Catastrophe à Fort McMurray

5 mai 2016 16:17:00

Fort McMurray, ville de l’Alberta plutôt connue pour l’exploitation des sables bitumineux, est le théâtre, ces jours-ci, d’un incendie de forêt dévastateur. Les experts s’entendent pour dire que les changements climatiques apporteront un plus grand nombre d’incendies de forêts et de catastrophes naturelles. Ressources naturelles Canada mentionne que « dans les régions boréales du nord-ouest du Canada, la superficie forestière brûlée par année par les feux de végétation a augmenté de manière constante durant la seconde moitié du XXe siècle, et cette augmentation est attribuable en partie au changement climatique. ». Plus de sécheresse, de vagues de chaleur et une augmentation de la quantité de bois endommagé dans les forêts (à cause des épidémies d’insectes, des tempêtes de verglas ou des forts vents) sont des conditions propices aux incendies de forêt.

Ces incendies de forêt ne sont pas sans conséquence pour la santé humaine. Les particules qui en sont issues représentent un impact mesurable sur la santé des populations, non seulement locales, mais aussi celles situées à des centaines de kilomètres de la source de combustion. Par exemple, une étude a démontré que les polluants émis lors des incendies de forêt de juillet 2002, dans le nord du Québec, ont été associés à une hausse importante de la quantité de particules fines à Baltimore, aux États-Unis, ville située à plus de 1 000 kilomètres du site des feux. Les particules engendrées lors des feux de végétation induiraient surtout des effets respiratoires à court terme et peu d’effets cardiovasculaires. Ces particules peuvent être considérées comme au moins aussi toxiques pour la santé que les particules de source urbaine. Les principaux symptômes associés à une exposition aux particules fines sont :

  • une irritation des voies respiratoires (irritation du nez, toux, irritation de la gorge, crachat);
  • une respiration sifflante;
  • une sensation de serrement à la poitrine;
  • une douleur associée à la respiration profonde;
  • de la difficulté à respirer.

Ressources Naturelles Canada, Changement climatique et feux :
http://www.rncan.gc.ca/forets/feux-insectes-perturbations/feux/13156
Alexandre Shields, Le Devoir, Le climat est de plus en plus propice aux feux de forêt :
http://www.ledevoir.com/environnement/actualites-sur-l-environnement/470010/le-climat-est-de-plus-en-plus-propice-aux-feux-de-foret
INSPQ, Les impacts sanitaires des particules liées aux incendies de forêt :
https://www.inspq.qc.ca/pdf/publications/1679_ImpactsSanitParticulesIncendiesForet.pdf

Niveau avancébouton régulier