Landslide risk assessment. Cruden et Fell, ed., Balkema, Rotterdam, p. 185-196.
294. Guzzetti, F. (2000). Landslide fatalities and the evaluation of landslide risk in Italy. Environmental Management. n° 58, p. 89-107.
295. Bilodeau, C. et collab. (2005). Cartographie des zones exposées aux glissements de terrain dans les dépôts meubles : guide d’utilisation des cartes de zones de contraintes et d’application du cadre normatif. Ministère de la Sécurité publique, Québec, Canada, 65 pages. Consulté le 19/08/2015.
296. Ressources naturelles Canada (2010). Glissements de terrain : soyez informé.
351. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 08/03/2011.
352. L'Encyclopédie canadienne (2011). Pluie, valeurs extrêmes de la. Consulté le 07/06/2011.
353. Bourque, A., Simonet, G. (2008). Québec. Dans Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007, Couvernement du Canada, chapitre 5, 56 pages. Consulté le 19/08/2015.
354. Berry, P. et collab. (2008). Vulnérabilités, adaptation et capacité d’adaptation au Canada. Dans Santé Canada (2008). Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages. Consulté le 19/08/2015.
355. Sécurité publique Canada (2007). Grêle.
356. Ressources naturelles Canada (2009). Principales tempêtes de grêle. Consulté le 19/08/2015.
358. Intergovernmental Panel on Climate Change (2000). Special Report on Emissions Scenarios. Intergovernmental Panel on Climate Change. IPCC, (ed.). Cambridge: Cambridge University Press. Consulté le 19/08/2015.
359. Furgal C.M. et collab. (2002). Climate change and health in Nunavik and Labrador: What we know from science and Inuit knowledge. Final Scientific Report, Québec, Nunavik Regional Board of Health and Social Services/ Nunavik Nutrition and health Committee, Labrador Inuit Association, Labrador Inuit health Commission.
360. Rose J.B. et collab. (2001). Climate variability and change in the United States: potential impacts on water and foodborne diseases caused by microbiologic agents. Environmental Health Perspectives, vol 109, supp. 2. Consulté le 19/08/2015.
361. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages.
362. Berrang-Ford, L. et collab. (2010). Climate change and malaria in Canada: a systems approach. Consulté le 19/08/2015.
363. Ogden, N.H. et collab. (2006). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
364. Charron, D. et collab., (2008). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
365. INSPQ (2003a). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages.
366. Ebi, K.L. (2005). Cadre pour une évaluation intégrée.
367. Agence de santé publique du Canada (2003).Malaria.
368. Environnement Canada (2010). Les phénomènes météorologiques les plus importants du 20e siècle. Consulté le 19/08/2015.
369. Environnement Canada (2009). Les dix événements météorologiques canadiens les plus marquants de 2008. Consulté le 19/08/2015.
370. Finnamore, A. (2010). Hausse du nombre de réclamations des sinistrés de la grêle.
371. Webb, J.D.C., Elsom, D.M., Meaden, G.T. (2009). Severe hailstorms in Britain and Ireland, a climatological survey and hazard assessment. Atmospheric Research, vol. 93, p. 587–606.
372. Sécurité publique Canada (2011). Base de données canadienne sur les catastrophes. Consulté le 19/08/2015.
373. Environnement Canada (Ontario) (1999). Grêle.
374. Santé Canada (2009). Gestion des urgences : une perspective de santé. Consulté le 19/08/2015.
551. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages.
552. Gouvernement du Canada (2008). Vivre avec les changements climatiques – Édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (Éds.), Ottawa (Ontario), Canada, 448 pages.
554. Santé Canada (2008). Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada. Séguin, J. (Éd.), Santé Canada, Ottawa.
555. Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie (2010). Courant de changement : la pérennité de l’eau et des secteurs des ressources naturelles du Canada. TRNE, Ottawa, Canada.
556. Environnement Canada (2010). Introduction à la qualité des eaux. Consulté le 19/08/2015.
558. Hébert, S., Belley, J. (2005). Le Saint-Laurent : la qualité des eaux du fleuve 1990-2003. Ministère de l’Environnement du Québec, Canada.
559. Environnement Canada (2006). Enjeux de la disponibilité de l'eau pour le fleuve Saint-Laurent - Synthèse environnementale. Talbot, A. (dir.), Montréal (Québec), Canada.
560. Giguère, M., Gosselin, P. (2006). Eau et santé - Examen des initiatives actuelles d’adaptation aux changements climatiques au Québec. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 20 pages.
561. Canuel, M., Lebel, G. (2009). Surveillance des éclosions de maladies d’origine hydrique au Québec : bilan du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2007. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 41 pages.
562. Ministère de la Santé et des Services sociaux (2010). Eaux récréatives. Consulté le 19/08/2015.
563. Agence canadienne d’inspection des aliments (2010). La bactérie E. coli O157:H7. Consulté le 19/08/2015.
92. Santé Canada (2008). Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages.
93. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
95. Morin, M. (2009). Concepts de base en sécurité civile. Consulté le 06/09/2011.
96. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
186. Allard, M. et collab. (2007). Cartographie des conditions de pergélisol dans les communautés du Nunavik en vue de l’adaptation au réchauffement climatique. Ministère des Ressources naturelles du Canada, 42 pages. Consulté le 19/08/2015.
187. Ressources naturelles Canada (2008). Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Ottawa (Ontario), 448 pages. Consulté le 19/08/2015.
188. Silicani, S. (2008). Extinction culturelle ou adaptation des peuples autochtones en arctique? FrancVert, vol. 5, n° 1.
189. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
190. Santé Canada (2008). Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa (Ontario), Canada, 558 pages.
97. Ressources naturelles Canada (2007). Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Ottawa (Ontario), 448 pages. Consulté le 19/08/2015.
98. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
381. Institut de la statistique du Québec (2009). Données démographiques régionales.
382. Ressources naturelles Canada (2007). Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Ottawa (Ontario), 448 pages. Consulté le 19/08/2015.
383. Bernatchez, P., Dubois, J.-M.M. (2008) Seasonal quantification of coastal processes and cliff erosion on fine sediments shoreline in a cold temperate climate, North Shore of the St. Lawrence Estuary, Québec. Journal of Coastal Research, vol. 24, n° 1A, p. 169-180.
384. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
385. Santé Canada (2008). Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa (Ontario), Canada, 558 pages.
386. Savard, J.-P. et collab. (2008). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
387. Centre régional de l'environnement de l’Abitibi-Témiscamingue - CREAT (2006). Les berges une richesse à protéger. Consulté le 19/08/2015.
388. Cazelais, S. et collab. (2008). Diagnostic et solutions des problèmes d’érosion des berges de cours d’eau. Agri-Réseau, 14 pages. Consulté le 19/08/2015.
389. Radio-Canada (2010). Inondations et grandes marées dans l’est du Québec. Consulté le 19/08/2015.
390. Radio-Canada (2010). L’heure est au bilan. Consulté le 19/08/2015.
391. Senneville, S., Saucier, F.J. (2007). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
275. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
276. Ressources naturelles Canada (2007). Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Ottawa (Ontario), 448 pages. Consulté le 22/02/2012.
278. Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
481. Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec (2009). Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2007 et leur évolution depuis 1990. MDDEP, Québec, Canada, Direction des politiques de la qualité de l'atmosphère, 17 pages. Consulté le 19/08/2015.
482. Guilbeault, S. (2009). Alerte! Le Québec à l’heure des changements climatiques. Éditions du Boréal, Montréal (Québec), Canada, 246 pages.
483. Radio-Canada (2007). Du sable dans l’engrenage. Consulté le 19/08/2015.
484. Gouvernement du Québec (2008). Société de droit
485. Statistique Canada (2008). Les ménages et l’environnement 2006. Statistique Canada, Division des comptes et de la statistique de l’environnement, 30 pages. Consulté le 19/08/2015.
486. Statistique Canada (2008). Les pelouses et les jardins au Canada : où sont-ils les plus « verts »?. Consulté le 19/08/2015.
487. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 19/08/2015.
488. Cardinal, F. (2007). Le mythe du Québec vert. Éditions Voix parallèles, Montréal (Québec), Canada, 206 p.
489. Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 19/08/2015.
491. Statistique Canada (2005). L’activité humaine et l’environnement : statistiques annuelles 2005. Statistique Canada, Division des comptes et de la statistique de l’environnement, 103 pages. Consulté le 19/08/2015.
492. Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec (2002). Les matières résiduelles. Consulté le 19/08/2015.
493. Les Affaires.com (2009). Enfouissement : Québec veut bannir les déchets organiques. Consulté le 19/08/2015.
494. Ministère de Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec (2007). Programme de traitement des matières organiques par biométhanisation et compostage (PTMOBC). Consulté le 19/08/2015.
495. Environnement Canada (2010). Eau. Consulté le 19/08/2015.
496. Environnement Canada (2010). L’utilisation judicieuse de l’eau.
497. Statistique Canada (2008). Tableau 2. Consommation d’eau à l’extérieur par province en 2005. Consulté le 19/08/2015.
498. Croix-Rouge canadienne (2003). Les noyades et autres traumatismes liés à l’eau au Canada 1991-2000. Croix-Rouge canadienne, Ottawa (Ontario), Canada, 24 pages. Consulté le 19/08/2015.
499. Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire du Québec (2005). Votre municipalité réglemente-t-elle l’installation des piscines privées? Consulté le 19/08/2015.
582. Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 77 pages. Consulté le 19/08/2015.
584. Ressources naturelles du Canada. (2011). Répertoire ÉnerGuide des climatiseurs individuels 2011. RNC, Canada, 89 pages. Consulté le 20/01/2012.
585. Bélanger, D. et collab. (2008). Vagues de chaleur au Québec méridional : adaptations actuelles et suggestions d'adaptations futures. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 218 pages. Consulté le 19/08/2015.
586. Tairou, F.O., Bélanger, D., Gosselin, P. (2011). Propositions d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés à la chaleur. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 44 pages. Consulté le 19/08/2015.
587. Lorente, C. et collab. (2005). Dans Ledrans, M. (2006). Impact sanitaire de la vague de chaleur de l'été 2003 : synthèse des études disponibles en août 2005. BEH, n° 19-20, p. 130-139.
588. L’Heureux, F. et collab. (2005). Profil des mesures d'adaptation à la chaleur et des températures observées en période estivale dans les centres hospitaliers de soins de longue durée montréalais. Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de Montréal, Québec, Canada, 20 pages.
589. Blachère, J.-C., Perreault, S., (2011). Médicaments du système nerveux central et canicule : rapport et recommandations. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 157 pages. Consulté le 10/06/2011.
590. Kilbourne, E.M. et collab. (1982). Dans O'Connor, M., Kosatsky, T., Rusimovic, L. (2008). Examen systématique: comment les mesures de protection de la santé recommandées dans le but de réduire la mortalité et la morbidité pendant les périodes de canicule s'appliquent-elles de façon efficace et pratique?. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 113 pages. Consulté le 19/08/2015.
591. Rogot, E., Sortie, P.D., Backlund, E. (1992). Dans O'Connor, M., Kosatsky, T., Rusimovic, L. (2008). Examen systématique: comment les mesures de protection de la santé recommandées dans le but de réduire la mortalité et la morbidité pendant les périodes de canicule s'appliquent-elles de façon efficace et pratique?. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 113 pages. Consulté le 19/08/2015.
601. Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 77 pages. Consulté le 19/08/2015.
602. Dixsaut, G. (2005). Vague de chaleur et climatisation, revue bibliographique. Bise, vol. 16, n° 3, p. 1-6. Consulté le 19/08/2015.
603. Heisler, G.M. et collab. (1994). Investigation of the influence of Chicago's urban forests on wind and air temperature within residential neighborhoods. Northeaster Forest Experiment, vol. 186, p. 19-40.
604. Taha, H., Konopacki, S., Gabersek, S. (1996) Modeling the meteorological and energy effects of urban heat islands and their mitigation: a 10 region study. Report LBNL-44222. Lawrence Berkeley National Laboratory, Berkeley, CA., 51 pages.
605. McPherson, G.E. Muchnick, J. (2005) Effect of street tree shade on asphalt concrete pavement performance. Journal of Arboriculture, vol. 31, n° 6, p. 303-310.
606. Solecki, W.D. et collab. (2005). Mitigation of the heat island effect in urban New Jersey. Global Environmental Change B, vol. 6, n° 1, p. 39-49.
607. Sundseth, K., Raeymaekers, G. (2006). Biodiversity and natura 2000 in urban areas, nature in cities across Europe: a review of key issues and experiences. IBGE/BIM, Bruxelles, 70 pages.
608. Chiesura, A. (2004). The role of urban parks for the sustainable city. Landscape and Urban Planning, vol. 68, n° 1, p. 129-138.
609. Health Scotland et collab. (2008). Health impact assessment of greenspace: a guide. Greenspace Scotland, Stirling, 74 pages.
610. Rowntree, R.A., Nowak, D.J. (1991). Quantifying the role of urban forests in removing atmospheric carbon dioxide. Journal of Arboriculture, vol. 17, p. 269-275.
612. Evergreen (2008). Liste de plantes recommandées. Consulté le 19/08/2015.
613. Lakshmi, V., Zehrfuhs, D., Jackson, T. (2000). Observations of land surface temperature and its relationship to soil moisture during SGP99. Geoscience and Remote Sensing Symposium, 2000. IEEE 2000 International, vol. 3, p. 1256-1258.
614. Donglian, S., Pinker, R.T. (2004). Case study of soil moisture effect on land surface temperature retrieval. Geoscience and Remote Sensing Letters, IEEE, vol. 1, n° 2, p. 127-130.
615. Endreny, T. (2008). Naturalizing urban watershed hydrology to mitigate urban heat-island effects. Hydrological Processes, vol. 22, n° 3, p. 461-463.
616. Fuamba, M. (2009). Dans Giguère, M. (2009). Mesures de lutte aux îlots de chaleur urbains. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 77 pages. Consulté le 19/08/2015.
617. Craul, P.J. (1994). Soil compaction on heavily used sites. Journal of Arboriculture, vol. 20, n° 2, p. 69-74.
618. Gregory, J.H. et collab. (2006). Effect of urban soil compaction on infiltration rate. Journal of soil and water conservation, vol. 61, n° 3, p. 117-123.
99. Organisation mondiale de la santé (2001). Protecting children from ultraviolet radiation. Consulté le 19/08/2015.
621. Environnement Canada (2008). Les jours brumeux d’hiver.
622. Statistique Canada (2006). Les ménages et l'environnement. Satistique Canada, 101 pages. Consulté le 19/08/2015.
623. Institut national de santé publique du Québec, Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, Institut de la statistique du Québec (2006). Portrait de santé du Québec et de ses régions 2006 : les analyses. INSPQ, Canada, 131 pages. Consulté le 19/08/2015.
624. Ressources naturelles du Canada (2009). Pourquoi les Canadiens tournent-ils au ralenti?. Consulté le 19/08/2015.
625. Environnement Canada, Statistique Canada, Santé Canada (2006). Indicateurs canadiens de durabilité de l’environnement 2006. Statistique Canada, 57 pages. Consulté le 19/08/2015.
626. Ministère du Développement du durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec (2011). Règlement sur les appareils de chauffage au bois. Consulté le 09/06/2011.
627. Ministère de la santé et des Services sociaux (2010). Herbe à poux. Consulté le 19/08/2015.
619. Ministère de la Sante et des Services sociaux du Québec (2009). Maladie de Lyme. Consulté le 19/08/2015.
620. Ministère de la Sante et des Services sociaux du Québec (2005). Viruzzzzz du Nil occidental. MSSS, Québec, Canada, 2 pages.
641. Ministère des Ressources naturelles du Canada (2009). Une étude sur la foudre effectuée au Québec pourrait contribuer à la prévention des incendies de forêt.
642. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
643. Girardin, M. (2010). Les feux de forêt étroitement liés aux changements climatiques. Centre étude de la forêt, Montréal (Québec), Canada, 2 pages. Consulté le 19/08/2015.
644. Ministère des Ressources naturelles du Canada (2011). Changement climatique et feux de végétation. Consulté le 21/09/2011.
645. Environnement Canada (2010). La foudre au Canada. Consulté le 19/08/2015.
646. Environnement Canada (2010). Réseau canadien de détection de la foudre. Consulté le 19/08/2015.
647. Environnement Canada (2010). Détection de la foudre. Consulté le 19/08/2015.
648. Environnement Canada (2011). Cartes et statistiques de la foudre au Canada. Consulté le 19/08/2015.
649. Wikipédia (2011). Paratonnerre. Consulté le 19/08/2015.
650. Wikipédia (2011). Parafoudre. Consulté le 19/08/2015.
651. Gagnon, A. (2006). Comment réaliser une bonne clôture électrique? Consulté le 19/08/2015.
652. Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l'Ontario (2008). Clôturage : protection contre la foudre.
653. Environnement Canada (2011). Mesures de sécurité en cas de foudre. Consulté le 19/08/2015.
654. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (2011). Protection des forêts contre le feu. Consulté le 19/08/2015.
655. Ministère des Ressources naturelles du Canada (2011). Gestion des feux de végétation. Consulté le 21/09/2011.
656. Conseil canadien des ministres des forêts (2010). Stratégie canadienne en matière de feux de forêt. Consulté le 19/08/2015.
657. Éditeur officiel du Québec (2010). Loi sur la sécurité incendie. L.R.Q., chapitre S-3.4. Consulté le 9/02/2011.
658. Éditeur officiel du Québec (2010). Loi sur la sécurité civile. L.R.Q., chapitre S-2.3. Consulté le 9/02/2011.
659. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (2004). PareFEU. Consulté le 19/08/2015.
660. SOPFEU (2009). Prévention.
661. Ministère des richesses naturelles de l’Ontario (2009). Cycle d’attaque initiale d’un incendie.
662. Hannay, L. (2000). Of roads and fire. Road-RIPorter, vol 5, n° 6.
701. Carson, C. et collab. (2006). Declining vulnerability to temperature-related mortality in London over the 20th century. American Journal of Epidemiology, vol. 164, n° 1, p. 77-84.
702. Feldman, D. et collab. (2004). Seasonal congestive heart failure mortality and hospitalisations trends, Quebec 1990-1998. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 58, n° 2, p. 129-130.
703. Nafstad, P., Skrondal, A., Bjertness, E. (2001). Mortality and temperature in Oslo, Norway, 1990-1995. European Journal of Epidemiology, vol. 17, n° 7, p. 621-627.
704. Ulmer, H. (2004). Estimation of seasonal variations in risk factor profiles and mortality from coronary heart disease. Wiener Klinische Wochenschrifft, vol. 116, n° 19-20, p. 662-668.
705. Aylin, P. et collab. (2001). Temperature, housing, deprivation and their relationship to excess winter mortality in Great Britain, 1986-1996. International Journal of Epidemiology, vol. 30, n° 5, p. 1100-1108.
706. Clinch, J.P., Healy, J.D. (2000). Housing standards and excess winter mortality. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 54, n° 9, p. 719-720.
707. Healy, J.D. (2003). Excess winter mortality in Europe: a cross country analysis identifying key risk factors. Journal of Epidemiology and Community Health, vol. 57, n° 10, p. 784-789.
708. Keatinge, W.R. et collab. (1997). Cold exposure and winter mortality from ischaemic heart disease, cerebrovascular disease, respiratory disease, and all causes in warm and cold regions of Europe. Lancet, vol. 349, n° 9062, p. 1341-1346.
709. Donaldson, G.C. et collab. (1998). Cold related mortalities and protection against cold in Yakutsk, esatern Siberia: observation and interview study. BMJ, vol. 317, n° 7162, p. 978-982.
710. Donaldson, G.C. et collab. (1998). Winter mortality and cold stress in Yekaterinbourg, Russia: interview survey. BMJ, vol. 316, n° 7130, p. 514-518.
711. Bélanger, D. et collab. (2008). Vagues de froid au Québec méridional : adaptations actuelles et suggestions d'adaptations futures. Résumé. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 12 pages. Consulté le 20/08/2015.
712. Print Measurement Bureau (2007). PMB product data. Cité dans Francoeur, L.-G. (2007). Montréal vaincra-t-il le ralenti inutile?. Consulté le 20/08/2015.
713. Langford, I.H., Bentham, G. (1995). The potential effects of climate change on winter mortality in England and Wales. International Journal of Biometeorology and Community Health, vol. 38, n° 3, p. 141-147.
714. Wilkinson, P. et collab. (2001). Cold comfort: the social and environmental determinants of excess winter death in England, 1986−1996. The Policy Press, UK, 24 pages.
715. Kalkstein, L.S., Greene, J.S. (1997). An evaluation of climate/mortality relationships in large U.S. cities and the possible impact of a climate change. Environmental Health Perspectives, vol. 105, n° 1, p. 84-93.
716. Doyon, B., Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). The potential impact of climate change on annual and seasonal mortality for three cities in Québec, Canada. International Journal of Health Geographics, vol. 7, n° 23. Consulté le 19/08/2015.
717. Doyon, B., Bélanger, D., Gosselin, P. (2007). Effets du climat sur la mortalité au Québec méridional de 1981 à 1999 et simulations pour des scénarios climatiques futurs. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 95 pages. Consulté le 20/08/2015.
718. Filion, P., Lauzier, J.J. (2002). L’énergie au Québec : édition 2002. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, Canada, 130 pages. Consulté le 20/08/2015.
719. Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec (2011). Règlement sur les appareils de chauffage au bois. Consulté le 19/08/2015.
720. Ministère des Ressources naturelles du Canada (2010). Tableau des subventions écoÉNERGIE Rénovation – Maisons. Consulté le 20/08/2015.
721. Bélanger, D. et collab. (2008). Use of residential wood heating in a context of climate change: a population survey in Quebec (Canada). BMC Public Health, vol 8, n° 184. Consulté le 20/08/2015.
722. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec (2011). Programmes et aides financières. Consulté le 20/08/2015.
723. Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec (2008). Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques : programmes.
724. Terefe, B. (2010). Émissions de gaz à effet de serre provenant des véhicules privés au Canada, 1990 à 2007. Statistique Canada, 97 pages. Consulté le 20/08/2015.
725. Statistiques basées sur le fichier de microdonnées à grande diffusion de l’Enquête sur les ménages et l’environnement 2007. Communication personnelle entre M. Canuel, INSPQ, et D. Bélanger, CRCHUL, en date du 8 octobre 2010.
726. Ministère des Ressources naturelles du Canada (2010). Les liens entre la consommation de carburant, les changements climatiques et la santé. Consulté le 20/08/2015.
671. Ministère de Transports du Québec (2007). 511 Questions et réponses. Consulté le 19/08/2015.
672. Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec (2008). Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques : programmes.
673. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
674. Ingénieurs Canada (2007). Dans Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 19/08/2015.
675. Boucher, D., Hétu, B. (2009). La "mort blanche" au Québec (Canada) depuis 1825 : de la prise de conscience du problème à la gestion du risque. Dans International snow science workshop, Davos 2009, proceedings, p. 13-17. Consulté le 19/08/2015.
676. Centre d’avalanche Haute-Gaspésie - Québec (2011). Info-neige - Chic-Chocs - Snow-info. Consulté le 19/08/2015.
677. Hohlrieder, M. et collab. (2005). The impact of avalanche transceivers on mortality from avalanche accidents. High Altitude Medicine and Biology, vol. 6, n° 1, p. 72-76.
678. Tairou, F. et collab. (2010). Proposition d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux précipitations hivernales et aux avalanches. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 85 pages. Consulté le 20/08/2015.
731. Gouvernement du Canada. Inondations au Canada.
732. Société canadienne d'hypothèques et de logement (2010). Après une inondation – Liste de vérification pour le propriétaire-occupant.
733. Santé Canada (2011). Les moisissures et votre santé. Consulté le 19/08/2015.
734. Ministère de la Sécurité publique du Québec (2010). Surveillance des crues des cours d'eau. Consulté le 20/08/2015.
735. Gosselin, P., INSPQ. Communication personnelle avec D. Bélanger, CRCHUQ, en date du 1er novembre 2010.
736. Mailhot (2007a). Dans Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques. Guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 20/08/2015.
737. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 20/08/2015.
738. Duchesne, S. (2005). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 20/08/2015.
739. Ministère d'Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire du Québec (2011). Contraintes naturelles. Consulté le 19/08/2015.
740. Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire de France (2011). Cartorisque. Consulté le 20/08/2015.
741. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques. Guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 20/08/2015.
742. Ville de Londres et Acclimatise (2007). Dans Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques. Guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 20/08/2015.
743. Berry, P., et collab. (2008). Vulnérabilités, adaptation et capacité d’adaptation au Canada Dans Santé et changements climatiques : évaluation des vulnérabilités et de la capacité d'adaptation au Canada, Séguin, J. (Éd.), Ottawa, Canada, 558 pages. Consulté le 20/08/2015.
751. Bonsal, B. et collab. (2008). Menaces pour la disponibilité de l'eau au Canada : Sécheresses. Consulté le 20/08/2015.
752. Environnement Canada (2010). Sécheresses. Consulté le 20/08/2015.
753. Smoyer-Tomic, K.E. et collab. (2004). Health consequences of drought on the Canadian Prairies. EcoHealth, vol. 1 (Suppl.2), p. 144-154.
754. Ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire du Canada (2010). Guetter la sécheresse. Consulté le 20/08/2015.
744 Simmons, K.M., Sutter, D. (2008). Tornado Warnings, Lead Times, and Tornado Casualties: An Empirical Investigation. Weather and Forecasting, vol. 23, n° 2, p. 246-258.
745 Comstock, R.D., Mallonee, S. (2005). Comparing reactions to two severe tornadoes in one Oklahoma community. Disasters, vol. 29, n° 3, p. 277-287.
755. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 20/08/2015.
756. Bilodeau, C. et collab. (2005). Cartographie des zones exposées aux glissements de terrain dans les dépôts meubles : guide d’utilisation des cartes de zones de contraintes et d’application du cadre normatif. Ministère de la Sécurité publique du Québec, Canada, 65 pages. Consulté le 20/08/2015.
757. Ministère des Ressources naturelles du Canada (2010). Glissements de terrain : soyez informé.
758. Gouvernement du Canada (2010). Les glissements de terrain au Canada.
761. Hamilton Associates et Montufar and Associates (2003). Mesures de référence en sécurité routière. Consulté le 20/08/2015.
762. Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 20/08/2015.
763. Ingénieurs Canada, 2007. Dans Ouranos (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques : guide destiné au milieu municipal québécois. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 45 pages. Consulté le 20/08/2015.
801. Patz, J.A. et collab. (2000). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
802. Benson, K., Kocagil, P., Shortle, J. (2000). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
803. Huntingford, C. et collab. (2007). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
804. Rizak, S.,Hrudey, E. (2008). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
805. Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
806. Giguère, M., Gosselin, P. (2006a). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
807. Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec (2006b). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
808. Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (2013). Gestion intégrée des ressources en eau par bassins versants.
809. Giguère, M., Gosselin, P. (2006c). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
810. Charron, D. et collab. (2005). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
811. Mailhot, A. et collab. (2007a). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
812. Duchesne, S., Mailhot, A., Levesque, E. (2005). Dans Ouranos (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 124 pages. Consulté le 09/01/2011.
813. Chevalier, P., Groupe scientifique sur l’eau de l’INSPQ (2003). Avis d’ébullition de l’eau. Dans Fiches synthèses sur l'eau potable et la santé humaine. Institut national de santé publique du Québec, 6 pages. Consulté le 19/08/2015.
822. Organisation mondiale de la Santé (2008). Le changement climatique va ébranler les fondements de la santé. Consulté le 19/08/2015.
823. Bélanger, D., Gosselin, P. (2008). Changements climatiques au Québec méridional : perceptions de la population générale et suggestions d'adaptations futures. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 295 pages. Consulté le 19/08/2015.
824. Ministère de la Santé et Services sociaux du Québec (2008). Programme national de santé publique 2003-2012 : mise à jour 2008. MSSS, Québec, Canada, 103 pages. Consulté le 19/08/2015.
825. Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec (2008). Le Québec et les changements climatiques : un défi pour l’avenir. MDDEP, Québec, Canada, 48 pages. Consulté le 19/08/2015.
826. Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (2007). Coups de chaleur. IRSST, Québec, Canada, 2 pages. Consulté le 19/08/2015.
827. Tairou, F.O. et collab. (2010). Proposition d'indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux précipitations hivernales et aux avalanches. Institut national de santé publique du Québec, Canada, 85 pages. Consulté le 06/04/2011.
828. Bouchard, M., Smargiassi, A. (2008). Estimation des impacts sanitaires de la pollution atmosphérique au Québec. Essai d’utilisation du Air Quality Benefits Assessment Tool (AQBAT). Institut national de santé publique du Québec, Canada, 70 pages. Consulté le 19/08/2015.
829. Allard, M. et collab. (2007). Cartographie des conditions de pergélisol dans les communautés du Nunavik en vue de l’adaptation au réchauffement climatique. Ministère des Ressources naturelles du Canada, 42 pages. Consulté le 19/08/2015.
830. Allard, M. et collab. (2008). L’impact du réchauffement climatique sur les aéroports du Nunavik : caractéristiques du pergélisol et caractérisation des processus de dégradation des pistes. Ministère des Ressources naturelles du Canada, 184 pages. Consulté le 19/08/2015.
831. Ministère de la Sécurité publique du Québec (2010). S’initier à la sécurité civile.
832. Ministère de la Sécurité publique du Québec (2008). Cadre de coordination de site de sinistre au Québec. Consulté le 01/10/2011.
833. Martel, C. (2005). Les grands dérangements et la perspective du soutien aux sentiments humains. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, Canada, 57 pages. Consulté le 19/08/2015.
834. Boyer, R., Villa, J. (sous presse). Faisabilité d’un suivi des impacts psychosociaux des aléas climatiques. Institut national de santé publique du Québec, Canada.
841. Bourque, A., Simonet, G. (2008). Québec. Dans Vivre les changements climatiques au Canada: édition 2007. Lemmen, D.S., Warren, F.J., Lacroix, J., Bush, E. (éditeurs), Gouvernement du Canada, Ottawa (Ontario), chapitre 5, p. 171-226. Consulté le 19/08/2015.
842. Tremblay, M. et collab. (2004). Les changements climatiques au Nunavik et dans le Nord du Québec. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 2 pages. Consulté le 19/08/2015.
843. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (2008). Définition et types d’adaptation. Consulté le 05/10/2011.
844. Martin, D. et collab. (2007). Drinking water and potential threats to human health in Nunavik: adaptation strategies under climate change conditions. Arctic, vol. 60, n° 2, p. 195-202. Consulté le 19/08/2015.
904. Bustinza, R et coll (2013) Health impacts of the July 2010 heat wave in Quebec, Canada. BMC Public Health. BMC Public Health 2013, 13:56.
905. L’excès de mortalité au cours de l’été 2003 a dépassé le chiffre de 70 000 morts en Europe Épidémiologie et canicules : analyses de la vague de chaleur 2003 en France Alain-Jacques Valleron , Ariane Boumendil Unité de recherches « Épidémiologie et Sciences de l’information » (Inserm U444 et université Pierre et Marie Curie), Reçu le 13 septembre 2004 ; accepté le 14 septembre 2004
906. Smargiassi, A., Goldberg, M.S., Plante, C., Fournier, M., Baudouin, Y., Kosatsky, T. (2009). Variation of daily warm season mortality as a function of micro-urban heat islands, J Epidemiol Community Health, 63(8): 659–664.
908. Manse, C N et coll. (2013) Heat Waves, Incidence of Infectious Gastroenteritis, and Relapse Rates of Infl ammatory Bowel Disease: A Retrospective Controlled Observational Study
909. Bustinza, R et coll (2013) Health impacts of the July 2010 heat wave in Quebec, Canada. BMC Public Health. BMC Public Health 2013, 13:56.
910. Excessive Heat and Respiratory Hospitalizations in New York State: Estimating Current and Future Public Health Burden Related to Climate Change
912. Bélanger, D., Gosselin, P., Valois, P., Abdous, B., Morin, P. (2013a). Étude des vulnérabilités à la chaleur accablante : Description des répondants vivant en HLM et hors HLM dans les aires de diffusion les plus défavorisées des neuf villes québécoises les plus populeuses. Rapport de recherche (R1451). INRS-Eau, Terre et Environnement, Québec, 290 pages.
913. Bélanger, D., Gosselin, P., Valois, P., Abdous, B., Morin, P. (2013 b). Étude des vulnérabilités à la chaleur accablante : Synthèse de la description des répondants vivant en HLM et hors HLM dans les aires de diffusion les plus défavorisées des neuf villes québécoises les plus populeuses. Rapport de recherche (R1449). INRS-Eau, Terre et Environnement, Québec 66 pages.
914. Bélanger D, Gosselin P, Valois P, Abdous B. (2014). Perceived Adverse Health Effects of Heat and Their Determinants in Deprived Neighbourhoods: A Cross-Sectional Survey of Nine Cities in Canada Int. J. Environ. Res. Public Health 2014, 11, 11028-11053; doi:10.3390/ijerph111111028
915. Anderson, BG & Bell, ML. 2011. Heat waves in the United States: mortality risk during heat waves and effect modification by heat wave characteristics in 43 U.S. communities. Environ Health Perspect 119:210–218
916. Ouranos (2015). Vers l’adaptation. Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec. Édition 2014. Montréal, Québec : Ouranos, 79 p.
917. Radio-Canada (2013). Les îlots de chaleur s’étendent en banlieue. http://blogues.radio-canada.ca/rive-sud/ilots-chaleur-banlieue/
918. Smargiassi, A et el. (2009) Variation of daily warm season mortality as a function of micro-urban heat islands. Laaidi, K. Rôle des îlots de chaleur urbains dans la surmortalité observée pendant les vagues de chaleur – Synthèse des études réalisées par L’INVS sur la vague de chaleur d’aout 2003.
919. Bélanger, D., Gosselin, P., Valois, P., Abdous, B., et Morin, P. (2013) Étude des vulnérabilités à la chaleur accablante : Synthèse de la description des répondants vivant en HLM et hors HLM dans les aires de diffusion les plus défavorisées des neuf villes québécoises les plus populeuses (INRS Centre-Eau Terre Environnement, rapport de recherche; 1449) xi, 55 pages, 1 annexe. ISBN:978-2-89146-774-2.
920. International Agency for Research on Cancer. Agents classified by the IARC monographs, Volumes 1–100. Lyon, France: World Health Organization; 2010 [cited 2010 March 17]; disponible à : http://monographs.iarc.fr/ENG/Classification/ClassificationsGroupOrder.pdf.
921. El Ghissassi, F et al. A review of human carcinogens—part D : radiation. Lancet Oncol, 2009. 10(8):p.751-2
922. IARC, Exposure to artificial UV radiation and skin cancer. 2006
923. WMO et coll (2010) Twenty Questions and Answers About the Ozone Layer : 2010 Update.
924. Programme des Nations-Unies pour l’environnement (2008). Action Ozone. Twenty Questions and Answers About the Ozone Layer : 2010 Update.
927. Hill, D. et collab. (1992). Melanoma prevention: behavioral and nonbehavioral factors in sunburn among an Australian urban population. Preventive Medicine, vol. 21, no 5, p. 654-669. Diffey, B. (2004). Climate change, ozone depletion and the impact on ultraviolet exposure of human skin. Physics in Medecine and Biology, vol. 49, n° 1, p. R1-11.
928. Statistiques canadiennes sur le cancer 2013
929. Informations ‘pop up’ : Les athlètes peuvent s’entraîner pendant les heures où le rayonnement UV est le plus fort, soit entre 10 heures et 16hres, dans des lieux qui sont dépourvus de zones d’ombrage ou offrant des conditions d’exposition intense aux UV de par l’altitude1 ou les propriétés réfléchissantes de l’environnement (montagne enneigée, piscine) sont présentes. La sudation des sportifs augmente également la photosensibilité de leur peau les rendant plus vulnérables aux coups de soleil.2 Références 1. Rivas, M et coll (2011) Ultraviolet light exposure influences skin cancer in association with latitude. Oncol Rep. 2011 Apr;25(4):1153-9 2. Thomas, P. Et coll (2012). Climate change and health with an emphasis on interactions with ultraviolet radiation: a review. Global Change Biology (2012) 18, 2392–2405
930. Kelly, J. Makar, P A et Plummer, D A (2012) Projections of Mid-Century Summer Air-Qulaity for North America : Effects of Changes in Climate and Precursor Emission. Atmospheric Chemistry and Physics, 12, 3875-3940.
931. IHME (2010). Global Burden of Disease, Search GBD Data, « Canada ambient PM pollution » et « Canada ambient ozone pollution ». Accessible au : http://www.healthdata.org/search-gbd-data. Consulté le 10 juin 2014.
932. WHO (2013) Presse release no 221. IARC : Outdoor air pollution a leading environmental cause of cancer deaths.
933. Gouvernement du Québec (2013) Stratégie d’électrification des transports du gouvernement du Québec 2013-2017 - sommaire. http://www.mce.gouv.qc.ca/publications/electrification-transports/sommaire.pdf
934. MDDEFP (2012) Communiqué de presse numéro 2199
935. Plan d’action sur les changements climatiques 2013-2020 (2013) Le Québec en action vert 2020 http://www.mddefp.gouv.qc.ca/changements/plan_action/pacc2020.pdf
937. Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (2011) La rhinite allergique au Québec.
939. USEPA (2013) Climate Change Indicators in the United States: Ragweed Pollen Season.
Zizka, L. et coll. (2011) Recent warming by latitude associated with increased length of ragweed pollen season in central North America. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 108(10), 4248-4251.
940. Singer BD, Ziska LH, Frenz DA, Gebhard DE, Straka JG (2005) Increasing Amb a 1 content in common ragweed (Ambrosia artemisiifolia) pollen as a function of rising atmospheric CO2 concentration. Funct Plant Biol 32:667–670
941. D’Amato G. Outdoor air pollution and allergic airway disease. In Kay AB, Kaplan AP, Bousquet J, Holt PG. Allergy and Allergic Diseases Wiley-Blackwell 2008; pp 1266-78.
942. Bacsi, A., B.K. Choudhury, N. Dharajiya, S. Sur et I. Boldogh (2006). Subpollen particles: Carriers of allergenic proteins and oxidases, Journal of Allergy and Clinical Immunology, 118 (4), p. 844-850.
943. Environnement Canada (2013) Le Saint-Laurent et le réchauffement climatique.
944. Harper, S L et coll. (2011) Comparison of trends in wather, water quality and infectious astrointestinal illness in two inuit communities in Nunatsiavut, Canada : Potential implications for climate change. EcoHealth, 8, 93-108.
946. MDDEFP (2013) Règlement modifiant le Règlement sur la qualité de l'eau potable
947. Santé Canada (2013) Les algues bleues (cyanobactéries) et leurs toxines
948. Régie du bâtiment du Québec (2013). Installer un dispositif antirefoulement c’est obligatoire
950. Coté, M et al. Dictionnaire de la foresterie., 2003
951. Sapkota, A., Symons, J. M., et collab. (2005). Impact of the 2002 Canadian forest fires on particulate matter air quality in Baltimore City. Environmental Science and Technology, vol. 39, no 1, p. 24-32.
952. Benmarnhia, T. et coll. (2013) Les impacts sanitaires des particules liées aux incendies de forêt
953. Guo Y et al. Global variation in the effects of ambient temperature on mortality: a systematic evaluation. Epidemiology. 2014 Nov;25(6):781-9. doi : 10.1097/EDE.0000000000000165.
954. WHO. (2013) Floods in the WHO European region.
955. Les journées avec un événement de gel/dégel sont celles où la température oscille sous et en haut de 0 ˚C en 24 heures.
956. Radio-Canada (2013). Toronto inondée et sans courant.
957. Radio-Canada. (2013) Inondations en Alberta : État d’urgence.
959. Organisation de la sécurité publique du Québec (2013) Inondations printanières Montérégie 2011 : rapport d'événement
Environnement Canada (2013) Les dix évènements météorologiques les plus marquants au Canada en 2011
960. S. N. Jonkman, B. Maaskant, E. Boyd, andM. L. Levitan, “Loss of life caused by the flooding of New Orleans after Hurricane Katrina: analysis of the relationship between flood characteristics and mortality,” Risk Analysis, vol. 29, no. 5, pp. 676–698, 2009.
961. Gouvernement du Québec (2013) Inondations.
965. Brown, L et V Murray. (2013) Examining the relationship between infectious diseases and flooding in Europe: A systematic literature review and summary of possible public health interventions
968. EM-DAT: The OFDA/CRED International Disaster Database, Universite Catholique de Louvain, Brussels, Belgium.
969. Stanke, C., Kerac, M., Prudhomme, C., Medlock, J., & Murray, V. (2013). Health Effects of Drought: a Systematic Review of the Evidence. PLoS Currents, 5, ecurrents.dis.7a2cee9e980f91ad7697b570bcc4b004. doi:10.1371/currents.dis.7a2cee9e980f91ad7697b570bcc4b004
970. de Longueville F, Ozer P, Doumbia S, Henry S. (2013). Desert dust impacts on human health: an alarming worldwide reality and a need for studies in West Africa. Int J Biometeorol. 2013 Jan;57(1):1-19. doi: 10.1007/s00484-012-0541-y. Epub 2012 May 3.
971. MSSS (2011). Pour guider l’action. Portrait de santé du Québec et de ses régions. Consulté le 15 juillet 2015. En ligne au :
972. Société d’habitation du Québec. Le logement au Nunavik.
973. Adam-Poupart, A., Smargiassi, A., Busque, M. A., Duguay, P., Fournier, M., Zayed, J. et Labrèche, F. (2014). Summer outdoor temperature and occupational heat-related illnesses in Québec (Canada). Environmental Research, 134, 339–344.
974. Bouchard-Bastien, E. et Brisson, G. (2014). Changements climatiques et santé en Eeyou Istchee dans le contexte des évaluations environnementales. Québec : Direction de la santé environnementale et de la toxicologie, Institut national de santé publique du Québec. 101 p.
975. Bureau international du travail (BIT). (2010). « Changement climatique et travail : l’objectif d'une « transition juste ». Journal international de recherche syndicale, 2(2), 230 p.
976. Bernatchez P (non daté) Érosion et submersion côtière au Québec maritime : État de situation. UQAR. Consulté le 16/07/2015 au :
977. Chen, E.; Miller, G.E. Socioeconomic status and health: Mediating and moderating factors. Annu. Review Clin. Psychol. 2013, 9, 723–749
978. Scantamburlo, G.; Scheen, A. Rôle du stress psychosocial dans les maladies complexes. Revue Médicale de Liège 2012, 67, 234–242. Neylon, A.; Canniffe, C.; Anand, S.; Kreatsoulas, C.; Blake, G.J.; Sugrue, D.; McGorrian, C. A global perspective on psychosocial risk factors for cardiovascular disease. Prog. Cardiovasc. Dis. 2013, 55, 574–581.
979. Christian Saada, André St-Hilairea, Philippe Gachon and Salaheddine El Adlounid The 2011 flood event in the Richelieu River basin: Causes, assessment and damages Canadian Water Resources Journal / Revue canadienne des ressources hydriques, 2015
980. Institut de la statistique du Québec (2012). Proportion des ménages qui disposent de certaines composantes de l'équipement ménager et d'une maison de villégiature, Québec, Ontario et Canada, 1978-2009. Consulté le 25 mars 2015.
981. Bélanger, D., Gosselin, P., Valois, P., Abdous, B. (2006). Vagues de chaleur au Québec méridional : adaptations actuelles et suggestions d’adaptations futures. Institut national de santé publique du Québec. Consulté le 25 mars 2015
984. Kinney, P.L.; O’Neill, M.S.; Bell, M.L.; Schwartz, J. (2008). Approaches for estimating effects of climate change on heat-related deaths: Challenges and opportunities. Environ. Sci. Policy, 11, 87–96
985. Huang, C.; Barnett, A.G.; Xu, Z.; Chu, C.; Wang, X.; Turner, L.R.; Tong, S. (2013). Managing the health effects of temperature in response to climate change: Challenges ahead. Environ. Health Perspect., 121, 415–419.
986. Farbotko, C., Waitt, G. (2011). Residential air-conditioning and climate change: Voices of the vulnerable. Health Promot. J. Aust., 22, S13–S16.
988. Agence de la santé publique du Canada Rappel de santé publique : maladie de Lyme
991. Canuel, M., Lebel, G. (2012). Prévalence des symptômes et du diagnostic de la rhinite allergique chez les 15 ans et plus au Québec, 2008 Institut national de santé publique
992. Isabelle Demers (2013) État des connaissances sur le pollen et les allergies, Institut national de santé publique
993. Canuel, M., Lebel, G. (2012). Prévalence des symptômes et du diagnostic de la rhinite allergique chez les 15 ans et plus au Québec, 2008 Institut national de santé publique
995. Ngom, R., Gosselin, P., Blais, C., Rochette, L. 2013. Adaptation to Climate Change in Environmental Health through Primary Prevention: An Applied Example with Green Spaces for Urbanized Regions in The Province of Quebec. XVth International Medical Geography Symposium Department of Geography Michigan State University East Lansing, Michigan, United States July 7-12, 2013.
996. Canuel, M., Lebel, G. (2012). Prévalence des symptômes et du diagnostic de la rhinite allergique chez les 15 ans et plus au Québec, 2008 Institut national de santé publique p. 35
1101. Kovats, R. S., Edwards, S. J., Charron, D., Cowden, J., D'Souza, R. M., Ebi, K. L., Schmid, H. (2005). Climate variability and campylobacter infection: an international study. Int J Biometeorol, 49(4), 207-214. doi: 10.1007/s00484-004-0241-3
1102. Kovats, R. S., Edwards, S. J., Hajat, S., Armstrong, B. G., Ebi, K. L., & Menne, B. (2004). The effect of temperature on food poisoning: a time-series analysis of salmonellosis in ten European countries. Epidemiol Infect, 132(3), 443-453.
1103. D.F. Charron, T. Edge, M.D. Fleury, W. Galatianos, D. Gillis, R. Kent, A.R. Maarouf, C. Neudoerffer, C.J. Schuster, M.K. Thomas, J. Valcour , D. Waltner-Toews. 2005, Links Between Climate, Water And Waterborne Illness, And Projected Impacts Of Climate Change. HPRP File No. 6795-15-2001/4400016c.
1104. Agence de la santé publique du Canada (2013) Foire aux questions sur la maladie de Lyme.
1105. Harrigan RJ, Thomassen HA, Buermann W, Smith TB. 2014 .A continental risk assessment of West Nile virus under climate change. Global change biology.
1106. Rolin AI, Berrang-Ford L, Kulkarni MA. The risk of Rift Valley fever virus introduction and establishment in the United States and European Union. Emerg Microbes Infect.
1107. Berrang-Ford L, Maclean JD, Gyorkos TW, Ford JD, Ogden NH. Climate change and malaria in Canada: a systems approach. Interdisciplinary perspectives on infectious diseases. 2009;2009:385487.
1109. Leighton, P a et coll. (2012) Predicting speed of tick invasion : An empirical model of range expansion for the Lyme disease vector Ixodes scapularis in Canada.
1110. Ogden, N. (2009) The emergence of Lyme disease in Canada CMAJ June 9, 2009 vol. 180 no. 12
1111. Harrigan RJ, Thomassen HA, Buermann W, Smith TB. (2014) .A continental risk assessment of West Nile virus under climate change. Global change biology
1112. INSPQ (2013) Zoonoses.
1115. Campagna S, Levesque B, Anassour-Laouan-Sidi E, Cote S, Serhir B, Ward BJ, et al. Seroprevalence of 10 zoonotic infections in 2 Canadian Cree communities. Diagnostic Microbiology and Infectious Disease. 2011;70(2):191-9.
1116. Lévesque B, Messier V, Bonnier-Viger Y, Couillard M, Côté S, Ward BJ, et al. Seroprevalence of zoonoses in a Cree community (Canada). Diagnostic Microbiology and Infectious Disease. 2007;59(3):283-6.
1117. Sampasa-Kanyinga H, Levesque B, Anassour-Laouan-Sidi E, Cote S, Serhir B, Ward BJ, et al. Zoonotic infections in communities of the James Bay Cree territory: An overview of seroprevalence. The Canadian journal of infectious diseases & medical microbiology 2013;24(2):79-84.
1118. Arsenault, J et coll. (2013) Eastern Equine Encephalitis Virus: High Seroprevalence in Horses from Southern Quebec, Canada, 2012.
1121- Lake, I.R.,Hooper, L.,Abdelhamid, A., Bentham, G., Boxall, A.B.A., Draper, A.,Fairweather-Tait, S., Hulme, M.,Hunter, P.R.,Nichols, G.,Waldron, K.W. (2012). Climate Change and Food Security: Health Impacts in Developed Countries, Environ Health Perspect, vol. 120, pages 1520–1526. Consulté le 19 mars 2014.
1122- US EPA. (2013). Climate Impacts on Agriculture and Food Supply.
http://www.epa.gov/climatechange/impacts-adaptation/agriculture.html. Consulté le 17 mars 2014.
1123- Nelson, G.C., Rosegrant, M.W., Palazzo, A., Gray, I., Ingersoll, C., Robertson, R., Tokgoz, S., Zhu, T., Sulser, T.B., Ringler, C., Msangi, S., You, L. (2010). Food Security, Farming, and Climate Change to 2050: Scenarios, Results, Policy Options, International Food Policy Research Institute, 155 pages.
1124- FAO, FIDA et PAM. 2013. L’état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2013. Les multiples    dimensions de la sécurité alimentaire. Rome. FAO. Consulté le 19 mars 2014.
1125- IPCC (2014). Climate Change 2014 : Impacts, Adaptation, and Vulnerability.  IPCC WGII AR5,. Accessible au : http://www.ipcc.ch/rep ort/ar5/wg2/. Consulté le 31 mars 2014.
1126- Karl, T.R., Melillo, J.M., Peterson, T.C. (eds.). (2009). Global Climate Change Impacts in the United States, Cambridge University Press.
1127- Hatfield, J., Boote, K., Fay, P., Hahn, L., Izaurralde, C., Kimball, B.A., Mader, T., Morgan, J., Ort, D., Polley, W., Thomson, A., Wolfe, D. (2008). Agriculture. In: The effects of climate change on agriculture, land resources, water resources, and biodiversity in the United States. A Report by the U.S. Climate Change Science Program and the Subcommittee on Global Change Research. Washington, DC., USA, 362 pages.
1128- Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security              (CCAFS). Big Facts 2014.
Accessible au : http://ccafs.cgiar.org/bigfacts2014/#theme=climate-impacts-production&subtheme
=livestock. Consulté le 19 mars 2014.
1129- Thornton, P.K., Herrero, M. (2009). The inter-linkages between rapid growth in livestock production, climate change, and the impacts on water resources, land use, and deforestation. ILRI, PO Box 30709, Nairobi, Kenya. 81 pp
1130- Thornton, P., Cramer, L. (eds) (2012). Impacts of climate change on the agricultural and aquatic
systems and natural resources within the CGIAR’s mandate. CCAFS Working Paper 23. CGIAR
Research Program on Climate Change, Agriculture and Food Security (CCAFS). Copenhagen,
Denmark, 201 pages. Accessible au : www.ccafs.cgiar.org. Consulté le 25 mars 2014.
1131- FAO. Changements climatiques et sécurité alimentaire. 2 p. http://www.fao.org/climatechange/16651-044a7adbada9497011c8e3d4a4d32c692.pdf. Consulté le 17 mars 2014.
1132- Williams, L., Rota, A. Impact of climate change on fisheries and aquaculture in the developing world and opportunities for adaptation, IFAD, 20 p.
1133- WorldFish. 2009. The threat to fisheries and aquaculture from climate change. Policy Brief. Penang, Malaysia: The WorldFish Center. (Available from http://www.worldfishcenter.org/resource_centre/ClimateChange2.pdf). Consulté le 21 mars 2014.
1134- Portier, C.J., Thigpen Tart, K., Carter, S.R., Dilworth, C.H., Grambsch, A.E., Gohlke, J., Hess, J., Howard, S.N., Luber, G., Lutz, J.T., Maslak, T., Prudent, N., Radtke, M., Rosenthal, J.P., Rowles, T., Sandifer, P.A., Scheraga, J., Schramm, P.J., Strickman, D., Trtanj, J.M., Whung, P.-Y. (2010). A Human Health Perspective On Climate Change: A Report Outlining the Research Needs on the Human Health Effects of Climate Change. Research Triangle Park, NC:Environmental Health Perspectives/National Institute of Environmental Health Sciences. doi:10.1289/ehp.1002272 Accessible au: www.niehs.nih.gov/climatereport. Consulté le 26 mars 2014.
1135- FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) (2008). Climate Change: Implications for Food Safety, Rome, 49 pages. Accessible au : http://www.fao.org/docrep/010/i0195e/i0195e00.htm. Consulté le 26 mars 2014.
1136- Weaver, L.J., Hadley, C. (2009). Moving Beyond Hunger and Nutrition: A Systematic Review of the Evidence Linking Food Insecurity and Mental Health in Developing Countries, Ecology of food and nutrition, 48:263-84.
1137- Ressources naturelles Canada (2013). Impacts sur l’agriculture. Accessible en ligne au :  http://www.rncan.gc.ca/environnement/ressources/publications/impacts-adaptation/rapports/
evaluations/2004/10120
. Consulté le 21 mars 2014.
1138- Adaptation to climate change team (2013). Background report: Climate change adaptation and Canada’s crops and food supply, Simon Fraser University, 131 pages.
1139- Council of Canadian Academies. (2014). Aboriginal Food Security in Northern Canada: An Assessment of the State of Knowledge, The Expert Panel on the State of Knowledge of Food Security in Northern Canada, Council of Canadian Academies, Ottawa, 296 pages. Accessible au : http://www.scienceadvice.ca/en/assessments/completed/food-security.aspx. Consulté le 31 mars 2014.
1140- Gouvernement du Québec (2013). Politique de souveraineté alimentaire, ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, 52 pages. Consulté le 24 mars 2014.
1141- Auzel, P., Gaonac’h, H., Poisson, F., Siron, R., Calmé, S., Belanger, M., Bourassa, M.M., Kestrup, A., Cuerrier, A., Downing, A., Lavallée, C., Pelletier, F., Chambers, J., Gagnon, A.E., Bedard, M.C., Gendreau, Y., Gonzalez, A., Mitchell, M., Whiteley, J., Larocque, A. (2012). Impacts des changements climatiques sur la biodiversité du Québec : Résumé de la revue de littérature. CSBQ, MDDEP, Ouranos. 29 pages.
1142- Commission européenne (2014). Agriculture et changement climatique. Accessible au : http://ec.europa.eu/agriculture/climate-change/index_en.htm. Consulté le 21 mars 2014.
1143- CGIAR Research Program on Climate Change and Agricultural Food Security (CCAFS). (2013). AgTrials: Global Agricultural Trial Repository and Database. Accessible au : http://www.agtrials.org/. Consulté le 19 mars 2014.
1144- Audet, R., Côté, H., Bachand, D., Mailhot, A. (2012). Atlas agroclimatique du Québec : Évaluation des opportunités et des risques agroclimatiques dans un climat en évolution, Ouranos, CRAAQ, 103 pages. Accessible au : http://dev.agrometeo.org/atlas/index/true. Consulté le 21 mars 2014.
1145- Bachand, D., Lauzon, L., Bourgeois, G. (2012). Sensibilisation et diffusion d’informations sur les opportunités et les risques associés aux changements climatiques pour l’agriculture au Québec, Ouranos, CRAAQ, 47 pages. Accessible au : http://www.ouranos.ca/media/publication/223_
RapportBachandetal2012.pdf
. Consulté le 24 mars 2014.
1151- IPCC (2014). Climate Change 2014 : Impacts, Adaptation, and Vulnerability.  IPCC WGII AR5,. Accessible au : http://www.ipcc.ch/report/ar5/wg2/. Consulté le 31 mars 2014.
1152- Doherty, T.J., Clayton, S. (2011). The psychological impacts of global climate change, American Psychologist, 66(4): 265-76.
1153- Vida, S., Durocher, M., Ouarda, T., Gosselin, P. (2012). Relationship Between Ambient Temperature and Humidity and Visits to Mental Health Emergency Departments in Québec. Psychiatric Services. 63(11).  doi: 10.1176/appi.ps.201100485
1154- Bulbena, A., Sperry, L., Garcia Rivera, C., et al. (2009). Impact of the summer 2003 heat wave on the activity of two psychiatric emergency departments [in Spanish].  Actas Españolas de Psiquiatría, 37:158–165.
1155- Morali, D., Jehel, L., Paterniti,  S. (2008). The August 2003 heat wave in France: effects on psychiatric disorders and suicidal behavior[in French].  Presse Medicale, 37:224–228.
1156- Swim, J., Clayton, S., Doherty, T., Gifford, R., Howard, G., Reser, J., Stern, P., Weber, E. (2009).  Psychology and Global Climate Change: Addressing a Multi-faceted Phenomenon and Set of Challenges. A Report by the American Psychological Association’s Task Force on the Interface Between Psychology and Global Climate Change, American Psychological Association, 230 pages. Accessible au : http://www.apa.org/news/press/releases/2009/08/climate-change.aspx. Consulté le 26 mars 2014.
1157- Berry, H.L., Bowen, K., Kjellstrom, T. (2010). Climate change and mental health: a causal pathways framework, International Journal of Public Health, 55: 123-32.
1158- Stanke, C., Murray, V., Amlôt, R., Nurse, J., Williams, R. (2012). The Effects of Flooding on Mental Health: Outcomes and Recommendations from a Review of the Literature, PLOS Currents Disasters, 2012 May 30. Edition 1. doi:10.1371/4f9f1fa9c3cae.
1159- The Climate Institute. (2011). A Climate of Suffering: the real cost of living with inaction on climate change, Melbourne & Sydney: The Climate Institute, 32 pages. Accessible au http://www.climateinstitute.org.au/a-climate-of-suffering.html. Consulté le 27 mars 2014.
1160- Boyer, R., Villa, J. (2011). Faisabilité d’un suivi des impacts psychosociaux des aléas climatiques, Institut national de santé publique du Québec, 133 pages.
1161- Neria, Y., Shultz, J.M. (2012). Mental Health Effects of Hurricane Sandy : Characteristics, Potential Aftermath, and Response, Journal of the American Medical Association, 308(24): 2571-2.
1162- Bei, B., Bryant, C., Gilson, K.-M., Koh, J., Gibson, P., Komiti, A., Jackson, H., Judd, F. (2013). A prospective study of the impact of floods on the mental and physical health of older adults, Aging & Mental Health, 17(8): 993-1002.
1163- Portier, C.J., Thigpen Tart, K., Carter, S.R., Dilworth, C.H., Grambsch, A.E., Gohlke, J., Hess, J., Howard, S.N., Luber, G., Lutz, J.T., Maslak, T., Prudent, N., Radtke, M., Rosenthal, J.P., Rowles, T., Sandifer, P.A., Scheraga, J., Schramm, P.J., Strickman, D., Trtanj, J.M., Whung, P.-Y. (2010). A Human Health Perspective On Climate Change: A Report Outlining the Research Needs on the Human Health Effects of Climate Change. Research Triangle Park, NC:Environmental Health Perspectives/National Institute of Environmental Health Sciences. doi:10.1289/ehp.1002272 Available: www.niehs.nih.gov/climatereport.
1171- Organisation internationale pour les migrations (OIM). Environnement, changement climatique et migration : approche et activités de l’OIM, Genève, 4 pages. Accessible au : http://publications.iom.int/bookstore/free/ClimateChangeFR_29nov.pdf. Consulté le 27 mars 2014.
1172- IPCC (2014). Climate Change 2014 : Impacts, Adaptation, and Vulnerability. IPCC WGII AR5,. Accessible au : http://www.ipcc.ch/report/ar5/wg2/. Consulté le 31 mars 2014.
1173- Organisation internationale pour les migrations (OIM). (2008). Migrations et changements climatiques, Série Migration Research de l’OIM, no.31, 66 pages. Accessible au : http://publications.iom.int/bookstore/index.php?main_page=product_info&cPath=17_20&products_id=97. Consulté le 14 mars 2014.
1174- McMichael, C., Barnett, J., McMichael, A.J. (2012). An Ill Wind? Climate Change, Migration, and Health, Environ Health Perspect, 120(5): 646-54.
1175- Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). (2011). Sécurité des moyens d’existence : Changements climatiques, migrations et conflits au Sahel, 112 pages.
1176- Warner, K., Ehrhart, C., de Sherbinin, A., Adamo, S.B., Onn, T.C. (2009). In search of Shelter: Mapping the effects of climate change on human migration and displacement. A policy paper prepared for the 2009 Climate Negotiations. Bonn, Germany: United Nations University, CARE, and CIESIN-Columbia University and in close collaboration with the European Commission "Environmental Change and Forced Migration Scenarios Project", the UNHCR, and the World Bank, 36 pages.
1177- Organisation internationale pour les migrations (IOM) et la Mission permanente de Grèce à Genève. (2009). Changements climatiques, dégradation de l’environnement et migrations : Remédier aux faiblesses et saisir les opportunités, Genève, 108 pages.
1178- Parry, M.L., Canziani, O.F., Palutikof, J.P., van der Linden, P.J., Hanson, C.E. (éds.). (2007). Climate Change 2007 : Impacts, Adaptation and Vulnerability. Contribution of Working Group II to the Fourth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change, Cambridge University Press, Cambridge, 976 pages.
1179- DesJarlais, C., Allard, M., Bélanger, D., Blondlot, A., Bouffard, A., Bourque, A., Chaumont, D., Gosselin, P., Houle, D., Larrivée, C., Lease, N., Pham, A.T., Roy, R., Savard, J.-P., Turcotte, R., Villeneuve, C. (2010). Savoir s’adapter aux changements climatiques, Ouranos, Montréal, 128 pages.
1180- Becklumb, P. (2010). Changements climatiques et migration forcée : le rôle du Canada, Étude générale, Bibliothèque du Parlement, Ottawa, 10 pages.
998. Comment se produisent la foudre et les éclairs, Environnement Canada https://www.ec.gc.ca/foudre-lightning/default.asp?lang=Fr&n=9353715C-1
999. Les statistiques de la SOPFEU http://www.sopfeu.qc.ca/fr/sopfeu/statistiques
1000. Comment se produisent la foudre et les éclairs, Environnement Canada https://www.ec.gc.ca/foudre-lightning/default.asp?lang=Fr&n=9353715C-1
1001. Les statistiques de la SOPFEU http://www.sopfeu.qc.ca/fr/sopfeu/statistiques
1002. Fiches d'information sur les changements climatiques et la santé publique, Agence de la santé publique du Canada
http://www.phac-aspc.gc.ca/hp-ps/eph-esp/fs-fi-c-fra.php
1003. Ressources naturelles Canada, L’Atlas du Canada, Forêts http://www.rncan.gc.ca/sciences-terre/geographie/atlas-canada/cartes-thematiques-selectionnees/16875
1004. Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Mesures préventives - Feu http://www.mffp.gouv.qc.ca/forets/fimaq/feu/fimaq-feu-lutte-mesures.jsp
1005. Agence de la santé publique du Canada, Changements climatiques, feux de forêt et votre santé http://www.phac-aspc.gc.ca/hp-ps/eph-esp/fs-fi-c-fra.php
1006. Ressources naturelles Canada, Changement climatique et feux https://www.rncan.gc.ca/forets/feux-insectes-perturbations/feux/13156
1007. Environnement Canada, La foudre au Canada http://ec.gc.ca/foudre-lightning/default.asp?lang=Fr&n=73364E34-1
1008. Radio-Canada, La fumée des feux de forêt de l'Ouest perçue jusqu'en Abitibi-Témiscamingue http://ici.radio-canada.ca/regions/abitibi/2015/07/07/001-feux-de-foret-ouest-saskatchewan-alberta.shtml
1009. Ministère de la Santé et des Services sociaux, Information sur la pollution atmosphérique http://www.msss.gouv.qc.ca/sujets/santepub/environnement/index.php?qualite-de-lair-pollution
1011. INRRS, Impacts du changement climatique sur la stabilité des versants 12/11/2013
DRS-13-135683-09371Ahttp://www.ineris.fr/centredoc/drs-13-135683-09371a-impact-changement-climlatique-sur-versants-instables-1392817834.pdf
1012. Contribution du Groupe de travail II au cinquième Rapport d'évaluation du GIEC, CHANGEMENTS CLIMATIQUES 2014 : Incidences, adaptation, et vulnérabilité https://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml
1014. Ministère de la Sécurité publique (MSP), Habiter dans les zones exposées aux glissements de terrain : précautions à prendre en matière d'utilisations du sol http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/publications-et-statistiques/zones-glissements-terrain.html
1015. Ressources naturelles Canada, Glissements de terrain http://www.rncan.gc.ca/dangers-naturels/glissements-de-terrain
1016. Pipeline Énergie Est, 20 rivières posent un risque majeur, 11 décembre 2014 Alexandre Shields Dans Actualités sur l'environnement, le Devoir http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/426391/pipeline-energie-est-20-rivieres-posent-un-risque-majeur
1017. Ressources naturelles Canada, Glissements de terrain http://www.rncan.gc.ca/dangers-naturels/glissements-de-terrain
1018. Ministère de la Sécurité publique (MSP), Habiter dans les zones exposées aux glissements de terrain : précautions à prendre en matière d'utilisations du sol http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/publications-et-statistiques/zones-glissements-terrain.html
1019. Ressources naturelles Canada, Glissements de terrain http://www.rncan.gc.ca/dangers-naturels/glissements-de-terrain
1020. Guide administratif villages nordiques,préparé conjointement par l'Administration régionale Kativik, le Ministère des affaires municipales et la Société d'habitation du Québec, http://www.cubiq.ribg.gouv.qc.ca/in/faces/details.xhtml?id=p%3A%3Ausmarcdef_0000484397&
1022. Ministère de la Sécurité publique, Vents violents - Principaux sinistres survenus au Québec http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/cartes-sinistres/vents-violents.html
1024. INSPQ, Proposition d’indicateurs aux fins de vigie et de surveillance des troubles de la santé liés aux vents violents https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1150_IndicateursVentsViolents.pdf
1025. Ministère de la Sécurité publique, Vents violents - Principaux sinistres survenus au Québec http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/se-preparer-aux-sinistres/sinistres/cartes-sinistres/vents-violents.html
1026. Environnement Canada, Risques de printemps et d'été http://ec.gc.ca/meteo-weather/default.asp?lang=Fr&n=6c5d4990-1#tornade
1027. MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES. 2015. Inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre en 2012 et leur évolution depuis 1990. Québec, ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction des politiques de la qualité de l’atmosphère, 21 p. http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/changements/ges/2012/inventaire-1990-2012.pdf
1030. Ville de Montréal, Règlement concernant les appareils et les foyers permettant l’utilisation d’un combustible solide http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=7237,74789570&_dad=portal&_schema=PORTAL
1031. Larrivée, C., N. Sinclair‐Désgagné, L. Da Silva, J.P. Revéret, C. Desjarlais (2015) Évaluation des
impacts des changements climatiques et de leurs coûts pour le Québec et l’État québécois,
Rapport d’étude, Ouranos, 58 pages. http://www.ouranos.ca/media/publication/373_RapportLarrivAe2015.pdf
1032. PROJET HERBE À POUX 2007-2010 Réduire le pollen de l’herbe à poux : mission réaliste http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2011/11-244-02.pdf
1033. Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Le chauffage au bois http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/air/chauf-bois/
1035. Logé, H. et coll. (2011). Adaptation aux changements climatiques en matière de drainage urbain au Québec. Analyse économique et synthèse de l’étude. http://www.mamrot.gouv.qc.ca/pub/observatoire_municipal/rapports/analyse_drainage_urbain.pdf
1041. Page 54, partie 1, Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec 2014, Ouranos 2014
1042. Tarasuk V. Health implications of food insecurity. In Social Determinants of Health: Canadian Perspectives, 2nd ed. Raphael, D., Ed.; Canadian Scholars’ Press Inc. : Toronto, 2009; Chapter 14 cité dans http://www.statcan.gc.ca/pub/82-625-x/2013001/article/11889-fra.htm
1261. Larrivée, C., N. Sinclair-Désgagné, L. Da Silva, J.P. Revéret et C. Desjarlais. « Évaluation des impacts des changements climatiques et de leurs coûts pour le Québec et l’État québécois – Rapport d’étude », Montréal, Ouranos, 25 mai 2015, 97 p.
1068. Statistiques produites le 9 juillet 2015 par l’Institut national de santé publique du Québec à partir du fichier de microdonnées à grande diffusion de l’Enquête sur les ménages et l’environnement (EME) de 2011, Statistique Canada.
1076. Ouranos (2014). Vers l’adaptation. Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec. Partie 2 : Vulnérabilités, impacts et adaptation aux changements climatiques (CC). Édition 2014. Montréal, Québec : Ouranos.
1086. Jean B. en collaboration avec Desrosiers L. et Dionne S. (2014). Comprendre le Québec rural, 2e édition revue et augmentée. Université du Québec à Rimouski – Chaire de recherche du Canada en développement rural – GRIDEQ – CRDT, 166 pages.
1088. Bolduc, C. S’opposer, s’affirmer, proposer! Québec rural, novembre-décembre 2014, vol. 23, no 7.
1070. P, E., Davies, M., Mavrogianni, A., Biddulph, P., Wilkinson, P., Kolokotroni, M. 2012. Modelling the relative importance of the urban heat island and the thermal quality of dwellings for overheating in London. Building and Environment, 57 : 223-238.
1057. Mavrogianni, A., Wilkinson, P., Davies, M., Biddulph, P., Oikonomou, E. 2012. Building characteristics as determinants of propensity to high indoor summer temperatures in London dwellings. Building and Environment , 55: 117 - 130.
1089. Porritt, S., Cropper, P.C., Shao, L., Goodier, C.I. 2012. Ranking of interventions to reduce dwelling overheating during heat waves. Energy and Buildings, 55, pp.16-27
1093. Patz JA, Frumkin H, Holloway T, Vimont DJ, Haines A (2014) Climate change: challenges and opportunities for global health. Journal of the American Medical Association 312:1565-1580. doi:10.1001/jama.2014.13186
1097. Anderson, M.; Carmichael, C.; Murray, V.; Dengel, A.; Swainson, M. (2013). Defining indoor heat thresholds for health in the UK. Perspect. Public Health, 133, 158–164.
1200. Hukmani, N.S. (2004). Dans O'Connor, M., Kosatsky, T., Rusimovic, L. (2008). Examen systématique : comment les mesures de protection de la santé recommandées dans le but de réduire la mortalité et la morbidité pendant les périodes de canicule s'appliquent-elles de façon efficace et pratique?. Ouranos, Montréal (Québec), Canada, 113 pages. Consulté le 09/02/2011.
1202. Ouranos (2015). Vers l’adaptation. Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec. Section 2.2, La santé des individus et des communautés. Édition 2014. Montréal, Québec : Ouranos
1207. Une deuxième révolution verte menée par les grands semenciers? Sur http://www.lacoop.coop/cooperateur/articles/2015/02/p36.asp
1212. https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1858_Insecurite_Alimentaire_Quebecois.pdf
1214. CGIAR Research Program on Climate Change and Agricultural Food Security (CCAFS). (2013). AgTrials: Global Agricultural Trial Repository and Database. Accessible au : http://www.agtrials.org/. Consulté le 19 mars 2014.
1215. US EPA. (2013). Climate Impacts on Agriculture and Food Supply. Consulté le 17 mars 2014.
1220. Audet, R., Côté, H., Bachand, D., Mailhot, A. (2012). Atlas agroclimatique du Québec : Évaluation des opportunités et des risques agroclimatiques dans un climat en évolution, Ouranos, CRAAQ, 103 pages. Consulté le 21 mars 2014.
1221. Bachand, D., Lauzon, L., Bourgeois, G. (2012). Sensibilisation et diffusion d’informations sur les opportunités et les risques associés aux changements climatiques pour l’agriculture au Québec, Ouranos, CRAAQ, 47 pages. Consulté le 24 mars 2014.
1044. Ouranos (2015). Vers l’adaptation. Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec. Partie 1 : Évolution climatique au Québec. Édition 2014. Montréal, Québec : Ouranos, 79 p.
1095. Portier, C.J., Thigpen Tart, K., Carter, S.R., Dilworth, C.H., Grambsch, A.E., Gohlke, J., Hess, J., Howard, S.N., Luber, G., Lutz, J.T., Maslak, T., Prudent, N., Radtke, M., Rosenthal, J.P., Rowles, T., Sandifer, P.A., Scheraga, J., Schramm, P.J., Strickman, D., Trtanj, J.M., Whung, P.-Y. (2010). A Human Health Perspective On Climate Change: A Report Outlining the Research Needs on the Human Health Effects of Climate Change. Research Triangle Park, NC:Environmental Health Perspectives/National Institute of Environmental Health Sciences. doi:10.1289/ehp.1002272
1229. Jonathan A. Patz; Howard Frumkin; Tracey Holloway; Daniel J. Vimont; Andrew Haines. 2014. Climate Change Challenges and Opportunities for Global Health JAMA. doi:10.1001/jama.2014.13186
1233. Ouranos (2015). Vers l’adaptation. Synthèse des connaissances sur les changements climatiques au Québec. Partie 2 : Vulnérabilités, impacts et adaptation aux changements climatiques (CC). Édition 2014. Montréal, Québec : Ouranos Section 2.2, La santé des individus et des communautés
1241. Kinney, P.L.; O’Neill, M.S.; Bell, M.L.; Schwartz, J. Approaches for estimating effects of climate change on heat-related deaths: Challenges and opportunities. Environ. Sci. Policy 2008, 11, 87–96.
1242. Institut de la statistique du Québec (2012). Proportion de ménages qui disposent de certaines composantes de l’équipement ménager et d’une maison de villégiature, Québec, Ontario et Canada, 1978-2009.
1243. Huang, C.; Barnett, A.G.; Xu, Z.; Chu, C.; Wang, X.; Turner, L.R.; Tong, S. Managing the health effects of temperature in response to climate change: Challenges ahead. Environ. Health Perspect. 2013, 121, 415–419.
1244. Farbotko, C.; Waitt, G. Residential air-conditioning and climate change: Voices of the vulnerable. Health Promot. J. Aust. 2011, 22, S13–S16.
1246. Patz J.A., Frumkin H., Holloway T, Vimont D.J., Haines A., 2014. Climate Change Challenges and Opportunities for Global Health. JAMA Published online September 22
1247. Hydro Québec (2011). Le bon arbre au bon endroit.
1248. http://www.francetvinfo.fr/sante/des-plantes-dans-les-villes-pour-lutter-face-au-rechauffement-climatique-et-a-la-pollution_1009023.html
1272. Diane Bélanger, Pierre Gosselin, Pierre Valois, Stéphane Germain and Belkacem Abdous Int. J. Environ. Res. Public Health 2009, 6(2), 694-709; doi:10.3390/ijerph6020694 Use of a Remote Car Starter in Relation to Smog and Climate Change Perceptions: A Population Survey in Québec (Canada)
Niveau avancébouton régulier